Accueil > Le coin du Serpent....(Jararàca) > F- Kundalîni ou kandalà ??? ???? (1)

F- Kundalîni ou kandalà ??? ???? (1)

mardi 5 décembre 2006

lien nécessaire E- les sept sceaux .

Le symbolisme des Sept sceaux, que le christianisme via la Croix Longue (dite papale)(2) hérite du judaïsme (ou plus exactement de la kabbale),

semble bien simple comparé à ce qu’il faut bien appeler le modèle hindou, de combien plus développé ...

En effet là ou la kabbale n’à qu’un nom, avec une vague localisation dans la forme corporelle,

l’ésotérisme hindou apparemment très précis nous propose une roue, Lotus, fleur, dont le nombre, la couleur, l’animal (le vivant...), enfin les « lettres » (inscrites sur les pétales),

de quoi faire frémir le matamore venu de l’occident...

Si on ajoute à cela la doctrine de l’énergie telle quelle finit par resurgir des ruines de la civilisation chinoise on comprend, en suivant Guénon...,

l’urgence pour les européens, après avoir ruiné peu ou prou l’économie de ces peuples, d’innoculer à cet Orient les pestes destinée à éradiquer, toute trace des sciences, Arts et prodiges d’autrefois..(3)

************

A ce détail près que l’Orient comme l’Occident subit l’usure Cyclique, et que rien n’arrive de l’extérieur qui d’une certaine façon n’ai déjà fait son lit du dedans...

Témoin la vénération superstitieuse des hindous eux mêmes, pour une doctrine en son temps chantée par sir Arthur Avalon, dans son monumental « (La) puissance du Serpent » (4), et dont il est pourtant douteux que les brahmanes aient conservé le vrai entendement ....

Mis si nous regardions cela de plus près...

&&&&&&&&&&&&&&&&

Le premier verrou de ce...symbolisme, fort complexe, réside dans la parité du nombre de pétales (5), soit en montant de Mula-dhâra en Ajna 2 x 2,3,5,6 enfin 8 et 1 pétales...

De sorte que 1 au niveau du front, génères immédiatement 2 in inféris entre la vie (les organes de reproduction), et la mort (les organes d’excrétion) - les Lotus, pour un puriste..., se devant être situés tout au long, et surtout dans la colonne vertébrale...

A cela près que le nombre de Lotus - 7 - qui n’a aucun rapport avec le nombre de vertèbres (en général 32 comme les dents)(6)- est le même que celui des ouvertures de la tête soit 1+2+2+2-

au point que certains se sont demandé si muladhâra (ou iésod)(7) n’était pas tout simplement dans la cervelle, comme chacun sait très développée chez les génies de la science, ou de la linguistique...

**************

En effet vertèbre en russe à quelque chose de curieusement ésotérique (pour des barbares), puisque vertèbre se dit « pozvonok » de « zvon », le son, le nom, bref le "bidja mantra" (et bitji en georgien c’est le garçon, la semence mâle...).

Mais on n’en finirait pas de relever ce qui chez les peuples européens témoigne d’une sorte de dépôt pré-historique, comme de juste récupéré via le fardeau de l’homme blanc (grand singe...)- mais recreusons ;

*****************

La raison immédiate de cette Parité renvoie au rapport de l’énergie, sous son état actuel, donc spatial, avec le Temps, où réside le Psychisme, sorte d’espace à plusieurs dimensions, mais en rien limité ou déterminé par la possibilité géométrique..., comme le montre en effet l’incroyable topologie régissant les formes biologiques ;

Cette Polarisation à son tour renvoie à la conception des organes dans ce qu‘ils ont de plus caché,

et on note encore que glande, en russe « jélézà », assones alors tant avec le Fer « jélézo », que le Sceptre « jèzel »...

(faisons l’Europe, en tenant compte des incroyables percées de la science des soviets, pour qui la libération des glandes, des instincts, bref de la spontanéité créatrice- avec un zeste de Bergson...- est l’abc de toute pédagogie...)

*************

Encore que le point de vue propre à « la science sacrée » renvoie au Fantastique pur et simple - soit le corps, dans toute sa complexité,

comme la « condensation » d’une réalité appartenant tout entière à l’ordre subtil,

et pouvant à l’occasion s’y résorber

(il faut être inculte et surtout autiste comme un juif ou un chrétien, pour croire que les légendes relatives à Moïse, Elie, la Vierge ou le Christ, puissent sérieusement ébranler un oriental vraiment versé dans sa propre tradition).

*****************

Il se pourrait donc que la parité des Lotus (ou sceaux en termes... apocalyptiques), renvoyât à la complémentarité entre le corps physiologique (celui qui meurs, ou plutôt que la vie quitte)

et son prototype subtil (où se retire la vie, donc les facultés à l‘oeuvre dans les organes fait de chair et de sang ), ce que corrobore une autre donnée, comme de juste codée par ces maudits sons of a bitch d’indigènes, pardon scribes...

*************

En effet il est dit que la puissance du Serpent (pas toujours maléfique, si l’on songe au serpent d’Airain, ou encore à la mise en Croix orthodoxe, ne retenant de la Passion qu’une légère ondulation en forme de S (8)-

se réveille seulement le jour ou le Soleil rencontre enfin la Lune -

Ajoutons dans de " bonnes " circonstances, car la collusion entre les états de veille et de rêve, si elle charmante chez le poète, l’est beaucoup moins chez le vulgaire,

encore moins chez l’être proprement fissuré, qui finit par chuter dans le Bourbier .., généralement grâce aux bons soin du psychanalyste, ou tel autre initié à la « sagesse » des faux docteurs... (9)

**************

Car ici il est bon, mis dans l’incapacité de croire à un surnaturel, transformé par des générations de théologiens en irrationnel particulièrement coton...,

de réfléchir aux Contes-

par exemple celui où le héros cherche le lieu ou le Soleil se couche, ou encore se transforme en Lune, au fond des Eaux du « subconscient... » - voici le Serpent des Heures égyptiennes, qui emmène la conscience jusqu’aux bords du sommeil profond, où elle s’évanouit, à moins qu’un Dieu, donc un Ange...

***************

C’est qu’on oublie un peu trop vite les Autres mondes, Enfers ou Paradis, sans parler de ce no mans land où, ni Chien (l’état de veille, le Tonal) ni Loup (l’état de rêve, le Nagual)- rôdent toutes sortes de renards (où coyotes)(10)-

par exemple celui qui emmènes toujours plus loin le surhomme, qui promet la science, ou la vengeance, bref le pouvoir...

***********

De sorte comme dit fort justement sir Avalon, qu’il est presque plus facile d’obtenir la Délivrance que " l’immortalité " - soit en rectifiant (11), l’Immortalité (véritable) que la Longévité - (dont se prévaut, avec le pouvoir de transformation, l’Esprit Singe réclamant au Bouddah Suprême la régence des Cieux...)(12)

************** 

Il s’en faut toutefois de beaucoup que le yogi (au sens de « voyageur » ou pèlerin), soit totalement " séparé " (pour faire plaisir à Jean Verdun)(13) de l’homme, ou de la femme ordinaire -

ne fût-ce qu’en raison des Nâdis de droite et de gauche, à l’origine du Caducée des médecins comme le notait si justement le Vieux Chat...

Nâdis dont « le dessèchement » pour parler wallon (pardon, Avalon), conditionne l’éveil de la mystérieuse Kundalînî, dont le russe (tout spécialement le bagnard de l’époque tsariste), à hérité sous le nom de "Kandalà" - soit les anneaux, fers, boulets...

***********

Les pires étant pour ne pas changer, ceux des ânes prenant tout au pied de la lettre, d’autant plus redoutable que traduisible, donc facile en apparence ...

suite au prochain numéro Zoran à travers les siècles ...


(1) Article « kundalîni Yoga » in « Etudes sur l’hindouisme » R Guénon. Etudes Traditionnelles 1973

Kandalà- anneaux ferrant les chevilles des forçats...

(2) rubrique « Apocalypse » et « science des nombres, art des lettres »

(3) « route des épices », campagnes destinées à éradiquer les alphabets non latins, capitalisme / communisme, enfin préférence accordées à des civilisations plus que mortes, du temps où l’on pouvait encore trouver aux Indes, en Chine etc, la clef vivante de tout les mystères de L’Egypte (des premiers hébreux, et même du christianisme primitif...).

On ne compte plus, au prétexte de civilisation ou de christianisme, les occasions manquées par volonté acharnée des borgnes à ne pas voir.

(4) Dervy 1977 traduction Vachot 4 ème édition anglaise Madras 1950. Préface en forme d’homme qui a vu l’homme (...) qui à vu l’Ours...

(5) 4,6,10,12,16,2 soit deux fois 2 - 3 - 2+3 - 2x3 - enfin deux au cube, et l’Unité (Iom Aékhad...).

(6) Ou 33, alors 17 au niveau du cœur- possibilité théorique, vu le rapport inverse entre le corporel et le subtil.

(grosse tête, un peu chauve, ou crâne à la Ramsès..., signifiant évidemment tout le contraire d’une éminente prédisposition aux Arts Griffonnesques ...)

(7) Placé au dessus de « malkuth », dans ce vestige pétrifié dit l’Arbre des séphirots, au motif de correspondances corporelles qui sont tout, sauf révélées... cf article note 1 - se conjuguant avec une théorie musicale pourrie pour faire triompher Do (dalèth aïn) note ici Ptah...

Plus subtil, dans les contes russes, la maison de la " Baba Yagà " sur quatre pattes de poule, tournant sur elle même, pour le muladhâra ou iésod (les piliers Tournoyant de nos cathédrales racontent, autrement, le même mystère)

(8) Le naturalisme en matière de Passion est le commencement de l’hérésie... Sur la véritable signification de la Kénose cf chapitre XXXII in « initiation et réalisation spirituelle » de R.G.

(9) Il est amusant de voir l’intellectuel juif jamais en retard d’une imposture (cercle de Vienne), chanter les louanges de Freud, tout en se réclamant de la kabbale...

(10) Sur ces « esprits » ou djinns ; le Si-Yéou-Ki ; le Sorcier de Castanéda R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???) - donc les déconvenues des apprentis chamanes, infortunés cobayes d’instituts on ne peux plus spéciaux A- singes et guenons ;B- Guenons - de la prolifération au recrutement.

En mode Faulkner, coyote bien entendu rimera avec « kouiuot » mieux « kuiut » (ils forgent, en Toupine...), par exemple les excellentes idées de la droite américaine D- Les Neuf Inconnus .... etc...

(11) Avec Guénon bien sur - flemme de toujours donner les référence- z’avez qu’à consulter ..

(12) Le passage devrait faire réfléchir le surhomme européen, qui en est réduit à singer, via la cybernétique, quelque uns des vrais pouvoirs des Rois Pontifes (Malaki Quèdem) du temps des Légendes...

(13) Le passage sur les frères « séparés » (érudite allusion aux Anges transcendant le sublunaire) soit l’universitaire bardé de diplômes entrant en maçonnerie, est ma fois fort bien enlevé-

Seul ennui ; la totale absence de " Pluie " comme de « rosée » D- le symbolisme du Bélier et de ce fait la présence de plus en plus prégnante des Fumées typhonesques, riches en Oméga...

01-02-2010 //Aurore///