Accueil > Trois Cônes ou les trois Révélations... > G- Des limites, et de la Foi...

G- Des limites, et de la Foi...

mercredi 21 novembre 2007

lien utile,G- Franc Maçonnerie et Papauté et L- comme EL, ou quand Guénon ne voit pas .... Sur le don de la Foi, comme vertu théologale au sens fort du terme I-Vision du Dragon, de la Fumée, de L’Opale , 19-09-13.

Nous ne savons plus quel maître maçon suggérait, devant certaines dérives très propres aux cercles « discrets », l’art délicat de prendre conscience de ses limites ... (1)

La première, assez bien décrite par le redoutable Jean Verdun...- topo sur les frères « séparés » - renvoie à la manie intellectuelle par excellence, qui consiste à philosopher à tout propos et hors de propos- manie signant l’incroyable galerie de cuistres douillettement installés dans les sciences humaines...

Nous disons « assez bien » parce que manque la cause initiale,

moins la volonté obtuse et féroce, typique du Tiers..., de détruire les peuples pour le remplacer par des masses, (car cela remonte au moins à 1789)-

que le remplacement de la bourgeoisie par tout autre chose..., que rend très mal le pseudo-concept de « classes moyennes »...

&&&&&&&

En effet ce qu’il importe ici de dissimuler, via un escadrons de sociologues plus ou moins manipulés ...(2), c’est le remplacement d’une véritable bourgeoisie, avec ses qualités et ses tares...,

sa volonté sincère de faire monter les gens du peuple suffisamment doués..., pour dynamiser les noces perpétuelles de l’industrie et de la banque....

par une « bourgeoisie » de parvenus avides de sinécures, dont les revenus n’ont d’égal ne disons même pas l’inculture, mais une sorte d’aversion instinctive pour tout effort accompagnant jadis le passage d’une classe à une autre ...

Processus très mai soixante-huit..., sur fond de massification du secondaire comme du supérieur, égalitarisme revu et corrigé par Lyssenko....(3), jeunisme régressif, et bureaucratie de la culture...(4) - bref un rêve de larves transformés en mérules, sur des poutres vieilles de 500 ans ...

Mentionnons sans plus, dans cet ordre d’idée, toute une progéniture « d’initiés » plus ou moins « fils de » sans autre éthique que l’argent, le paraître, et le jouir sans entraves et surtout sans responsabilité - pour passer à un autre genre de « limites »

****************

En effet il est difficile, devant la moraline plus ou moins chrétienne (5) de l’Honorable Société, d’éviter les idéalistes assez naïfs pour s’obstiner à prendre à la lettre un label initiatique parfaitement usurpé ...(6)

L’Obédience assez sage pour ne pas trop insister sur les Affaires .. disposera alors, au bout de quelques années d’une ascèse aussi spéciale que politique...(7), d’un certain nombre d’honnêtes hommes, plus ou moins brillants, enfin du nombre nécessaire d’érudits pour pouvoir briller (et recruter) dans les salons ...

L’ennui vient évidemment des malheureux qui n’ont pu éviter de prendre pour argent comptant cet incroyable « tas de sornettes » générées pas la plume d’un certain René Guénon... dit ici le Vieux Chat -

Lequel en sorte n’a eu que le tort, sur la foi de certains maîtres un peu plus initiés que d’autres...(8) de finir par créditer la maçonnerie d’une « initiation virtuelle » plus qu’artificielle, via des « rites » plus ou moins décalqués de confréries ou de guildes qui, dans leur Art comme dans leurs « coutumes », ont fait leurs toutes les pestes de la Renaissance...

Ici plus que jamais la connaissance de soi-même est salutaire, puisque pour ne citer que Schuon, celui-ci et paradoxalement, vu ses propres analyses, on ne peut plus pertinentes sur ce thème...- jamais, au grand jamais..., ne dépassa les limites propres à la perspective religieuse...

Ce qui est du reste le cas du trop célèbre Denis Roman, type même du franc-maçon guénonien de stricte observance (fm-gso, en acronyme de lémuriens...).

***************

vous veniez de V- "initiés" et mystiques... .

Ce qui nous amène au thème du « salut » inconsciemment visé tant par nombre d’ « initiés » que de « profanes » - enfin de « catholiques-mais-non-pratiquants » - mais dévoyés, les uns par toutes les perversions romaines ou genevoises- les autres par une certaine bouillie occulte...

Avec in fine les infortunés lecteurs du Vieux Chat- qui ne se connaissant pas eux-mêmes..., vont chercher des Cimes manifestement hors de leur portée...- du moins en l’actuel état de leur propre psyché ...

*************

En effet une première strate est constituée tant par l’individuation ou la mémoire personnelle (qui commences à la naissance) que par ses interférences ou emprunts au milieu social, culturel etc ...

Un deuxième strate toutefois, sous-tend de façon encore plus inconsciente l’âme individuelle- appelons-là mémoire ancestrale- chez l’européen grevée de tout les « acquis » de la Renaissance-

Avec en deçà une troisième strate, composée de toutes les déviations du Dogme, comme de son apologétique chez les latins (Bernanos...).

****************

Toutefois il ne suffit pas, comme certains bons apôtres..., de feindre de redécouvrir les églises orientales- surtout si, par une sorte de tare affectant pour ainsi dire la quasi totalité de la caste ecclésiastique..., on se trouve en fait totalement incapable de Prier...K- de la prière etc

Fût-ce pour demander la Grâce de la Foi, seule capable de calmer les convulsions de l’intelligence, ce Lucifer réduit à l’état de lumignon ...(8)

*************

Car tant que l’on n’a pas réalisé le mystère de la veille et du Rêve, de l’existence et du Temps, de la Providence et des limites qui précisément en découlent...- on « ignore » ce qu’est le Corps...

Le " Cheval" dans les traditions à forme chevaleresque...

Chargé de toutes les conneries, les infatuations, d’une âme devenue auberge de tout " les brigands " des contes...- ces formes toujours Actuelles d’une réalisation qui va par définition au delà du religieux ...

A condition que la conscience, aux Enfers descendue..., se soit trouvée réellement capable de ne pas s’y abîmer sans retour...

Ce qui suppose l’assistance de plus d’un Ange...

Et surtout de méditer ces belles histoires où le héros, parti en quête des prodiges et merveilles, des Vents et Marées (9), à pris le temps de s’arrêter...

pour soigner la patte de la souris, l’aile du papillon, le sabot du cheval, le cuir de l’hippopotame...(nous voulons dire la grosse bête qui souffres, et rien de plus !!! 9-8-10)

Ce qui, soit dit en passant..., va tellement plus loin que la parabole du bon samaritain...

Avec cela récupérée par toutes le bonnes consciences qui jamais, au grand jamais.., ne feront l’aumône qu’en public...- à grand renfort de strasses et de grimaces et surtout de télévision...

Tout en prenant les pauvres pékins pour des cons...

*****************


(1) immédiatement- le scientifique c’est encore un autre genre d’androïde, évolutionniste donc raciste...- finissant par confondre hypothèses et réalité...

(2- Par Moshé (« les trois derniers chagrins/.../ » de Charles le Mauvais déjà cité - ensuite par Natacha, à qui nos bibliques doivent la réapparition de certain symbole outrageusement récupéré par l’Axe (du Mal...)

(3)- Transposé à une éducation « nationale » sous influence, cela donne la négation de tout talent ou affinité au nom de l’égalité des chances-

de proche en proche les exigences des parvenus qui ne voient pas, puisque ils ont payé (des queues de cerise...), pourquoi les professeurs ne donneraient pas automatiquement la moyenne à des étudiants qui, en plus d’une discipline, n’ont ni les capacité ni l’envie de sacrifier un peu de leur moâ-moâ pour devenir réellement compétent en quelque chose ...

(4)- Fummaroli...« l’Etat Culturel » avec un K...

(5)- Avec des nuances pour les Obédiences les plus athées..

(6)- Au sens du Site, en présentant comme « initiatique », une ascèse délibérément humaniste, avec toutes les limites et préjugés déjà analysés par le Vieux Chat- et ses admirateurs plus ou moins doués, voir sous-doués...

(7)- Cela ressemble à de la religion, ou à un ordre chevaleresque, mais cela obéit au Doigt et à l’Oeil aux vrais « initiés » de la Finance de l’Industrie...

Enfin aux stratèges... décidant de la Guerre ou de la Révolution, nécessaires au « nouvel Ordre des siècles », brandi à tout propos par les groupies de la Quatrième Bête

laquelle, comme il est prophétisé en Daniel VII...prétendra changer les Temps et la Loi... entendez le Dharma de nos statues d’argile... plus que jamais immondes et fragiles...

(8) Nous avons à plus d’une reprise croisé ces « maîtres » perfidement ramenés par de Vreede (une fois le Vieux Chat incapable de confirmer)- nous reviendrons sur ces « égarés » une autre fois...K- en Chiens de Faïence..., note(1) anecdote...

(9) Il est à noter que Guénon, emporté par son génie..., n’a jamais pris le temps de noter la lente transformation d’un Palingénius passablement abstrait, pour ne pas dire athée...en vrai musulman...L- comme EL, ou quand Guénon ne voit pas ....

Alors et alors seulement çufi... pour qui sans la Foi, l’intelligence la plus douée tôt ou tard perd pied - ce qui ressort du reste de la vie des plus grands ...

(exemples chez Corbin, en attente rats de Ganesh..., ploufff...).