Accueil > Mira Ceti > Q -L’Oiseau de Feu - éléments -

Q -L’Oiseau de Feu - éléments -

dimanche 25 novembre 2007

précédent P— Fantastique comparé- visites 2261, ce 10-01-2012

Une expression ancienne « ll n’y voit que du feu », un thème des contes « russes », une figure obligée des vétéro-gâteux..., enfin quelques données venues d’au delà du lointain..., du « bord du monde »...(1) -

et nous voilà transformés en libellules et goujons, butinant sans complexe larves et moucherons, proliférant dans l’encre... fardeau des cancres .... des bibliothèques, pour gros pithèques ....

Cyber-souris- ça suffit !!! On tranche !!!!

Fennec et Huskie : Tranchons, tranchons, qu’une encre impure, abreuve...

Gnou et Kangourou ; Nos microsillons...

Aurore - çà fait des croches - ouvrant les contes de l’Izbà : « très loin d’ici, par delà trois fois neuf pays, au trois fois dixième royaume.... » (2)

Et les plus jeunes de rêver, les plus gris de dodeliner (croches...), et Cyber-souris de s’énerver, pour cause de structure linguistique ...

Cyber-souris- çà va pas du tout !!, c’est l’autre conte !!!

De facture plus archaïque, « populaire », où c’est tout simplement Ivanuchka douratchok, à la fois cadet et simplet, pour ne pas dire l’idiot du village, qui réussit là où échouent ses aînés pourtant de beaucoup plus futés....(3)

Aurore douce et patiente ouvrant les contes de Palachkovsky ;

« Soudain Danilo avisa dans le lointain une lumière dorée. Qu’était-ce, peut-être bien un campement de brigands, il pousse Gavrilo du coude, lui montre le rougeoiement du feu ; Et clignant de l’oeil s’adresse à Ivane qui tranquillement dévore sa pitance ;

Eh frère Vanioucha, toi qui es le plus jeune de nous trois, va donc nous chercher un peu de braise, de qui faire une bonne flambée.???

Etenfourchant le petit cheval bossu ... »

************

Clèbs - A vous Gonde...

Gonde-exode III verset 1 « Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro/.../. Un jour qu’il avait mené le troupeau au delà du désert il ateignit Horeb la montagne de Dieu.2 L’ange du seigneur lui apparut dans une flamme, du milieu d’un buisson. Moïse regardait : le buisson flambait, mais ne se consumait pas. Je vais faire un détour * se dit Moïse, pour contempler ce spectacle extraordinaire, et savoir pourquoi le buisson ne se consume pas (4)

***************

Clèbs, hiératique ,fait signe à Frédégonde de céder la lecture à Aurore qui derechef, en suivant « le petit cheval bossu » arrive à ;

« la lumière se faisait plus distincte aux yeux d’Ivane, il arriva au lieu où elle brillait, tout les alentours en étaient illuminés, mais il n’y avait ni chaleur ni fumée ; qu’était-ce donc ? Ivane était stupéfait ; Du feu qui ne chauffe ni ne fume ? c’est bien sur du feu ensorcelé se dit Ivane ;

Le koniok le rassure : ne t’étonne pas c’est une plume de l’Oiseau-de -Feu ...Mais pour ta tranquilité mieux vaut n’y point toucher....

***************

Clèbs- à vous Ptah

Ptah ouvrant « le Second Anneau » je lis ou je résume ??? (5)

« Celui-là m‘a vraiment plus, répétai-je

Dites moi ce que vous avez vraiment vu, me demanda-t-elle.

Je me rendis compte au même instant que j’avais automatiquement supposé qu’elle avait vu les mêmes choses que moi. Je lui décrivis avec force détails les quatre alliés tels que je les avais vus. Elle écouta avec une attention extraordinaire, comme envoutée par ma description. »

« Les alliés n’ont aucune forme // ils sont comme une présence, un vent une lueur le premier était une noirceur // les autres étaient seulement des couleurs ; leur lueur était cependant si forte que la piste semblait comme en plein jour »

************* 

Maintenant c’est à Gnou .....

Cà va pas non ??? Me faire lire la prose des barbus !!!

Ptah- Cher Gnou !!, ne faites pas semblant d’être une bête à cornes... !!!

Et Gnou de lire le passage un peu long ou Ibn Arabi, tournant autout de la pierre Noire (6) rencontre une entité « muette » mais qui lui fait comprendre que, puisqu’il est arrivé jusque là (état, degré de perception), il n’a plus qu’à transcrire, coder, gloser ce qu’il « voit », perçoit, de ce corps fait de Lumière (et de Feu ...)

suite F- le buisson ardent - mystère, légende et traitement de texte ...


(1) de l’île - les voyages dans les contes sont ascèse, délibérée consciente, technique..., effaçant progressivement le « Tonal » - on peut à contrario évoquer, en ce qui concerne le drogué, le malade, en passant par le mystique au sens latin... l’effacement plus ou moins soudain (de bandes entières) du disque de jade.....

à ce détail près que l’homo occidentalis est globalement effacé et réécrit tant sur le plan de la perception, des sentiments, que de l’intelligence....- par les puissances en charge de la sénéscence de la dissolution, et de la mort ...(disque de plomb) -

cela s’appelle l’athéisme, le matérialisme, l’agnosticisme et c’est une spécialité des « judéo-chrétiens », avec cela furieusement scientifiques (avec un K...)

(2) Boivin et Cie MCMXLIX " les contes de l’Izbà " - Palachkovsky, " contes populaires russes ",Seuil 1947...

(3) forme « russe » du sage taoïste (affectant la forme d’un clown ou plus exactement d’un « bouffon » chez Natacha...)

(4) * c’est à dire le tour - On arrête avant que çà se gâte..., mais nous analyserons en détail, sans doute rubrique « les trois révélations... » les couches successives qui suivent, typiques de « l’action psychologique » des rédacteurs de l’ancien testament... W- Salèm ou Jérusalem ou l’ancien testament revisité....

(5) chapitre III la Gorda - ayant hérité du mantra, le héros, à la demande de l’héroïne, apppelle ou nomme les quatre entités affectant, en ce qui le concerne, les formes d’une porte, d’un homme, d’un jaguar et d’un loup (ces deux derniers déjà rencontrés par Dante, comme gardiens de la Forêt Obscure...)

(6) (rats bleus ?? / cb )

Circum-ambulant (comme se plaisent à l’écrire les néo-(ido)-lâtres...) autour de l’édifice où se trouve enchassée la dite pierre blanche, mais symboliquement noire de péchés, in inféris...etc...