Accueil > CC : Cycles Cosmiques, collectifs, individuels (humain...) > B- le cycle Terrestre

B- le cycle Terrestre

mercredi 17 septembre 2014

17 septembre 2014- Conseils de lecture ―1925, l’hérédo et le mondes des images, Léon Daudet, beaucoup plus bouddhique qu’il n’y paraît...― 1994, cum grano pertza, cerveau droit, cerveau gauche, Lucien Israël ― et tant qu’à faire, 1999, Vladimir Volkoff, petite histoire de la désinformation...

TEXTE du 18 Février 2008 - Le cycle Terrestre, auquel tout un chacun accède de par le simple fait de naître, a pour caractéristique immédiate d’actualiser les cycles-subtils sous-jacents ― en termes simplistes, de donner « forme » à une « matière ».

La matière est « l’âme ancestrale », immédiatement « les deux Serpents » du Caducée... L’axe où se croisent les dits courants, Lunaire et Solaire, représentant le lieu même de la manifestation ou formation de « l’âme individuelle »(1)

Non pas que l’âme ou encore « l’énergie ancestrale » soit absolument informe, mais parce que les innombrables coagulations dont elle se trouve formée, se trouvent dissoutes au fur et à mesure de leur assimilation par l’âme actuellement vivante, id est contenant le souffre de l’esprit...(2)

Alors que précisément c’est l’Esprit, comme " conscience " qui est absent des « âmes » - dont le réveil, ou la prédominance intempestive, forme le lit des déséquilibres affectant le sujet...― tout spécialement chez le prétendu civilisé...(3)

La représentation de ce mystère (naturel et spontané) peut prendre plusieurs formes ;

Du Caducée dont l’Axe est remplacé par une Epee droite ou debout, à la Crosse d’Abbalat plus synthétique, dont la Volute comportera un fauve dévorant une biche -

Fauve de Gueules et Biche de Sinople (4)-

Le Rouge représentant l’activité diurne, se nourrissant de toutes les expériences fermentant en mode subconscient ou nocturne ― le Vert l’activité nocturne ―

car bien entendu, et tout au long du cycle terrestre c’est le Soleil ou intelligibilité construite à partir de « l’état de veille » qui surveille et endigue les marées provoquées par la Lune (« l’état de rêve »).

***********

Car en sortant un peu des conceptions occidentales, « réduites » en fonction même de leur profanation simili abstraite..., il vient la formation du « tonal individuel » en fonction du « Tonal collectif de l’époque »...(5)

Formation qui passe non seulement par le geste, la parole mais par le Silence, c’est à dire le Corps de l‘aîné en résonance naturelle avec celui de l’enfant ou du cadet.

En effet le parent, « l’adulte », enfin la " corporation " ou institution qui s‘adresse au seul mental... (6), transmet de ce fait même son déséquilibre à ceux qu’il prétendent faire grandir... A contrario le geste...

De l’effort corporel brut, l’habilité (être à sa main, tours d‘adresse, lutte) ― au formes supérieures de l’attention (mémorisation, calligraphie, métier) ― implique, en préalable à tout programme scolaire..., un minimum gymnique, ergonomique...

Redonnant au corvées tant décriées, leur valeur « orientale » - pour l’instant limitée à la discipline du dojo, échappant curieusement au délirium pédagogique ...

****************

Il existe bien entendu une multitude d’applications de ce principe, notamment sur le plan de la communication... (7) ― avec toutefois une différence quasi de nature entre les civilisations traditionnelles, que l’occident prétendument chrétien (ou judéo-chétien) à tout fait pour détruire- ― et l’européenne, ses moutures, ses clones orientaux ou asiatiques ......

Nous avons nommé « les rites », sel des Fêtes..., assurant une extraordinaire cohérence dans " la condensation ", la transmission, voire " la dissipation " du contenu même des formes ― tout spécialement éthiques..., marquant les âges de la vie, les Saisons de l’âme (baptême, mariage, funérailles- bénédiction des chevaux, des moissons...) -

Rites dont la parodie protestante, laïcarde, voire « ésotérique » (8), finit à terme par produire des êtres non seulement psychiquement plus que fragiles, mais somatisant en mode parfois tragique (9) l’ensemble des déséquilibres accumulées par une « sagesse » purement humaine...

Qui sous prétexte de profit, au bénéfice dont on ne sait quel peuple élu ou plutôt nouvellement élu..., aura déchaîné les pires pestes...(10) -

De sorte qu’en ce début de siècle... ce sont plus que jamais les éléments les plus « difformes » qui imposent leur rythme à toutes les « cultures », car bien entendu il n’y plus, en fait, qu’une seule Civilisation, une seule Science, une seule Industrie...

Enfin, faut-il le souligner ?? un seul genre de Manipulation Mentale... recyclant ad nauseum (11) tout les résidus, incohérents, explosifs, ayant résisté vaille que vaille à la guerre planétaire entreprise « contre tout ce qui porte le nom de Dieu »

Pour citer derechef ce que dit Daniel (chapitre VII ), de la Quatrième Bête, plus que jamais Wasp, ou Worse *...

notes complétées ce 30-7-2008


(1) Contrairement au boudhisme, le judaïsme, dans son ésotérisme, semble impliquer « Dieu » dans la formation, sinon de l’être humain en général, du moins dans son exception prophétique...-

encore que le discours sur l’excellence des ascendants de tel ou tel prophète (et pour les chrétiens de la vierge Marie) renvoie directement au thème tout à la fois religieux jusqu’au pharisaïsme, mais surtout on ne peut plus créé donc sublunaire, de l’accumulation des « mérites » par la lignée...

(2) Effet de style- pourquoi pas souffle ???(Gonde)- en effet si l’âme souffre et peine pour solidifier, unifier ses tendances centrifuges et mercurielles ― l’esprit comme pure Lumière transcende jusqu’au Feu lui-même (qui par Ana-logie la génères sur le plan physique).

(3) Comme on le voit chez l’artiste réellement doué mais submergé par son génie au point de devenir invivable aux autres et à soi même...

Ou plus simplement, résultat infaillible de l’individualisme revu et corrigé par les démons..., chez « le jeune » ; chouchouté, gâté, gavé de gadjets prétendûment indispensables, et trop souvent explosé en fonction même de sa « liberté »....

(4) A contrario dans la Voie (comme post-mortem) c’est le Lion Vert qui dévores le Cerf Rouge (les bois comme multiplicité des désirs centrifuges, qui dans « la Mort » explosent telles bulles de savon en mode doux, amer, âcre...― cycle Inverse des aiguilles d’une montre...

(5) « Tonal » conditionnement de la perception, de l’action, de l’intelligence, socialisant « raisonnablement » le sujet- les cinq premiers Castaneda (exclusivement...)

(6) Petite base encore bien profane, (ignorante des principes...) « cerveau droit, cerveau gauche » Lucien Israël...

(7) Saint Aulaire (comte de)- « confession d’un vieux diplomate », Flammarion 1953- Historiquement une Mine ― pour le psychologue ; l’orateur socialiste (grand bourgeois), vérifiant expérimentalement l’amplification du pathos via le crétin interposé
― pour « l’humaniste » ; qui voudrait réfléchir à l’abri de la police de la pensée, toujours furieusement démo-phile- (marxiste, maçonnique, juive, voire catho-intégriste) mais Lao-phobe...― pour le linguiste..., curieux de retracer le recyclage de certains thèmes...Par exemple partie III (autour de Briand et les goddons... 1920-24...

Autre police, autre censure..., veillant à expurger l’histoire de tout ce qui ferait ressortir la vraie nature du " gentleman "...

(8) Encore que les innombrables organisations à prétention « initiatique » que l’occident (le néo-orient..) exhibe comme ses plaies un lépreux..., puissent là dessus illusionner le tiers-inculte ...

(9) Bounan « le temps du sida », Allia- qui balaye du psychique (mal être, suicide, drogue, autisme) jusqu’au « sida » * (ultime stade des fameuses maladies dégénératives se déplaçant vers les plus jeunes...) ;

Juste réponse du Dharma aux « siddhis * » développés par « la seconde Bête »
(* siddhis- pouvoirs, au sens de capacités adamiques - a contrario les mécaniques
« animées » par la science...)

(10) strico sensu les peuples élus sont ceux dont les « élites » se nourrissent d’une
« Révélation » - qui évidemment bat de l’Aile dès que s’enclenche la fossilisation, bientôt la corruption de son ésotérisme...

(11) Nous voulons dire utilisant comme matière psycho-mentale non seulement la religiosité mais les doctrines si possibles ésotériques...* ― sans lesquelles la dite religiosité n’est plus qu‘une vague prédisposition, aussi indifférente que la tendance à l’agressivité ou l’introspection...

* Moshé-kabbale, soufi-Nédjad, trulkou-Tsé-toung, aïe donc Rosette...

* WORSE ; white orthodox russian (ésotérik society) ― D- Les Neuf Inconnus ...., suivre L’Ours...

*siddhis ― pouvoirs générés par la prise de possession du corps subtil- racine SD / TsD / Sâd en arabique.