Accueil > Le coin du Serpent....(Jararàca) > Q- Castanéda / Don Juan- dernier entretien...(1)

Q- Castanéda / Don Juan- dernier entretien...(1)

samedi 1er mars 2008

vu le voisinage Google, si on est vraiment pressé R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???), mais autant prévenir tout de suite, c’est plutôt du genre cactus (agave pour les idiots, Aubépine pour connaisseurs...09-01-2011.

précédent P- Corbeau lumineux ... (Corbin / Castanéda)

- Don Juan, croyez-vous qu’un jour je pourrai arrêter d’écrire ?

- Je t’ai déjà dit qu’on pouvait arrêter n’importe quel « faire » d’un claquement de doigt- à condition de « voir »...

- Vous voulez parler sans doute de mes motivations profondes ??

- C’est ta façon de le dire ...

- Mais Don Juan, ne pouvez-vous pas me mettre un tout petit peu sur la piste ?

- Ne m’as-tu pas dit une fois que tes parents en avaient spécialement après les prêtres catholiques- au point que tu faisais tiennes leurs opinions, sans jamais remarquer ce qui en toi précisément vient de ce côté là...

- Précisément ?

- En fait, en bon curé, tu voudrais bien sauver un maximum de gens- alors qu’en réalité tu meurs de frousse à l’idée de te retrouver seul de ton monde..., dans ce chemin-là....*

Il m’avait percé à jour, j’insistai cependant : Mais en quoi le fait de sauver les gens serait-il particulièrement blâmable ? Je veux dire les gens que j’aime...

- Don Juan sourit ; Tu en aimes tant que ça....

Je bafouillai pris de court, Don Juan me laissa bredouiller quelque temps puis repris - et il y avait beaucoup de compréhension dans son regard...

- Le problème avec tous ces gens qui lisent tes livres, c’est qu’ils ne tiennent absolument pas à être sauvés... Il fit une pause et sembla perdu ses pensées. Le silence se prolongeait et je n’osais l’interrompre ...

Il reprit pensif- Tu viens du Brésil n’est-ce-pas ?? Te rapelles-tu ce que tu me racontai à propos de ces rivières bouillonnant de ces petits poissons, à ce point carnassiers et voraces que plus d’un, croyant pouvoir faire un pêche miraculeuse (ici l’œil de Don Juan brilla d’une façon toute particulière) se trouve emporté par sa ligne, et à moitié mangé par ces poissons ... (2)

Je baissais les yeux en proie à la plus totale confusion.

Il y a pourtant un moyen poursuivit-il d’une voix douce, je veux dire un moyen de mettre à l’épreuve tes petits carnassiers ...

- Vous voulez parler des lecteurs de mes livres ??

Don Juan ne souriait plus, et notre conversation s’arrêta là ...

En fait je devais apprendre beaucoup plus tard, de la bouche de la Gorda, le pourquoi et le comment de cette mise à l’épreuve- qui allait s’avérer d’abord celle de ma propre capacité à suivre la voie des guerriers, en laissant à d’autres prendre le nom de Castanéda ...(3)

**************

Mardi 29 avril - le présent article donne lieu à une étrange dérivation D- code D comme " dogme."... ;I- A propos des guérisons miraculeuses ... rapportées au théme de "stopper-le-monde"...

suivant R- Réalisation « méta » physique et paysages « naturels ».


(1) article Qaf (100+1+80) donc Q- Castanéda / Don Juan- dernier entretien...(1).

* ce 9 mars * Gloire, toujours aussi Quechua..., relisant le texte « este camino »-celui-ci (et non celui-là « ese camino » - Nos musiciens partent sur « aquel, aquella » (en espagnol) et « aquele, aquela » (en portugais), locatif qui renvoie carrément à la-bas.

(2) Pas necessairement la piranha, mais une espèce voisine, des fleuves du nord (amazonien) nommée « pecus » dans le célèbre roman « o mysterioso reino de Cororo » *

Batucajè - foutue machine, pas moyen d‘avoir de o accent grave ! ! !

* édité dans les années 50, avec un beau succès, ce pavé échevelé (plus de 500 pages !!!) contient entre autres une course où les indiens courent à quatre pattes aussi vite que des chiens..., ethnologues s’abstenir....

complétée ce 29 avril (3) Jurubi- Era uma vez, numa aldeia, de Lua cheia, uma reuniao de viados... E um dele pegou um pedaço desse arame..., sabe ??? esse arame, especial, p’ra afastar o gado - Zè- Farpado ??? - Jurubi- voçê estava là ??!!!

****
maintenant, et à la demande de Cyber souris- et pour la plus grande joie de Batucajè..., cette comptine en " giria " do Rio Grande do Sul...

pum-Pum, jacatunga Lèps- psicatunga lariBèps- psicaTunga Tchinga-

oLè- chèrèbè-rè-Bèps- psicatunga lariBèps- psicaTunga Tchinga ...