Accueil > Le regard des Cigognes.... > N- koann et qhadith-

N- koann et qhadith-

vendredi 9 mai 2008

Dans un article déjà ancien nous évoquions un Koann dont la juste interprétation ne risque guère de se trouver sous le pied d’un cheval ... (1)

" C’est une grand mère (symbole de bonté), qui veut éprouver le maître, en lui demandant s’il peut nous montrer voir le Mont Sumeru-

Le maître se lève et fait le tour de son trône (pour signifier que le Pôle est partout ou se dispense (ex cathedra) le Vrai entendement (Dante)-

Et comme de juste la vielle dame de trouver la réponse incomplète ... "

Alors le maître, pour attester sa maîtrise de la doctrine, recommence en faisant une sorte de Huit englobant cette fois le Dais (de la maîtrise) et Parasol (de la visiteuse...)-

Immédiatement le centre n’est pas la totalité, la transcendance n’est que par l’immanence et le Nirvana sans le Samsara est incomplet ... (2) thème en climat monothéiste particulièrement illustré dans le çufisme (3)-

Et dégradé jusqu’à l’absurde dans la théorie du "Dieu fait homme"
et autres sous produits de " la Trinité "...

Considérons maintenant le Qhadith selon le quel l’Antéchrist est borgne...
la tradition ajoute, de l’Œil droit...

" Aussi opaque qu’un grain de raisin " ajoute Ibliss, qui n’aime pas les dames (4)...

Mais adore les barbus... Tâchant désespérement de compenser par une vertu héroïque leur stupidité naturelle ... (5)

Car bien entendu l’Alma mater de toutes ces hérésies procède aussi bien
de l’atrophie du Gauche que du Droit ...

Dans toute une théologie chrétienne, mais également islamiste avant la lettre,
niant avec férocité la Création, sa causalité interne...

Bref renversant à tout propos, et surtout hors de propos, l’Echiquier,
en oubliant que Dieu, qui en a établi les Lois, se manifeste
tant par l’inspiration que le renouvellement des Ouvertures ... (6)

Ainsi pour commenter qu’il n’est pas de Dieu (au sens de Puissance...)
en dehors du ... Très Haut ...

Il n’y a pas de couleurs en dehors de la Lumière, de vie en dehors de l’Eau...

D’intelligence en dehors de la Mémoire, de logique en dehors d’un objet, ou Science...

Dont le développement, indéfini..., voile la Finitude comme la cause- donc l’Essence

**************

En comparant alors le Koann au Qhadith il vient, que si la parfaite doctrine
affirme les Deux pôles- l’Antéchrist, après des siècles de fanatisme religieux, arguant d’un exotérisme de plus en plus informe, pour insuffler le mépris de la Création,
la haine de la femme..., et le refus de la vie..., change de Monture...

Pour nier avec autant de férocité, tout ce qui sur Terre nous entretenait des Paradis

Dans la pénombre du Jour..., ou la lumière de la Nuit...

Cela s’appelle les rêves.... mais tu n’as pas le Temps...

Clignant des yeux comme souris-chauve....

Sur le Mont Chauve ...

********************


(1) Rubrique Zomorphe, article " singes et guenons "

(2) le Samsara c’est l’Univers donc " les états multiples de l’être" - a contrario " le siècle " ou " ce monde " c’est juste un Cycle, une coupe..., bref un tapis magique qui en fin de Cycle se secoue et s’enroule ...

On peut dire encore (avec un voyageur depuis longtemps parti dans l’Heureuse Nuit), que " le monde n’est créé que pour la créature "- ce qui est une très jolie façon de reformuler le topo du Vieux Chat sur " les Deux Nuits " .

(3) Notamment par Corbin, dans ses pavés persans, tout spécialement dans le " Tafsir " du verset " tout périt hormis sa Face " qui est l’Idée platonicienne donc l’Ange (pour le fanatique, le Nom) se manifestant à travers l’Améthyste, le figuier, le singe, le Cétacé ...
doctrine qui assone tant avec le Trône " sur " les Eaux- que la réalité, donc l’Essence des choses manifestées à travers le Temps (saint Augustin-Confessions)-

ou encore telle structure de causalité (l’essence du Chat c’est son apparence sa grâce, ses moustaches-

à contrario l’hydrocéphale, qui compare l’homme au singe ou au porc, au fallacieux prétexte de l’unité biologique...(ou encore de sa propre psyché tordue et pourrie ...).

(4) "Otchi tchornyié" en russe- Yeux de maqhvali en georgienb- la tournure se trouve, en plus elliptique, chez Khalil Gibran évoquant " les paupières des raisins "(rendues iridescents par le Soleil...Œil de faucon)

ça ressemble à du çufisme, mais ce n’est que l’équivalent de " l’illumination " d’Abellio, devant le lac Léman- bref, un petit burjuï bien gras, tenaillé d’ambition littéraire, longtemps prospérant au pays du Grand Satan, qui un jour arrête de se regarder le nombril pour s’aviser de la Splendeur, donc de la Vérité de la Nature ...

A contrario Bernanos, devant le " Mato" brésilien, sentant déjà les " sauvas "
(ou les petites baïanas...) lui grignoter le chibre..., gémit et entonne un hymne
à La Civilisation, la France, l’Eglise ...

(5) D’où " abduli " pour simplet en caucasique, comme ne diraient pas
ces grands flandins d’américains...

le thème, développé par Schuon, s’applique assez bien à Gogol6
(physiquement un vrai sous produit du ghetto), chevauché, pour le plus grand malheur de la littérature...russe..., par un affreux petit pope, enragé de Salut...

in "Gogol et le Diable" by (ce 29-11-08- Brian Chaninoff ??? scuzzi !!! erreur grossière, mais Ptah était abcent, c’est Dimitri Mérejkowsky,Gallimard,1939).

(6) " soufisme, voile et quintessence " ... F. Schuon ; à distribuer gratuitement ou imposer la lecture obligatoire à tout les barbus... cette analyse sans concession, de la psyché corano-étique (coranite...)

Côté " occident chrétien " scholastite, évangélite, thorite... - muteront en maçonnite, amorcite, mormonite et solarite... (" fallait pas..." avec Jean Yann).

// bon pour rub Bouddhisme (A)//