Accueil > Celtique > B - Matière de Bretagne

B - Matière de Bretagne

mardi 26 août 2008

Texte 25 Août 2008- Exemplaire de tout un moment historique « la Matière de Bretagne », se présente comme un ensemble de documents en plusieurs langues et surtout registres, retraçant le lancement de certain Mythes, comme diraient nos contemporains...

Considérés de plus près ces mythes, légendes, fâcheusement échevelés, font entrevoir l’action de vrais initiés, lesquels, sous couvert d’exotérisme chrétien, latin..., s’essayaient encore à diverses formules...

De façon tout à la fois à canaliser la psyché populaire, à ordonner les valeurs Chevaleresques, tout en se démarquant d’un monachisme de moins en moins « celtique » et de plus en plus béton...

Notons en effet, immédiatement, les mandorles en forme de Vulve, conjuguant moins la Sagesse au féminin que la nécessité de plonger, pour ressortir... dans l’abîme du sexe...du désir, des sentiments - bref l’œuvre au Noir au Vert au Bleu au Rose...(1)

Exemple viril, les innombrables exploits de chevaliers armés de pied en Cap donc, sans visage, et par la même sans nom...Plus « parlantes » les montures ...

Voici Gauvain endormi, un Lion débonnaire pour oreiller...Gauvain rêve, cela s’appelle un « songe » ....Devant lui une dame en Bleu montant un Lion, suivi d’une d’autre dame, tout aussi Bleue, montant Dragon...,

glosées comme de juste nouvelle et ancienne alliance- « vin nouveau » et « vin vieux » aurait dit ici le divin maître... mais pour tout dire un breuvage qui ne doit pas grand chose à la kabbale...

Le Lion de Gauvain est donc le chevalier à l’état de nature..., celui de la première Dame, les premiers pas dans la voie propre à la caste chevaleresque...

Car bien entendu, dans tout ça, finit par apparaître entre quelques fées... le Dragon...

En termes toltèques le Dragon c’est le Nagual, en japonais le Meï-dji,
comme « la fée » sera à tout le moins une « renarde », initiée au sexe, à la guerre...(contre les séductions "impures", entendons les simples beautés, pour une raison ou une autre non initiées ou carrément ininitiables)...(2)

Mais demandera le monsieur raisonnablement cultivé, un peu rassis, pour ne pas dire l’honorable gentleman ; Quelle différence avec nos « Services » ?? ...(3)

La réponse est toute simple...

L’apprentissage du « Lion » à pour finalité de le transformer en « Dragon »,
maîtrisant de façon parfaitement ordonnée, donc consciente les degrés de
ce qui apparaît pour le vulgaire comme « l’état de rêve » (4) 

Mais dira le gentleman, et la psychologie, pour ne pas dire « la guerre psychologique » ??? Décidément notre « spotted snake », à du mal à s’extraire du pot gluant de ses propres ratatouilles « occultes »

En effet « l’état de rêve » pour celui se représente très mal les possibilités du
« monde intermédiaire », ressemble beaucoup à la Mer vue par un paysan ne connaissant de l’Eau que la rivière, le puits, la source nécessaire à la vie...

Autrement dit pourquoi un navire, une Nef..., s’il suffit de pécher pour se nourrir, les poissons dans le bief ou dans l’étang...?? (5) En plus Celtique, moins sarrasin
(Nef, n’est-ce pas, c’est de arabe), pourquoi ces saints traversant l’Océan dans
une « Auge de pierre » (6)

Ridicoulness...- How so ??

Et bien tout simplement pour atteindre aux " Iles Fortunées "...

- Avec des épices, du cuivre, du manganèse, du pétrole...???

Décidément notre gentleman à trop longtemps macéré dans le whisky ...

Il s’agit d’Autres mondes, dans d’Autres dimensions...

Un archipel, dans le Grand Océan (7) dont notre monde visible le Tonal du sorcier,
ne constitue qu’une seule et unique « Insula », mais que votre atrophie compensée seulement en apparence...., par les prodiges de votre science..., isole artificiellement du Mystère....

Que vous singez, à grand renfort d’organisations tout aussi occultes les unes que les autres... mais n’ayant strictement rien d’autre à offrir que de maintenir les idéalistes dans une « réalisation » parfaitement illusoire, tout en recrutant les ambitieux nécessaires à la perpétuation de vos desseins..

C’est à dire de la viande...

Car vous êtes de la viande..., oh maîtres du Commerce, des Transports, de la Phynance, de la C.... - de la bidoche comme diraient les frenchies, qui se décompose sans espoir de retour ....

Well, nous apprécions votre humour mais..., et cette Pierre, ce Fer ??
Fiché dans cette Enclume ??

Very simple, ladies and gentleman...

La « pierre » c’est le corps une fois abandonné par le souffle vital...

Marvellous, et le Fer ......

Disons le minéral capable de fendre cette pierre, comme dans le jeu de mot franco-anglais « blesser » et « to bless » bénir ou encore « the blossom of the spring » *

- The string ??

Well, disons que le Fer représente le pouvoir contenu dans les nâdis de la forme subtile, qui de tout temps furent représentés par des « cheveux » , des « fils » , les « cordes » des instruments de musique ...

Mr.Smith peste, encore ces « natives » et leur foutues théories parapsychologiques - mais il est là pour comprendre, et il reprend, suave et dur comme...la pierre...

- Je vous entends bien, mais pourquoi le Fer et pas
(il cherche, fatigue et finit par siffler)- le bronze ...???

- Parce que le Fer et son cousin..., le Nickel, sont...

- Des sidérites, tout le monde sait cela...

- Insuffisant...

Mr. Smith ou Jones ou Goldenberg fronce les sourcils, réfléchit dur...

- Ah je vois, des magnetics ...

- Bon très, bon, que signifie le magnétisme ??? l’attraction, la pesanteur ..(8)

- Signifie ??? parce qu’en plus ces... choses.... doivent signifier ???

****************


(1) Nous ne savons plus dans quel passage des « Demeures » Fulcanelli cite, sans toujours rien comprendre (vu ses obsessions de physicien...), cet étonnant passage d’un véritable adepte lequel, prévenant les apprentis contre le mirages du techni-color..., parle d’une " puanteur qui n’est sensible qu’à l’entendement ..."

Gonde- mais et votre palette ??? Aurore- Gonde, Gonde !!! Toujours le démon du Bien ... Gonde- mais enfin ??? Clèbs et Ptah- doucement ...

(2) Aurore à Clèbs - mais alors ce ne sont pas des vraies fées ??? Clèbs- C’est toujours la même ambigüité - les Fées celtes, les dieux ou Déesses d’Homère peuvent, selon le contexte, être soit des humains, soit des initié(e)s, soit encore des « siddhis » venus de la Montagne cosmique, cachée aux sens (le Dôme de Castanéda, in the second Ring of Power...)

(3) Les « lions » des « services » perdent vite leurs dents, sans parler des chacals ou des hyènes..., eh puis perdre sa vie à servir les gorets de l’industrie et de la finance...*

Au sens large, comprenant les innombrables organisations, voire sectes, travaillant la psyché de l’honnête homme dans le sens du Progrès - des mormons à Sciento, des francs-maçons aux théosophes...

« vaste est la route spacieuse, qui mène à la perdition, étroit et resserré le chemin qui mène à la vie/.../ » sans parler de « venez à moi les bénis de mon Père, car j’avais faim et vous m’avez nourris, j’avais soif /.../ » zut !! Gonde font en larmes ... ...

(4) Tèjas pour les hindouisants, passages techniques in « l’erreur spirite » R. Guénon, sinon les cinq premiers et uniques vrais Castanéda...

(5) La phrase comme dans un temps musical s’inverse - car du coup ce paysan devient comme une figure de l’Age d’Or dont le bélier à Sept cornes est la promesse...

(6) terme technique (Auge, Sauge ...), renvoyant pour simplifier à l’ataraxie, ou encore à un état extatique ou « le double » au sens du Sorcier... quitte le corps...

(7) le Grand Océan ; au sens bouddhiques in textes choisis par Coomaraswamy déjà cité ; Géo - les fresques bouddhiques route de la soie (Bleu Clair et Foncé ...)

En Iconographie byzantine les Cieux, représentés par des anneaux concentriques du Bleu Clair (le Ciel physique/également la terre dans sa primordialité *) à des Cieux de plus en plus Foncés, représentant les mondes Angéliques...- les Terres Célestes des persans - la Terre Pure des Amidistes etc...

(8) Clèbs voudrai rajouter la cohérence moléculaire..., mais Aurore fait signe que c’est bon comme çà, et que de toute façon peu importe le nombre...

**********

* texte /Nirukta/. Blesser donc Fendre- comme la fleur Rouge fend la bogue Verte (en forme de vulve de mandorle d’amande...)-

De même, en iconographie chevaleresque, le heaume fendu par l’épée..., d’où s’échappe symétriquement le sang en filets - le chatoiement en tissus ou en plumes formant tout aussi symétriquement le cimier...-

en termes de "lettres" les Lam-Alif complexes, en style géométrique ou Floral, collectés par Massoudy...

note(3) "lions" ... Bavardage amical entre Clèbs Aurore et Gnou revenant du Sud avec la crève - voilà ce que c’est que d’aller déterrer des cadavres, la nuit, et de mettre ça sur le dos du Front National...- silence de Gnou, qui finira par voter pour notre grand diplomate...

note (7)* En mode visible les lagons des mers du sud / reportage Arte sur l’Eau, l’Orographie mexicaine.