Accueil > D- code D comme " dogme."... > J- Saint Paul- larves et mystères...

J- Saint Paul- larves et mystères...

dessous d’une politique obtuse et intéressée...

mardi 9 décembre 2008

précédent D- La Trinité ; un dogme au service du diable.

Le christianisme, revu et corrigé par Arte... est quelque chose de tout à fait épatant...

Cette année, pour Noël, l’humaniste puéril et honnête...a droit à l’Apocalypse- comme de juste genre littéraire, historique, qui bien entendu ne saurait avoir le moindre rapport avec l’actualité ...

A ce détail près que les érudits nous présentant qui saint Paul, qui les martyrs (on ne voit pas trop le rapport), ont été manifestement pressentis par des « initiés » ne négligeant aucune occasion pour aligner l’Europe derrière les USA, donc « l’occident chrétien » derrière Israël...

On chante donc éperdument « le terreau primitif » où le christianisme prit naissance...

*************

de l’Annonciation (l’Ange...),

des Rois Mages (pas très kacher ces gars là...)

de la résurrection (un mythe...),

du Saint Esprit (la Pentecôte..., encore une légende),

des apparitions, notamment à saint Paul, sur la route de Damas (trois ans après les évênements...c‘est quand même un peu mieux que la vague survie à laquelle convie le spiritisme...)

enfin de la vision de saint Paul ; « Tues et Manges »...

nos bons apôtres, au rang desquels on trouvera un certain nombre de théologiens catholiques..., n’en ont cure...

Passons sur la mocheté des intervenants, faces d’eunuques et vieilles mondaines, bien cuites...- les cathos sceptiques ou lèche bottes, les juifs ruisselants de fatuité, ruses cousues de fil blanc..., pour nous intéresser de plus près au « traitement de texte »...

********************

Evitant comme la peste tout ce qui touche à l’ésotérisme, et surtout sa dégénérescence...-

Le catho, (voire le protestant), parce que devant la maçonnerie, le new age, les « rose croix » et « le temple solaire », il serait vite débordé - et surtout parce que sa hiérarchie a décidé une fois pour toutes que le christianisme est une révélation démocratique ...

Le juif parce que, bien entendu, il ne tient qu’à lui d’être initié à la kabbale...La preuve par...Madonna..., ou par les services(la célèbre université de Jérusalem...)spécialisés dans l’Influence...

Le protestant parce que, par définition, Arbre sans racines..., ses branches ont tôt fait de se dessécher...

D’où son amour pour la science, le travail, l’exploitation..., raisonnée, raisonnable, des ressources notamment humaines..., que Dieu à mis à sa disposition ...

****************

Il est pourtant une tout autre façon de lire les Evangiles ;

Notamment le jugement prononcé par Jésus, l’homme terrestre... sur une tradition dont le futur « Christ » jurait ne vouloir altérer un iota...

« beaucoup viendront d’Orient et d’Occident et les fils de la lumière seront dans les ténèbres »...

« Les fils de la lumière » c’est beaucoup dire...

Jésus déchantera très vite...

En effet, spirituellement, le juif est déjà ce malade dont le bacille est le docteur, en plus moderne le rabbin...(1)

********************

Mais regardons les choses de plus près : en tant que « homme né d’une femme » Jésus commence par faire siennes toutes les illusions des juifs...(2)-

Puis il réalise... c’est à dire que peu à peu, sa « nature divine » en plus grec, son divin Cocher... prend les rennes...

Jésus, le merveilleux enfant qui, dit la légende, étonnait les docteurs..., n’essaie plus de réveiller ces hommes changés en pierre...(3).

Autrement dit « les juifs » lui apparaissent de plus en plus pour ce qu’ils sont ; des intégristes calcifiés, pétrifiés par les docteurs, qui ignorent tout des « mystères de la Thorah »(4).

D’où le célèbre Anathème « vous courrez ciel et terre pour faire un prosélyte, et en faites un fils de l’Enfer deux fois plus que vous... -

car vous aviez les Clefs, vous n’êtes pas entrés, et vous n’avez pas laissé les autres rentrer »....

***************

Toutefois Jésus, encore prisonnier de sa nature humaine...essaie encore...Des fois que « les enfants perdus de la tribu d’Israël »...

Entendons les descendants de la tribu proprement sacerdotale (une sur douze, c‘est pas bézef...)Dont il constate peu à peu qu’ils sont eux aussi..., irrécupérables...

Ne reste plus que les Douze, et surtout les femmes...

***************

Ne pas trop se moquer...Dans toutes les traditions, les clercs peu à peu prennent la place des Saints, des Sages..., et le plomb du dogme se substitue à l’Or de l’entendement...

Aurore- la flèche des Sagittaires...

Gonde nostalgique- de ceux qui « Voyaient », de ceux qui sçavaient...

Ptah - Bien plus de choses que n’en disent les livres... qui sont les cendres des morts ... 

Gnou- Ramadan va pas aimer...

Œil de faucon- pas que Ramadan...

(il pense aux musulmans normaux... cela va s‘en dire, qui ne peuvent pas s’empêcher de se prosterner devant Le Livre ...) (5)

Clèbs- disons à ceux qui sçavaient Lire...

Gnou- du Lire et du Braire...

Clèbs- comme Arte ...

****suivant K- Hypostases ou diamants de verre.....


(1) Nous ne faisons là qu’exprimer l’intime conviction de tout juif cultivé, et surtout capable d’intelligence ...

La scène se passe à Sao Paulo, années 50. La célèbre pianiste Madeleine Bernheïm, voit passer des rabbins encagoulés- elle pique une (sainte) colère - tout est leur faute ! ! ! (antisémitisme, persécutuion, atrophie mentale du peuple tenu en laisse par ses rabbins- puis noms d’oiseau...)

Seulement voilà... Quand M. B est intervenue auprès d’un personnage haut placé, en faveur de son amie Th, peintre, fraîchement débarquée de la Vielle Europe, elle l’a prévenue...

- surtout ne dites à personne, vous m’entendez bien, personne ! ! ! que moi, juive, j’ai fais quelque chose pour vous... non-juive... La communauté ne me le pardonnerai jamais...

(2) par définition, même un Avatara commence par être prisonnier du sublunaire, ou si tu veux de Maya (l’enchaînement des causes tissant la fatalité, par moment trouée par la Grâce ...)

(3) en termes Ailés la baguette de Moîse n’arrive plus à fendre ces « rochers » pour faire couler l’eau vive de l’entendement... (Resh-Shîn en hébreu/ Rà-Sîn en arabe- et Racine en jargon de Marmonde...)

(4) Il n’y a bien entendu aucun mystère « dans » la Thorah ou plutôt « dans » son herméneutique, en tant que telle * un formalisme plus que daté, et surtout dévoyé ...

(5) Notons toutefois qu’un musulman normal, fut-il véritablement versé dans les sciences telles que cultivées par les modernes, ne voit pas très bien en quoi cette montagne d’artifices, grâce à laquelle le « civilisé » dévaste la planète... prouve quoi que ce soit contre le mystère...

A contrario l’européen, à peine a-t-il tâté du Palais de la découverte, qu’il s’en va tout faraud, proclamant que Dieu est mort ... Cherchez le primate ...

Note 4 * d’un autre point de vue « les livres saints » sont des « condensateurs », mais en l’absence de gnose vivante (la Lune, et non le doigt ! ! ! des zennistes ...) aussi nocifs que des médicaments sans ordonnance ...
***