Accueil > D- code D comme " dogme."... > K- Hypostases ou diamants de verre....

K- Hypostases ou diamants de verre....

jeudi 1er janvier 2009

8 Août 2014- Il existe au demeurant une citation* de « l’Ange de l’Ecole ** » qui scie à la base l’identification abusive de Jésus fut- il Christ, au « Fils » de nos théologiens...

La puissance d’une Personne divine est infinie
et ne peut pas se limiter à quelque chose de créé ;

C’est pourquoi l’on ne doit pas dire qu’une
Personne divine ai assumé une nature humaine,

de sorte qu’elle n’ai pu en assumer une autre » . Somme théologique a P III. 3,7

** Jean Biès, « retour l’essentiel », Dervy 1986-pg 180, * Thomas d’Aquin

TEXTE de janvier 2009 - précédentJ- Saint Paul- larves et mystères....

Grande absente des discussion érudites sur la Trinité, façon Arte...-

l’Hypostase se présente avant tout comme une Idée platonicienne dont Jésus-Christ n’est en bonne logique qu’une simple manifestation...

En effet on ne remarque pas assez, dans la théologie de la Trinité, l’étonnante absence de Jésus-Christ, remplacé systématiquement par le terme de « Fils » ...

Terme générant à son tour toute une série d’acrobaties, pour éviter de donner de « la Mère » au Saint Esprit, associé à l’amour comme le Fils à l’intelligence...-

Sous entendu des mystères tels que revus et corrigés par les « pères de l’Eglise »...

Autre titre..., des plus flous..., vu la différence quasiment de nature entre les initiés à la Théognosis et les simples théologiens, en bons clercs enclin à spéculer en proportion inverse de toute capacité Visionnaire...

***************

Car bien entendu la Trinité complète...comme le Bilig...*, est un système en forme de sceau de Salomon..., plus exactement en forme de sceau rapporté aux Lettres, tel qu’illustrée par l’Icône de la Transfiguration déjà mise sen ligne...(1)

En haut le Principe sans commencement ni fin-

En bas la manifestation, on ne peut plus tributaire des contingences historiques, que l’on sauve en attribuant au prophète une sorte d’absoluité...

Disons, pour faire plaisir à Gonde..., une sorte de fulguration instantanée de l’Absolu...Et surtout le « retour » dans une dimension Angélique, ou Archangélique... résurrection, assomption, ascension...

Enfin et coiffant le tout..., le prodige des saints « montés au ciel en plein jour » pour dire en taoïque, Elie et Hénoch ...

Bref la chair et le sang s’évaporant pour laisser le passage au « Chevaux de Feu », en plus technique « Téjas » illustré par l’iconographie islamique ou tibétaine...

Avec un bonheur qui en dit long sur la persistance des ces Mystères..., hors de la ci-devant chrétienne Europe...

**************

Comme l’affreux supplice cher aux autorités ecclésiastiques, le perfectionnement ad infinitum des armes utilisant le feu terrestre (voire « céleste ») - l’ignoble chaise électrique, véritable signature de « LA civilisation » de l’Antéchrist...

traduisent une sorte de vengeance comme de haine inextinguible...de la part de tout ceux qui, prétendant au Ciel, ne trouveront jamais que Portes Closes...

***************

Car ici ce n’est pas seulement « l’initié » qui est le diable...

Entendons le monsieur qui, confondant science et Connaissance..., et ne voyant jamais en toutes chose que le mirage terrestre, se rue sur la science, la machine, et le Feu -

Sous le signe du sec , en haine de « l’humide »

De la viande en place du Poisson...

De l’artificiel en place du naturel

De la machine en place de l’artisan

De l’efficacité en haine de la gratuité...

****************

C’est, historiquement, dans la chaîne de plus en plus Idéologique des causes... l’horrible race des clercs qui, prétextant du remplacement de la Loi par la Grâce, n’auront de cesse de complètement plomber le Saint Esprit...

Via le dogme - de plus en plus machinal, automatique, auto-logique ... -

remplaçant peu à peu le mystère...

*****************

Fausse transparence, trésors de verre, des diams Impairs...

Lumière pure ?? ...

Démence impure...

Puisqu’il n’est pas de Couleurs qui, procédant de la Lumière, ne procèdes simultanément des Ténèbres - ou si tu veux du toucher, qui N’est pas...

Qui N’est...ni couleur, ni forme- juste...

Encens rugueux, râpeux, violence Chlore....

tout autre chose que drogue douce...

mort douce, étiquetée « théologie » ***

***********

Citrouille (à Voilettes...)- pour bien raccrocher, encore une bouteille de chouchenn 10-7-2009


* Bilig- crêpe en Breizh...

(1) quelque part rubrique Art des lettres ou Cigognes...

**** Point de départ ; léger agacement de Clèbs parcourant le petit pavé d’auto satisfaction creuse de Lossky...* et conversation à bâtons rompus avec ses amis et sa Muse..., d’où ressort (image intéressante...) la perception d’un diamant * à travers une masse de verre...(G - plus ou moins " coloured " - ta gueule Gnou !!!)

Techniquement il s’agit de considérez in Divinis les prototypes de la Création comme de la Providence bref un Agir divin, brisant les conceptions de la Divinité comme de sa manifestation cycliques devenus comme pétrifiée donc « immuables » ...

Dans cette perspective la racine Ab qui signifie le principe * devient « le Père », anthropomorphisme renvoyant immédiatement à Adam (ou la Primordialité....)-
« LE » Fils de l’Homme étant le Fils d’Adam via Marie qui est Eve....

La Trinité impliquant une sorte d’aller retour entre le céleste et le terrestre ou encore entre un monde invisible et Achevé et notre monde visible et Inachevé- vient le Soleil comme ligne brisée entre deux cercles ou encore de succession de rayons triangulaires effectuant cet aller retour-

Le Fils est alors l’aller ou diastole, le saint Esprit le retour ou systole... car bien entendu, Dieu étant le Premier et le Dernier- le Cercle intérieur est d’une certaine façon le même que le cercle Extérieur *- dont les déterminations successives représentant autant de mondes, comme les disques concentriques de l’Icône...

C’est dire si les théologiens ont du souci à se faire lorsqu’ils se présenteront, munis de leurs petites idoles, en présence de leurs lamentables victimes, devant le Juge..., dont ils ne cessent de menacer le pauvre monde ...

******************

" théologie mystique de l’Eglise d’Orient " Vladimir Lossky-1944, Aubier éditions Montaigne.

De bonnes choses pourtant chapitre VIII « économie du saint Esprit » (sur l’indépendance de cette Hypostase par rapport au Fils)- l’ennui c’est Ossendowki, « de la présidence à la prison » à qui on ne risque pas de faire le coup de l’âme russe...

* le Cyno exagère... c’est que Lossky, Evdokimof et autres slavophiles... sont des russes, dont quelque chose, à son point de vue, d’à peine moins " cuit " qu’un anglo-saxon... - sans compter que tous les docteurs opposant leur petite salade trinitaire aux autres conceptions (de LA Divinité, dans des traditions bien plus Anciennes...) font dans l’autisme béton...- (Aurore)

* Clèbs n’aime pas le diamant : il lui préfère le zircon, plus chaud, moins cher..., plus abondant donc généreux bref, populaire...(A)

* et cela est encore plus parfait en arabe... ou A est le trait droit et B le trait couché....(à l’image de la Croix proportionnelle à un Carré, complète Ptah)

* en plus abstrait ch XXI « les Deux Nuits » (mais à l’égard du Principe /.../) R. Guénon in « initiation et réalisation spirituelle » 

*****************