Accueil > As – Les Douze Soleils > E- Ne Pas

E- Ne Pas

A l’intention de l’honorable visiteur tenté de changer de monture...

dimanche 26 avril 2009

TEXTE du 26 Avril 2009. Debut de chaîne cf in fine

JPEG - 14.4 ko

Par la force des choses vient un moment où quelque imprudent, tombé par hazard dans notre labyrinthe, s’avise de demander sa route - voire même, suprême offense..., Qui parle, et d’Où, et Comment......

On peut toujours bien entendu, moyennant quelques retraits, Fusains, Lavis, Eaux fortes..., brosser le portrait des personnages s’exprimant à travers le Site-

De Cats qui tient de Descartes (pour le poêle en faïence) et de Fermat (pour une sainte horreur de toute publicité) à Fennec qui lui, brûle d’exister..., de Chien Huskie en jeune personne, comme de juste anorexique, mais qui n’a pas son pareil pour découper, désosser, entre deux ou trois litrons de rouge...-

à Gonde, pardon Frédegonde qui, comme son nom l’indique,
entrouvre en compagnie de Clèbs et Aurore...,
les Mille et Une pièces du plus étrange château, pas tout à fait Imaginaire...,
du Père Achille, responsable de certaine paroisse, dans ce qui fut jadis la ville Lumière, avant de devenir le repaire de tout les démons...

à Libelulle, qui en connait un bout sur le charlatanisme médical -
et qui nonobstant sa formation scientifique, vole sans difficulté
en compagnie des colibris, formant le gros de notre troupe...

mais n’est-ce pas justement la distance, le silence, les étendues (glacées ou bouillantes) du non-dit, qui permettent la Juste communication entre les êtres... /

En ce qui concernes Ptah, il n’est pas très difficile de reconnaître un vieux bonze, familier de quelque église orientale, avec tous les avantages et les inconvénients de ces chrétientés d’Orient...Où la curiosité intellectuelle la plus ouverte fait bon ménage avec une liturgie magnifique, mais surtout une doctrine, faut-il le dire, d’une rigidité cadavérique....

Travers, faut-il le souligner..., encore plus accentué chez les musulmans... Ou soi-disant tels... Que Clèbs, malgré tout l’intérêt qu’il porte aux « Lettres » (secondé en cela par ce parfait mécréant d’Oeil-de-Faucon) voit venir... Et de très loin même...

Non pas que ne subsiste encore, ça et là, tels des Oueds desséchés,
quelques Tariqahs plus traditionnelles qu’autre chose...

Voire même quelques vrais théologiens, un peu plus qu’érudits (1)-
nous voulons dire ayant lu et relu, entre pélerinages et prières,
Guénon, Schuon et cet excellent Titus Burckhardt...(2)

Mais parce qu’il suffit de remonter sur quelques encablures,
un certain nombre de « courants » venus d’Asie, pour aboutir
à des sources on ne peut plus « Jaunes »...

Où certaine Absinthe, certes des plus anciennes...,
se complique de toutes les saveurs de l’Arsenic...(3)

En plus abrupt « la Loge Mère » de tant de « Loges » zenn, thibétaines, soufies, voires athonites..., se situe dans un lieu « sensiblement plus éloigné que les îles Solovski » comme l’ironnise tel personnage du « maître et Marguerite »(4).

&&&&&&&

Laquelle est cette Perle ou « pierre noire » que tout un chacun cherche
au bout du Monde, alors quelle est précisément « ce que tu connais pas
dans ta maison » pour parler le langage des contes (russes en l’occurrence)(5)

Bref et comme dirait Merlin, il ne sert à rien de changer de souliers pire,
de monture..., tant que l’on ignore la nature du seul Cheval capable de
réellement guider le cavalier...sur le Chemin....(6)

Et dont la voie initiatique la plus authentique n’est jamais qu’un substitut,
aucun maitre ne pouvant remplacer le Cavalier.. .A fortiori sa Monture...
Que l’ascèse la plus sérieuse ne peut jamais que bouchonner...(7)

***********

JPEG - 106.6 ko

Ptah absent, Aurore propose à Clèbs de retrouver les notes de sa conversation
avec Oeil de Faucon, portant sur les permutations de certaine Racine...

En effet si les érudits, explorant les textes attribués aux grands çufis (8) contemporains de notre « matière de Bretagne », sont comme hypnotisés par le carré de l’exégèse-

soit Tawil ou T-AUI-L (ta g... Fennec !!!)* nous voulons dire la...
danse des Sept voiles... à laquelle donne lieu le total, 17 de (A + U + I) / (1+ 6+10),
il s’en faut de cinquante eunuques qu’ils ne franchissent
la porte étroite de « la langue vulgaire », façon Dante...

Nous avons nommé le très populaire T(a)fsir soit FRS pour le Cheval,
SFR pour le Voyage enfin ta-FSiR pour une Exègèse qui, pour se conformer
aux us et coutumes du genre, ne doit rien à l’érudition, nous voulons dire
tout à l’expérience, au « goût », à la saveur du Vide...(9)

Des Lacs de souffre, de givre, de gypse et de Sel...,
que se doit de traverser notre chevalier..., avant d’arriver à la vallée des Papillons, FaRaShà, par simple mutation du Sîn en...Chine-

Où ce symbole désigne précisément les « Immortels »....

(N’oubliez pas « la mendiante ».......(10)(A)

***** mystiques F-Jambe de bois, jambe de platine, sinon N- Comme les tuiles d’un temple noyé dans le brouillard...,
revu ce 27 Septembre 2016.


/.../ 12- Maya-Maya...-2009

(1) Faouzi Skali, « la voie soufie » chapitre XIII...A. Michel SV 1985.

L’émission du dimanche (TF2 matin, Islam, juste après "la panthère rose")
voit souvent apparaître un gros hippotame, très versé, très honnête,
et manifestement bon connaisseur de l’oeuvre de René Guénon.

(2) L’un de nos visiteurs évoque Gillis (Charles André pour les dames...)-
on aurait tort de se priver de son érudition...

Mais si l’on connait bien * l’oeuvre de F.Schuon il vient, au fur et à mesure d’une connaissance plus précise du monde musulman, donc de ses travers émotionnels et intellectuels- comme un profond dégout de ces chameaux aveugles, confondant Nuit et Jour et, sous prétexte de piété montés, ergo éperonnés par les Djinns...

(de « l’Oeil du Coeur », 1950, à « soufisme, Voile et Quintessence » 1980 se creuse comme qui dirait un gouffre...)

(3)" sources jaunes " chinois, le monde des morts...-
" le département du Principe femelle ", Eschatologique - Si-Yéou-Ki-

Absinthe- la contre-initiation, le Roux dragon-
en quelque sorte consubstantielle à toute instrumentalisation du religieux...

En plus antédiluvien la confusion entre « pouvoirs » et Connaissance...

Arsenic-les méthodes scientifiques modernes- développées tant chez le Worse
que le Wasp..." métro pour l’Enfer " tel qu’entendu par Volkoff Vladimir...

Symbolisme Zoomorphe, "singes et guenons"

(4) Bon, le Boulgakov à du atterrir chez Citrouille à Voilettes,
mettons que ce soit Azazzello... A ce propos nous retrouvons enfin une petite publication tout à fait exemplaire de la science des génies venus du Froid...
Publiée par les Deux Océans, 1992 - « les propos du vieux Tcheng-
maître tchann pour le XX siècle »...

Tout y est..., avec en couverture la « niévéroïatnaïa kharia » du moujik,
avec le nez en pied de marmite, sui generis de certains bas-fonds...C- Bouddhisme et Tupisme ... (1).

(5) Vassiliça la Très Sage, version Boivin 1949, précise Ptah, qui se méfie comme la peste des contes revus et corrigés par les Organes...N- Comme les tuiles d’un temple noyé dans le brouillard....

(6) Tout commence par la Foi, la vraie, pure et tranquille...,
qui n’a rien avoir avec cette volonté forcenée de croire...
qui remplace cette vertu (Théologale...) chez plus d’un curé,
on n’ose dire un évêque, prisonnier à perpète (pour ses péchés...) de sa fonction...

Mais que penser de ces « chercheurs » qui de zenn en kabbale et de maçonnerie en « chamanisme » jamais, au grand jamais..., ne s’arrêtent pour savoir qui en eux dit « je »-

partant jamais ne prient, ni n’aiment..., ni ne contemplent, comme dirait Lieu-tseu « une botte de foin »...

(7) magnifiques topo du Vieux Chat, in « aperçus sur l’initiation » etc- à cela près que René Guénon est resté jusqu’au bout aveugle sur la Chose maçonnique- laquelle, faut-il le dire... est allée jusqu’à éblouir un Abd-el-Kader...

comme quoy l’ange des Ténèbres est très bon, question Son et "Lumières"

(8) Nos amis toujours très pieux (SAS * dirait « de plus en plus convenable » s...) ont parcouru avec une attention toute particulière la traduction Gilis de la très brève étude du Sheikh el Akbar, intitulée « le livre du Mîm du Wâw et du Nûn... » - bref le neuvième du huitième de la queue d’un Rat...

Mais le moyen pour un érudit, cramponné à l’Eléphant, de prêter ne fut-ce qu’un peu d’attention à son Infime monture....

(9) Jolie calligraphie d’Oeil de Faucon...

le Vide, le Non manifesté - au sens immédiat, le supra-sensible...

(*) « çà leur fait une tête au carré » (style Fennec...). Décidément c’est un grand plaisantin que le Grand Maître, d’avoir choisi comme portier ce petit animal « féroce et carnassier, qui bouffe le fer et broie l’acier, c’est pourquoi on l’a mis dans une cage en osier.../.../ » (ancien formule du Tuillage de l’O.T.C...)

*quand Cats Clèbs ou Ptah disent « bien » ça veut dire qu’ils vous citent au hasard une phrase de Leurs Sommités Fleuries, et c’est à vous de compléter, et sans paraphrase s’il vous plait !! (Aurore)

* - SAS à Tokio - (Chien huskie...)

Si vous voulez faire plaisir à Chien Huskie, arrangez vous pour lui voler la Très Belle KuanYinn aux pieds nus du musée Guimet (Kangourou boiteux...)

(10) Sur les Huit immortels du taoïsme Un est une femme, la mendiante - soit 7 pour la manifestation et 1 pour le Principe, qui apparait forcément comme " pauvre " ou " Vide " mieux, transparent par rapport aux sept couleurs...

En termes de lettres on dira que c’est la Ha 5, en hébreu exilé. en arabe au contraire, de retour dans sa maison....

*************