Accueil > Science moderne, seconde Bête : la composante idéologique. > H- Franc-Maçonnerie et Papauté ...

H- Franc-Maçonnerie et Papauté ...

ou les Grands Mensonges...

mercredi 6 mai 2009

précédent, G- (Palingenius, René ou) le Guénon Ovale.... "Veuve" en quête du de son point G...

Si le Gros mensonge est politique, il en est de plus subtils, à la limite et par force devenus automatiques, inconscients...

le Grand Mensonge, en la matière s’élève à la hauteur du Mythe...

Avec, faut-il le dire, quelques précédents... Nous pensons à tous ces « ordres de chevalerie » de plus en plus pompeux...dont fut si prodigue l’Ancien Régime.. dont par définition toute « Chevalerie » est absente, ayant contre elle et les rois et les papes....

Que dire alors d’une Organisation qui, de complot râté de militants catholiques, se mue en système d’influence typiquement protestant... Sur la base de « rituels » amalgamant, en matière de Fondations... des formalismes parfaitement hétérogènes...

Provenant de classes aussi distinctes, que les guildes de métiers, les corporations d’artisans... Enfin des façons, manières et simagrées d’une noblesse, déjà plus que contaminée par la mentalité du Tiers état...

Ce Tiers qui n’a pas de meilleur allié, après le Pape, que le Roi de France it self...

Puissances qui, à l’issue d’un procès parfaitement Ignoble intenté aux Templiers..., ont comme définitivement choisi l’aristocratie contre la Noblesse..., ou si l’on veut la noblesse contre la Chevalerie..., via une centralisation dont il ne restera plus, aux acteurs, qu’à réclamer l’entière direction et Bénéfice ..

« Rituels » donc, de conception, nature exclusivement psychologiques..., culminant dans une sorte de parodie de l’adoubement chevaleresque..., avec pour les Obédiences les plus spiritualistes, la circonstance agravante d’une perpétuelle singerie du religieux.....

Par quoi nous arrivons aux multiples acceptions, détournements... du qualificatif « initiatique »..., auxquels se cramponnent les adhérents de l’Honorable Société...

****************

Avec ce paradoxe que si le terme, chez René Guénon, se trouve d’emblée désigner un domaine dépassant le dogme, très exactement l’Escathologie (envisagée dans les limites du dogme...) -

la Maçonnerie, à commencer par ses obédiences les plus spiritualistes..., situe ses réflexions, pour ne pas dire ses Actions..., dans un domaine en bonne logique, non seulement extérieur au domaine religieux, mais radicalement inférieur...

Nous voulons dire étranger à toute idée de « salut » ce qui est la définition même de la mentalité profane..., ensemencée en permanence, révolution industrielle aidant..., par des idées dont elle ne remonte jamais la source....

Mais fournissant d’autant plus, en matériel comme en hommes...les Légions nécessaires à la contre-initiation..., que les dupeurs, disposent dans la maçonnerie même, des plus extraordinaires dupés qui se puissent concevoir...

Nous avons nommé le franc-maçon guénonien d’origine catholique, voire pratiquant !!! Et, pour ne citer que Roman Denys (Marcel Maugy), pratiquant avec fureur...

***********************

Mais ne chargeons pas trop la Franc-Maçonnerie qui, en matière de « légendes » ne fait jamais que chausser...les bottes du Pape...

Nous voulons dire toute une Renaissance, réussissant le prodige de faire apparaître barbare le gothique (et tant qu’à faire le roman...) -

tout en effaçant insidieusement, dans la mémoire collective, le rôle de l’Islam dans le démarrage de la civilisation d’Europe occidentale, à la veille de la première « croisade », encore dans les limbes...

Mais surtout la transmission des principes d’une géométrie réellement Sacrée, dont les cénacles néoplatoniciens de la Renaissance n’ont déjà plus la moindre idée- les véritables « chevaliers bâtisseurs » se repliant vers l’Orient le plus éloigné, en abandonnant l’occident à ses Chimères...

Id est exaltant, au delà de toute Mesure... et au prétexte d’un Vitruve opportunément exhumé... la figure de l’Architecte, comme exemplaire du Politique...Mais d’un politique déjà intérieurement étranger à toute vision sacrale de la Cité...

Qui n’est plus, Lumières aidant, que celle des hommes, en attendant de devenir le confluent de tout les fleuves de l’Enfer...

***********

Exemplaire donc, la F-M ...du « retournement » de la vision chrétienne ?? certes...

Marquant ses adhérents « au front et à la main »,comme dirait saint Jean ou plutôt l’Ange ??, un Ange qui ressemble beaucoup à Jésus Christ... ça devient plus chaud encore qu’un pasteur s’avisant de citer « Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent ... »

D’une chaleur Infernale même...si l’on songe que la réception au grade de « maître » ressemble beaucoup à une parodie de mort et de résurection...

Mais n’excusant en rien la Réforme non plus que la Contre Réforme, fournissant le gros des troupes de cette étrange mise en (s)Cène...

nos Eglises campant à leur tour sur un autre mensonge, un autre Grand mensonge...Remontant bien plus haut que sa complicité, plus que charnelle..., avec LA civilisation de l’occident...

Nous voulons parler de ses présupposés Théologiques... Invertis, donc Sataniques..

Faisant du christianisme LA religion et de Jésus-Christ LE dieu, et tant qu’à faire DIEU descendu sur Terre, dans l’idée arrêtée de procéder à une Autre création...N- le surhomme et son ombre.

Dont les Atomistes et Chimistes et autres Biologistes (très à la mode en ce moment...les pandémies, les virus..) sont les derniers « shérifs » en date, en quelques sorte...

Nous voulons dire descendants en ligne droite..., d’un Jésus que plus rien ne distingue de son Hypostase... in Inféris...

Mais n’est ce pas Bernanos lui même qui disait qu’il n’y a pas de pire trahison que celle d’une grande Tradition, événement qui, pour ce grand catholique et surtout français..., remontait quand même à la Renaissance ...

***suite K- en Chiens de Faïence....

bon lien in addenda E- le Cheval Verdâtre * ou du " tranchant " de LA science... de ce 28-02-2011 merci vert-de-gris ..


Sur ces matières et pour ne pas changer..., le connaisseur émérite de l’Opus guénonien se donnera la peine de parcourir André Kervella (Dervy 2002) et Roger Dachez (Véga 2008), grands dynamiteurs, maçons..., de l’ésotérisme attribué à L’Honorable Société...