Accueil > Mira Ceti > W-Le Bouclier d’Or

W-Le Bouclier d’Or

Ovnis comme Mystère...

jeudi 26 août 2010

et non comme grotesque parodie technologique...
précédant R- Réalisation « méta » physique et paysages « naturels ». symbolisme en G- Ovnis comme mystère. .

&&&&&&&&

Vision dans la nuit du 12 au 13 juillet 1985 (1)

Deux nuages qui s’élèvent comme deux trombes ; des Chevaux, toute une ménade de chevaux couleur Or que peignent des Peignes d’Or,

le Soleil resplendit au zénith. Les chevaux d’Or galoppent et montent ves le soleil - la troupe entoure le soleil et le tout se change en un immense Bouclier d’Or .

Surgit un géant, tel le géant Atlas - il est immense - voici la taille d’un homme et la taille du géant à côté est peut-être 10 fois la tour Eiffel.

Le géant est superbe tel qu’on imagine Hercule ; il décroche le Bouclier d’Or du ciel et commence à danser une danse sauvage et gaie ; il jette son bouclier à terre, le reprend, le lève au dessus de sa tête, tourbillonne dans une gaîté sauvage et puis, il pose à terre le bouclier, s’étend et repose sa tête sur le Bouclier.

La terre, par endroits s’entr’ouvre en bouches d’ombre qui soufflent doucement. le géant se réveille, il reprend le Bouclier d’Or et dévale une montagne, on dirait l’Hymalaya, il glisse jusqu’à la vallée en détruisant les monastères et les moissons sur son passage.

Les moines fuient, épouvantés. l’Hymalaya est pour lui comme colline. Arrivés dans la vallée il remet son Bouclier d’Or à terre et le recouvre de terre puis il se cache à nouveau.

On se retrouve brusquement devant une Vallée très encaissée comme un corridor aux murs lisses le ciel au dessus et le soleil au fond.

A contre jour arrive un cavalier sur son cheval. Il a un aspect conquérant- mais on se rend compte qu’il ne sait où trouver le Bouclier d’Or alors se dessine sur la terre un signe -

et un Coq surgit qui donne des coups de bec au centre de ce signe, et on voit briller le Bouclier et il surgit étincelant, le géant a disparu,

dessus il y a un Vieux Lion, le cavalier avance mais le Lion lève la patte et le cavalier disparaît.

Alors surgissent et s’élèvent vers le ciel comme des Disques volants une quantité de Boucliers d’Or à droite à gauche, à droite, à gauche, comme aspirés vers le ciel et chacun d’eux a un Lion assis sur le Bouclier d’Or.

&&&&&&&&&&


Visions de Th de L, artiste-peintre de son état, n’a absolument rien de mystique...Vers 35 ans (à vérifier) découvre au Brésil, avec stupeur..., le Bernanos de "la france contre les robots".

Avec stupeur...(un catholique intelligent...), puis René Guénon, dont elle continuera la lecture à son retour en France en 1963, sans que cela change un iota à sa façon d’être, de vivre, enfin à ses problèmes...

Bien qu’elle ne soit absolument pas pratiquante (héritage d’une aïeule française farouchement athée), elle finira par prendre fait et cause pour Mrg Lefèvre, mais la rencontre de prêtres espagnols (auxquels elle propose un scénario de sa façon), la dégoute définitivement de l’Opus Deï

qui, si nos souvenirs sont fidèles, se résument pour cette dame en deux mots : morgue et médiocrité...

On remarquera au passage que le Géant n’a que faire de ceux que Jésus-Christ décrit comme des "eunuques" (les moines...), et on reconnaitra sans peine dans le cavalier présomptueux..., soit un catholique d’origine juive tout perclu de kabbale, soit un franc-maçon guénonien de stricte observance...

Si on traduit en arabe le vieux Lion c’est évidemment el-shéikh el-La-i-fh- (et non A-ssa-d...qui renvoie à la pierre noire, c’est à dire la conscience ordinaire de l’homme déchu...qui ne peut voir le visage d’une femme sans fantasmer...).