Accueil > Le coin du Serpent....(Jararàca) > X- Castaneda ou MK Ultra ? ? ?

X- Castaneda ou MK Ultra ? ? ?

mardi 14 février 2012

" l’Art de rêver" déjà éborgné sur ce Site (1)-

retrouvez in fine, chaînage sur R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???)-

est typique du prolongement, sous couvert de chamanisme, des sinistres programmes connus sous le nom de MK Ultra...

Il est du reste plusieurs façons de démolir ce montage ; en le comparant, dans l’ordre de parution, aux cinq premiers et authentiques « Castaneda », entre guillemets, puisque cet auteur n’est en fait qu’un porte parole, ou encore en le rapportant aux travaux de René Guénon..., enfin aux formes strictement religieuses de la doctrine...

Dans le premier cas, ce qui frappe, c’est la formidable altération, non seulement du vocabulaire mais des finalités, avec en filigrane une bonne dose de maquillage de concepts monothéistes, pour ne pas dire théologiques...

Dans le second, une sorte de parodie des « états multiples de l’être », que l’on complétera avec tous les chapitres, immédiatement dans « l’erreur spirite », traitant de l’explication des phénomènes, (R.Guénon, dit le Vieux Chat...)

&&&&&&&&&&&&&&

De façon générale, l’altération, qui se met très progressivement en place avec « le don de l’Aigle » - commence par prendre le contre pied de l’effacement de l’histoire personnelle - autrement dit, au lieu de sélectionner quelques exemples, servant de repoussoir à l’ascèse transmutant ces scories, on s’étale à l’américaine..., en collant au sous-niveau des epsilons...

&&&&&&&&&&&&

Question vocabulaire, on continue d’évacuer les concepts clefs ; faire / ne-pas-faire, tonal / Nagual, tonal-collectif-de-l’époque... Pouvoir, anneau de raison-parole, second anneau, bulle de perception.

En ce qui concerne les types humains, correspondants à autant de degrés d’une échelle de loin antérieure à Jacob..., si « chasseur » disparait, « guerrier » ne se voit plus guère...

Par contre « sorcier » est d’autant plus répandu que dans le 5 livre, dit du « Second Anneau... », il nous est fort didactiquement détaillé tout ce qui sépare un apprenti d’un maître...

Enfin, et cela est très remarquable , les « diableros » n’ont jamais existé...

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Par contre, question néo-concepts, on est servi...

Avec, en "grosse mandelstrasse...", le fameux « point d’assemblage », que n’importe quel occultiste traduirait par changement de niveau de conscience, mieux de perception...

Et un lettré digne de ce nom par les 7 sceaux, Lotus, roues, kamalas...(2), sous-entendus par le séphirotisme, son modèle hindou ou ses variantes bouddhistes, enfin le caducée des grecs - et ne parlons même pas de ce qui, dans l’Art des lettres (arabe / hébreu), renvoie directement à ces mystères...

Que de bons apôtres entendent mettre à la portée de cobayes de la contre-initiation, qui au prétexte de super-agents M- quand Dark Vador en trouve Quatre (1)., creuse toujours plus avant le lit du satanisme...

Car si, question « Incorporels » (comme diraient les pères grecs), « l’esprit allié » est remplacé par « les êtres inorganiques », dont on ne sait trop si ce ce sont là « élémentaires », démons, succubes ou incubes...

Mescalito, qui est un Ange (au sens d’Anges des nations), brille par son absence...

&&&&&&&&&&&&

Autre silence, proprement assourdissant, concernant la Mort, que l’on prétend vaincre par soi-même, tout en faisant semblant, dans une quête en entonnoir..., de ne jamais devoir franchir ce Seuil..., ce qui permet de zapper le Jugement, les enfers, les Paradis..., les purgatoires...

Pour dire en termes religieux le Voyage auquel nul ne se peut dérober... Et qui dans le Voyage à Ixtlan affecte la forme d’un pont dans le Brouillard...

&&&&&&&&&&&&&&&

Donc est à partir du don du ... Pygargue..., qui tout au début ferait presque illusion, tout en pointant le bout de la queue du coyote..., jusqu’au Voyage au combien définitif..., ce qui nous est proposé est tout simplement une ascèse à Rebours...

Un peu dans le genre de ces arts martiaux coupés de toute racine..., comme si le Sorcier n’avait jamais dit, en ce qui concerne la réalisation

(un musulman dirait "la certitude", Joinville ajouterait "des choses invisibles et merveilleuses"...) ;

« cet instant de clarté, de puissance et de savoir, suffit »...

Et comme toute voie déviée, dévoyée, jusqu’à l’inversion pure et simple, transposant dans le corps subtil, à grands renforts de psychotropes, la « muscul » de nos monstrueux et débiles athlètes -

"voie" que certaine tradition, propre aux pères du désert ramassait dans un jugement oh combien laconique ; "Satan, grand ascète ...".

Car ce qui est totalement perdu de vue, est la centralité fut-elle virtuelle propre à l’état humain..., ce qui explique que comme tout simple mystique..., le pseudo Castaneda fabriqué par ces Organes..., passe de l’exaltation à la terreur, et du dégoût à l’horreur d’être possédé par le diable...

Dès lors on ne s’étonne plus que, en guise de Kéther, Perle ou « Marguerite » il ne soit plus question, dans l’art du... cauchemar..., que de cet étron ;

« le Locataire » - qui comme par hasard sert de vecteur à la très banale bi et bientôt homosexualité... Question d’entraînement, de « point d’assemblage », et tant qu’à faire de « kleine bedite obérazion » ...

Tare banale, exemplaire de la chute dans le bourbier et, pour ceux qui savent lire..., rayée d’un trait de plume dans quel volume déjà ??? et sous quelle forme symbolique ???...

Car plus que jamais, ici, le docteur est antique, le style laconique, les sentences scotines et obscures, oh pauvres petits crétins analphabètes...

Futurs rats de laboratoire du « transhumain »...Z-Vous avez dit "points vitaux" ??.

&&&&&&&&&&&&&&&

On en finirait pas de relever les incongruités, la pourriture et le grotesque de ce néo-spiritisme subventionné, comme tout ce qui est U.S, à coups de milliards...

Enfin de noter, pour ne pas changer..., le formidable silence des curés comme des pasteurs, et cela va s’en dire des rabbins...

Pour qui tout ce qui n’est pas kascher est tout juste bon à faire tourner la Roue de la Fortune....

Jusqu’au moment où ce Gilgul, cette Roue..., devenu géante..., entraînera LA civilisation tout entière dans sa chute...
 
et grande sera sa ruine....

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&