Accueil > Science moderne, seconde Bête : la composante idéologique. > K-Art contemporain, côté Ki / Tchi...

K-Art contemporain, côté Ki / Tchi...

mercredi 27 mars 2013

lien possible Z-Vous avez dit "points vitaux" ??.

texte A- Depuis quelques années déjà, (mediapart, l’illusion esthétique, 2009), se multiplient les études portant sur le soutien occulte de la CIA à « l’art contemporain »...(1) vite aggravée de rivalité mimétique avec son double (KGB...).

Il est cependant étrange de constater à quel point une Centrale, qui par ailleurs multiplia les expériences parapsychologique ― au point, diront certains, de répandre sciemment la culture des drogues psychiques dans toutes les Universités américaines ― soit à ce point aveugle quand aux conséquences réelles de « l’art » ainsi diffusé et imposé....

Au détriment des artistes comme des publics ainsi matraqués (enfants, parents adolescents...), voire des « élites »...

Bien entendu si l’on voulait « situer », dans l’histoire longue, les courants préparant cette prodigieuse dissolution...., il viendrait assez facilement, surtout pour un disciple du Vieux Chat, naturalisme, rationalisme, machinisme, enfin messianisme scientifique...

Un peu moins aisément, comme une sorte de ruse du diable, préparant l’irruption d’un subconscient collectif passablement détraqué, notamment par le facteur « religieux »...

Entendons les angoisses de privilégiés de plus en plus « charnels », qu’ils soit juifs, protestans, catholiques ou franc-maçons..., confrontés aux désastres générés par leur cupidité, rivalités, (guerres mondiales, totalitarismes, décolonisations...) sur fond d’increvable positivisme...

Positivisme soutenu par toute une littérature dont un Philippe Muray brosse un portrait d’autant plus piquant que, pour des raison grossièrement électorales..., l’enseignement de la dite littérature fait l’impasse la plus totale sur le contraste insoutenable entre le prophétisme béat du XIX siècle et les effroyables démentis du XX siècle...

Prophétisme dont l’artiste se veut le propagateur et le héros...

Alors que du fait même de ses divers engagements, lui faisant lâcher la proie de l’Art pour l’ombre de la politique..., il sert tout simplement de paravent (restons polis...) aux grandes manœuvres des Possédés qui dirigent le monde...

Et qui, entre deux guerres et trois massacre, avaient cru lutter contre le matérialisme en lançant le spiritisme..., qui sous le doux nom de New Age suinte à nouveau de toutes parts...

Nous avions déjà un joli précédent avec le cubisme et les mouvements musicaux afférents..., portés par le marketing et la « musique » industrielle », à une puissance désastreuse...

Mais voici que la période dite de la guerre froide voit débarquer, cette fois portée par toute une Organisation..., une exaltation (inimaginable en d’autres époques), du dérisoire, de la pourriture et du néant... Bien entendu tout cela est pensé, et pensé ailleurs et par de tout autres personnages que ne se l’imagine le tiers-instruit...

Que Ptah nomme par antiphrase tiers-inculte puisque tenu, par définition de ses cursus, dans l’ignorance de tout ce qu’il importe à un vrai politique de savoir... Ne pénétrant jamais dans les coulisses que par les étroites fentes ménagées par le Pouvoir réel à cet effet...

Sur le Fond il y a, dans toute cette « évolution », du naturalisme au machinisme, en attendant le retour au chaos contemporain..., comme une singerie des Arts cultivés par les « civilisations métaphysiques » …, ou tout simplement les plus humbles cultures dite « sauvages »...

Et dans les tréfonds de la Chose comme une singerie, du Yantra comme du Mantra...

Avec toutes les conséquences que cela implique sur le plan morbide...

Double singerie, au sens satanique, nous voulons dire de la forme et surtout de la fonction...

Celle dite artistique, donc artisanale..., dans les mondes où perdura encore longtemps (alors que « l’occident » sombrait dans l’hystérie industrielle), la fonction sacrale...

Dépendant totalement des principes et arcanes, posé par les Sages, au commencement...

Fonction sacrale, et non pas réduite à ce moignon, la religion, défendu et propagée bec et ongles, ici par les jésuites, là par les jansénistes... En attendant les hordes d’imbéciles (nous parlons théologie...), générées par les innombrables églises dites réformées...

(Fonction) Consistant à maintenir intact le lien conscient entre la Terre et le Ciel (pour rester simples...) tout en permettant aux plus audacieux (ou « aventureux ») le plus étrange des Voyages...

A vrai dire inconcevable pour le scientikus, à fortiori pour un maître des squelettes..., qui tout en veillant à maintenir au plus haut degré de performance ses hordes de morts-vivants, n’est jamais qu’un jouet des Puissances Infernales...

Pour clore de façon quelque peu abrupte, ce joli passage d’« histoires de Pouvoir » d’un certain Castaneda...― Est-ce qu’un sorcier peut aller dans la lune par exemple ?―Bien sur qu’il le peut, répondit-il. Mais il ne serait pourtant pas capable d’en ramener un sac de pierres...

Texte B-

Si la « musique » techno épuise, rince, lessive, "l’art" contemporain n’est pas en reste ― et ce d’autant moins que l’esthétique publicitaire, l’aménagement urbain, privilégiant le parking, le centre commercial, la borne de stationnement et les caisses de récupération des déchets,

se conjuguent pour, heure après heure, jour après nuit, littéralement vider de ses énergies, voire empoisonner... ; non seulement le pauvre esclave suspendu à son salaire, mais le cadre supérieur sommé d’être performant … Ou « efficace » pour parler comme Sciento....

C’est que derrière cette formidable bouillie décorée du nom de Croissance, et par delà la rivalité entre CIA et KGB (on passe sur les subdivisions en sections plus techniques), se profile avec le trans-sexuel, le « genre », le mariage des « tantes » , toute la démence du trans-humain...

C’est que la contre initiation, qui sert de « Mahdi » à LA science, (qui animant la Statue de la Bête, donc la Machine, pulvérise la Terre...), crève de dépit de s’être vu fermer les portes du Ciel ….(1)

La déviation est ancienne....

Elle court d’un certain bouddhisme dévoyé aux exercices « spirituels » d’un Ignace de Loyola, de « l’illustre magicien » de Gobineau, aux jansénistes, de la négation par un Jean de la Croix de toute qualité sensible (2), à la réduction, soulignée par Schuon, de toute intellection au « naturel », donc au détestable..., travers par excellence des docteurs de Feue la chrétienté...

En clair, des fois que le Pape « Noir » prenne conscience de ces Monstrueuse Nuées...,

ce qui se profile derrière la recherche médicale, les scans, les thérapies géniques, et autres procréations assistées - (en plus « cool », le délirium informatique et autres économies de l’immatériel, programmes sportifs, conquête du cerveau présenté comme un nouvel infini...),

c’est le programme (kulturel / scientific selon le public que l’on entend cibler) de ce que le çufisme classique nommait « les saints de Satan »...

Gens raffinés, évolués..., ne jurant que par l’humanisme, le psychisme...

Gaga-Gaïa, « kostinaïa nogà » (3)...

Surtout ne pas penser, raisonner, réservé aux Maîtres...

Toujours plus « kabbalistes », « rose-croix », Mandarom et scientologues...

Ce qui explique le mal de chien qu’il faut se donner pour trouver et télécharger « Fallait pas »...(4)

« prends mon enfant, et soit délivré de ton enveloppe charnelle »...

&&&&&&&&&&&&&&

lecture conseillée,"devoir croire"/ Tales of Power, C. Castaneda...


Texte A- (1)- plus récent, « l’Arme de l’art contemporain », « nouvelle revue de l’histoire », n°65, Mars, Avril 2013, avec un regard peu complaisant sur les sur les nains chargés de la culture... achetant force déchets avec l’argent public...

Texte B-(1)-Mahdi, opposé au Messie Menteur (ou dialecticien...), de l’eschatologie islamique... Apocalypse de Jean, Daniel VII la Quatrième Bête...

(3)- Baba Yaga « à la jambe de bois », (d’Os en russe)...
(2)- P. Geay « Hermès trahi »)

(4) - célèbre film de Gérard Jugnot, 1996, avec Jean Yann en gourou caractériel... juste un an avant le massacre par balles et la destruction au lance-flamme des infortunées « adeptes » du « Temple solaire... ».