Accueil > Mandorle et ovnis > E- Disque de plomb, disque de Jade

E- Disque de plomb, disque de Jade

dimanche 16 avril 2006

Dans un thème difficile il faut bien commencer par les mots, partant les associations habituelles à tout le monde, aussi et dans un premier temps tout est Clair, puis vient le Brouillard, enfin la Nuit, où c’est à toi d’être la lumière, dit le Tao ...

Soit donc le temps ou plutôt notre expérience de ce mystère, sa modélisation (peut-être bien sa condensation) Spirale (1) amenant ce disque, graphiquement notre situation entre deux « infinis » (2).

Ce Disque à son tour, et tout comme l’artefact, comporte un certain nombre de plages où si tu veux d’anneaux..., en pierre translucide, en métaux... A l’extrême limite du Cycle, le disque ne comporte plus que deux anneaux, deux plages, correspondant au Jade et au Plomb...

Le Jade de l’enfance, de la nature, de la contemplation, et le Plomb généré par toutes les systématisations d‘une science aussi vorace qu‘impuissante à saisir le rapport du corps à l’âme, du divin et l’humain, de l’Achevé à l’Inachevé...

Science formidable et dérisoire, infantile dans ses présuppositions, et surtout incapable de mener un raisonnement jusqu’au bout- Bref, science de néophytes, pour qui le corps est donné en vue de l’âme, à preuve la tête qui précisément s’en distingue...

C’est pourtant le corps qui est le Temple (du Saint Esprit) La mélodie du corps est donc le souffle, son rythme (les africains diraient " le tambour ") est le cœur, d’où résulte que le cœur est comme le lieu de l’Intelligence la plus profonde, comme la danse la manifestation hiératique ou ludique de ce lieu....

Plus d’un thème au demeurant illustre le renversement nécessaire à la maîtrise du robot rationnel, devenu monstrueux golem chevauché par les démons, pour dire autrement la techno-science, " la seconde Bête ", l’animation de la statue (3).

A commencer par les évêques portant mitre en forme de Poisson ...

Mentionnons sans plus l’analogie avec le Dieu Dagon, le rapport de ce Dieu ou Ange avec les véritables extraterrestres (4). En effet le propre de l’homme « marqué au front et à la main » est de fuir éperdument la Vérité qui le regarde, hic et nunc ...

Car ici la Mitre présuppose la capacité à revenir sur ce qui sépare la tête du corps, seul moyen de devenir ce Poisson qui privé de cou, de pieds, de mains, signifie tout à la fois la capacité à franchir " l’Océan d’en bas " comme de plonger d’un bon dans l’Océan d’en Haut, d’où la présence d’un tel Poison dans le Coran....

Poisson qui renvoie à la résurrection du corps lui même, une fois parvenu au terme du Voyage (5) Du corps et non de la chair- des facultés, et non des organes faits de chair et de sang, dont le « blanchiment » fait pleurer les nuages ..(6)

Le blanchiment de toute magnésie, comme dirait l‘alchimiste- dont le Cheval est ferré à rebours, chante le troubadour....(7)

********


(1) Symbole inscrit dans la nature des chose, la Spirale (les coquillages sur le crâne de l’Eveillé), se vérifie dans certaines expériences de contemplation-

Au fait pourquoi des cheveux bouclés, voire crépus ?? l’escargot, le Coquillage ??? C’est en se confrontant à ce genre de questions qu’on vérifie si on est un automate spirituel, on un voyageur digne de ce nom....

(2) Les Dragons du Ciel et de la Terre de votre théière chinoise- Les Eaux en dessous et au dessus du Firmament de la genèse hébraïque - La brune et la blonde pour l’européen sensible aux belles renardes... - Enfin le Chtonien et l’Ouranien, soient le subconscient et l’infra conscient- vaste programme dirait le Général ...

(3) De la centralisation bureaucratique à la machine détruisant peu à peu les métiers, donc la base même de la réalisation terrestre comme eschatologique..., c’est un peu tout cela que l’Ange montre à saint Jean, tout en lui imposant silence sur les détails...

(4) Dagon comme daguesh, « comme un point sur un I » dirait le poëte...

A ce point ou « dague » près (pointant la profondeur de la signification en idéographie hébraïque), il ne se pouvait que le judaïsme, on ne peut plus terrestre, conservât un sens positif au Poisson chaldéen...

Lequel pourtant resurgit avec les chrétiens, les musulmans, le saumon celtique, et les grecs..., dont le nom en arabe renvoie à Jonas dans la Baleine..., et autres contes à l’usage des dauphins...

(5) Quelque peu simpliste, la théologie du Jugement ou « pesée des âmes » récupérée sans grand discernement de l’Egypte..., dont la Sagesse aurait pu inciter les pères (de l’Eglise) véritablement initiés, à considérer l’envers infernal du Voyage céleste ...

A mi-chemin le Purgatoire, mais à l’époque de sa formulation, déjà carencé en Sel

Plus sage le Coran qui même, pour les Paradis..., envisage des soirs et des matins (thème bouddhique de la finitude à la fois ontologique et « temporelle » de tout ce qui porte un Nom (Divin, manifesté, donc exclusif des Autres, comme le Bleu l’est du Rouge, à moins de se fondre en Violet ...)

(6) Il se peut fort que le phénomène dit Nuages soit en rapport avec le Voyage, quelque part on ne peut plus physique (sinon matériel) des âmes...

Au fait, à quand ces pluies de sang, de grêle, de cordes, de hallebardes... et pourquoi diable les goddons parlent ils alors de cats and dogs ??? Vous n’y avait jamais songé ??, sans doute n’avez vous jamais pris le temps de rêver, de vous souvenir..., bref d’interroger les Rêves...

(7) La magnésie c’est bien entendu le désir, dont le retournement ou métanoïa renvoie à la « géologie » personnelle et collective, puisque chaque strate visitée par la conscience apporte avec ses possibilités, ses pièges-

D’où la prière et l’Intercession des saints, fussent-ils des saints tout simples, on ne peux plus ignorants de toute voie sapientielle- mais de toute façon, qu’est-ce qu’un initié qui n’à jamais pris le temps de méditer sur les contes de Fées, leur éthique, la justice immanente...