Accueil > CC : Cycles Cosmiques, collectifs, individuels (humain...) > U- De l’inéluctable désintégration des monothéismes...

U- De l’inéluctable désintégration des monothéismes...

mardi 3 décembre 2013

bons liens, très détaillés, christianisme, O- de Bernanos à Schuon ou la colère et la Peur..., Y- Philippe Muray, théologien très politique.....

Lien sans complaisance V- "initiés" et mystiques... , tout à fait désagréable,
V- Frithjof Schuon, Ibn Arabi, contradictions, vertiges, Reptiles*, décryptage sur la longue durée ZE- Fondane, de combien plus pénétrant que Dostoièvsky......

8 Août 2014- dégottée chez Jean Biès, par souris Bleue, cette citation
de Thomas d’Aquin, sciant à la base l’identification abusive de Jésus
fut-il Messie, au « Fils » des théologiens trinitaires...

La puissance d’une Personne divine est infinie
et ne peut pas se limiter à quelque chose de créé ;
C’est pourquoi l’on ne doit pas dire qu’une Personne divine
ai assumé une nature humaine
,
de sorte qu’elle n’ai pu en assumer une autre . Somme théologique a P III. 3,7

** Jean Biès, « retour l’essentiel », Dervy 1986-pg 180...

Même délire chez Ibn Arabi à propos du Prophète, que Dieu aurait conçu " avant tout les siècles", en plus islamique « alors qu’Adam était encore entre l’Eau et l’Argile... ».

Comme quoi le GADLU n’est pas tout à fait inutile...

TEXTE de 2013 - Bon lien, L- Mantra et Machinisme,.

La désintégration des monothéismes, les ruses un peu épaisses de fanatiques excipant qui de la kabbale qui du soufisme (au sens global) ― côté chrétien, des « croisés » courant sus à la gnose...― s’inscrivent nécessairementdans le processus du Jugement...X-Cachez cette gnose que je ne saurais voir....

Sorte de Tamis Invisible, magique, mais selon des eschatologies
apparemment aussi divergentes que celles du Nouveau testament et du Coran, destiné toutefois à rentrer un jour dans le champ de perception du visible,
des plus petits comme des plus grands...(1)

En l’occurrence, des monstres qui fatiguent la Terre...

Pour le plus grand malheur des intégristes de tout poil, écailles, enclumes...
Qui risquent de se retrouver sur le même banc que les damnés d’en face...
Nous voulons dire qui manipulent, autrement...

En effet les docteurs desdits monothéisme, (tout spécialement ceux qui se cramponnent à Absolu, ce qui vu leur anthropocentrisme, ne veut strictement
rien dire...), semblent oublier le caractère par définition « formel », donc relatif,
de tout ce qui se présente sous forme orthodoxe...

Grand ancêtre, vol d’ancêtres..., le judaïsme...Dont la trop célèbre Thorah
n’est qu’un énorme et surtout pesant exercice de réécriture...

Un peu comme si le Montenégro récupérait et transcrivait en serbo-croate,
les archives de la Maison de France..., une fois la dite France
réduite à l’état d’hypothèse archéologique...

D’où la supériorité (toute relative...) du Coran, avec entre les deux
l’étrange mutation de l’ésotérisme christique, devenue religion d’Etat...

Dans un premier temps via le transfert de l’adoration due à l’Empereur sur ce prophète ― dans un deuxième via la conversion d’élites de plus en plus barbares, déformant de proche en proche tout ce qui pouvait en subsister de réellement ésotérique...

Pour dire en clair le christianisme tel que développé par les latins...

Dont la misogynie, cet aveu... n’ a d’égal que la fureur de « martyrs »,
de plus en plus stéréotypés..., devenus lettres creuses, vides de toute rosée...
Dont l’enflure, au mépris de toute réalité et surtout de tout symbolisme...,
se conjuguera avec l’envahissement progressif de l’imagerie diabolique...

En somme proportionnel à la perte des « Clefs de la science »...

Dégénérant en mystique plombée par tout les délires générés par l’Idée,
ou plutôt le concept de « Verbe fait chair », qui « Trinité » aidant,
réussit l’exploit d’amalgamer comme de fausser (voire retourner...) définitivement
les doctrines, juives, grecques, hindoues..., relatives à ces mystères...

D’où l’Islam, reprenant l’idée de prototype pour le Livre, ou hypostase pour le prophète, transcendant le flux temporel des apparences, c’est à dire des feuilles, fleurs, fruits...

Becquetés par les Oiseaux donc les Anges..., ou encore les insectes
c’est à dire les djinns...De diverses tailles, ou encore fractions inférieures
au dénominateur de la forme totale...(2).

Qui en laissent quelque chose aux « hommes » c’est a dire capables
d’un peu plus que l’animal humain, la fourmi industrielle, le frelon de la finance,
la mygale scientifique...

Enfin, pour les « vâsanas » (ou mémoires abandonnée par l’esprit ou la conscience), franchissant les portes de la Nuit...― recyclées via des voies infiniment mystérieuses, pour fournir l’aliment ou le carburant des générations perpétuant le Devenir...

&&&&&&&

En effet il n’y pas de phénomènes qui ne résulte de l’émergence ou « mise à Feu »
de toute une série d’ énergies invisibles voire indétectables, mais dont l’accumulation tôt ou tard produit ce que l’on appelles les événements ; du pathologique au climatique, de l’historique au géologique...(3)

Viens donc un moment ou « la tradition » comme le genre féminin, sous son aspect maternel..., se trouve comme épuisée, littéralement vidée de toute substance activement spirituelle...

En moins anthropomorphe..., que « la similitude cyclique » arrive à sa « limite », laquelle dépassée, travaille maintenant à contre emploi... (4).

Ainsi 1947 pour ne donner que cet exemple... inaugure deux parodies.. celle d’une Chine qu’aucun « principe » ne rattache plus à celle, fort décadente, d’autrefois...(5)

Celle d’un micro « état » particulièrement artificiel..., fondé sur
le plus complet mépris du droit des gens..., qui ne fait que singer (« Israël »)
la vraie signification des prophéties eschatologiques portant plus précisément
sur l’épuisement cyclique du spirituel...(6)

Un autre exemple nous est donnée par le prétendu renouveau de l’islam...

Sous forme sunnite bien défiguré par une dynastie des plus récentes,
se cherchant une légitimité sur la base d’une secte détestable...

Sous forme chiite tout autant caricaturée...

Par une « théocratie » dont les représentants, pour exciper à tout instant
de « l’Iman Caché » sont plus que jamais retranchés du "Ciel Antérieur"
comme dirait à peu près René Guénon...(7)
*******

09-12-13 texte F. Schuon (l’Œil du cœur) publié par Dervy en 1974, sur
les résidus de l’âme collective, développant une intuition de Bernanos (8) :

Dans son « Æïn el-Qalb », le chapitre intitulé « vie spirituelle », s’achève sur des considérations qui, pour être inspirées de René Guénon, n’en montrent pas moins
les limites du renouvellement indéfini d’une forme traditionnelle...

« Là ou la spiritualité s’est assombrie, le sacrifice ne s’adresse plus à la Divinité,
mais à une entité psychique créée et entretenue par l’adoration collective,
qui elle aussi, n’est que psychique ;

il est vrai que dans une religion normale une telle entité existe également
mais elle s’y trouve à sa place normale, qui est secondaire, et comme cette entité est « illuminée - donc« qualifiée » - par une spiritualité, sa substance même
ne saurait être celle d’un vampire psychique /.../.

De sorte que « lorsque les influences divines se sont retirées d’un culte religieux,
et que cette entité psychique subsiste seule, abandonnée à elle-même
et à ses serviteurs ignorants - et d’autant plus passionnés-
elle devient un véritable monstre et sert d’habitation aux influences ténébreuses
.

Les déchéances de cet ordre se produisent toujours là là où les formes cultuelles ne sont plus adaptées aux conditions cycliques nouvelles ; ces formes ne sont plus alors que des vestiges qui continuent à vivre de façon purement spasmodiques /.../.

C’est alors qu’intervient une réadaptation traditionnelle conforme aux conditions cycliques, soit un changement venu de l’extérieur, et qui dans certains cas, peut amener la destruction pure et simple de la civilisation envisagée... »

Voilà qui enchanterait monsieur Barnavi quelque peu revenu de son cher Israël,
et penché à son tour sur les fameuse guerres de religion … Et par delà cet ancien ambassadeur, si lucide..., les partisans plus ou moins éclairés... du Grand Architecte de L’Univers...


(1)- Évangiles,« Tout œil le verra », mais également, surah XXII, « l’ivresse » (qui saisira les hommes lors du grand tremblement de Terre...), renvoyant immédiatement à celle qui résulte de la descente de l’Esprit Saint lors de la Pentecôte (en mode « lettres » c’est un peu plus ésotérique).

(2)-si « le rêve est le 60 ème de la prophétie », il va sans dire que la majorité des hommes se situe à quelques tout petits soixantièmes de ce qu’implique la synthèse humaine...

(4)- Analogie reliant une phase d’un cycle au total, etc. Ainsi 1917-1701* = 216 ans (*Frédéric III Hohenzollern extorque à l’Empereur le titre de roi de Prusse ― (couronnement le 18-01-1701 à Königsberg, - > « Frédéric Ier », Versailles et Rome n’apprécient guère...).

(6)-Comme l’explique R Guénon, au chapitre VI de ses « Aperçus sur l’ésotérisme chrétien » , les hébreux furent parfois pris comme image de l’ensemble des initiés (ajoutons des formes monothéistes) – de sorte que « la fin du monde », rapportée au rassemblement de tout les « juifs » dans « la terre promise », signifie en réalité, avec l’épuisement du présent cycle humain, celui des « élus » capables de réellement parcourir la Voie jusqu’à "la Terre des saints "ou encore" des Vivants"...

D’où « compléter le nombre », ou encore les « 144 000 » élus de l’Apocalypse de Jean, qui assurément n’ont pas le moindre rapport avec l’Etat d’Israël, pour dire le moins...

Même idée à propos des « juifs » venus du monde entier lors de la Pentecôte.. Sur ce « don des langues... », derechef le Vieux Chat...

Question à trente deniers... : combien de guénoniens « riches et bien formés » se sont-ils élevés contre les grosses manips de la « Jew connection » ??? - pourcentages de cathos, pourcentages de « frères »... (Obédiences spiritualistes...), tarif croyants ??? 1000 ans de Géhenne...

(8) - Difficile de retrouver la phrase de Bernanos, relatant toutefois la réponse d’un évêque français à une dame s’extasiant sur la piété espagnole « les espagnols, catholiques ??? vous croyez ??? », retour sur ZB- du sabbataïsme à l’anti-sémitisme .