Accueil > Trois Cônes ou les trois Révélations... > M- Esotérisme chrétien : démons et chimères...

M- Esotérisme chrétien : démons et chimères...

dimanche 30 mars 2014

Concept relevant des guillemets... ne fut-ce qu’en raison de la confusion récurrente entre le psychique et le spirituel... le dit « ésotérisme » connaît une sorte de pic au XVIII siècle avec les trop fameux « Elus Cohens » de Martinès de Pasqually, auquel René Guénon consacra toute une étude...

Pour faire bref, destinée surtout à illustrer le thème (d’aucuns diraient la marotte...) des « Supérieurs Inconnus », puisque pour le fond, et de l’avis même du rédacteur, l’affaire se conclut en queue de sardine...(1)

En effet il ne suffit pas de quelques pouvoirs assez vagues et mal définis, où la suggestion (partant la passivité des sujets) joue le principal rôle, pour traverser l’Océan des formes, comme dirait le maître...

Et même, sans aller plus loin... (transcender la condition humaine ???), pour gagner le Paradis... Certes aussi formel que l’Enfer, mais avec une petite différence quand même …

Plus près de nous (début XX ème) il n’est que de se référer au maître Philippe de Lyon, vrai croyant, attribuant toutes ses guérisons à la Sainte Vierge ― entourée de toute une kyrielle d’initiés à la fois jaloux et fascinés par ce simple... ― pour comprendre qu’en matière de pouvoirs, ici de guérison, le don naturel l’emporte haut la main sur des ascèses aussi éprouvantes qu’ignorantes...

Nous voulons dire des fameuses lois régissant le monde subtil...(2)

Ne fut-ce que le subtil immédiat... résultant de l’activité triviale de tout un chacun...

Pour faire simple toute concentration, sportive, intellectuelle, artistique, érotique, développe une mémoire en forme d’Aimant, celle-là même que les Chinois classent sous le signe du Métal, renvoyant à l’Automne, et par là même aux châtiments...

sur ce thème L- mantra et prière.... ... ergo L- Mantra et Machinisme,...

En effet de la concentration à l’obsession il n’y a qu’un pas, surtout si le prétendu initié n’a en matière de boussole, que les dérisoires conseils d’aînés plus ou moins timbrés..., obstinés à développer où retrouver les pouvoirs cachés de l’homme... (derechef,(2).

Ou du « mental »... Lequel, comme le souligne avec ironie l’un des rédacteurs du « Poulpe Radieux », « remplace le cerveau chez les pratiquants d’arts martiaux »...(3).

En effet et d’une certain façon, quand bien même arriverait-on, en quelques trop bref instants..., de retrouver ces pouvoirs, s’obstiner équivaudrait à vouloir rivaliser avec Médor (pour courir) ou Minouche (pour grimper aux arbres...)

C’est que non seulement les temps ne sont plus les mêmes (4)-, les capacités encore moins, la guidance authentique parfaitement absente, mais l’ambiance générale d’une civilisation comme la nôtre, rend en fait totalement inutile en tant que tels, la poursuite des ces effets...

Qui en somme relèvent pour un vrai pèlerin, du concept d’upa-guru...

Ce qui va de la réponse un peu réflexe, et parfois cruelle du milieu cosmique (5), à un authentique « dévoilement »... Relevant moins du signal radio, (il ne sert à rien de se précipiter pour s’emparer de la balise...)(6) que de la signification...

Dans une Quête qui n’est telle que par le fait de prendre au sérieux la vie, la mort, les Anges et le Tamis.... séparant la grain de la balle...

En effet si la vie, l’existence, la simple existence... est un mystère, alors se décantent les choses, s’étagent les niveaux de la Montagne..., où Dieu gît enseveli... pour résumer Corbin et Coomaraswamy...

Et si rien ne remplace rien, tout ne se vaut pas, loin de là... De sorte que l’ennui ou le dégoût sont assurément de bonnes choses, à condition de ne pas aller chercher midi à quatorze heures...

Pour revenir à l’ésotérisme chrétien, il y bien deux symboles dont la papauté elle même a perdu la signification...

La Croix Longue à triple traverse A comme Apocalypse de Jean et la Croix à Branches égales...H- des Quatre Gamma de la Croix du Verbe....

Mais restituer, par le menu, ne fera que vous remettre en face de vous même...
Car dans leur jeux d’abstraction, très sèchement " kabbalistique"... (7), il vient que vous avez un ventre, un crâne, un visage, une poitrine...

Enfin et surtout que « le Rêve » est le soixantième de la prophétie...

Le « Rêve » c’est à dire le Songe...

Il faut beaucoup nettoyer pour que l’Egoût du rêve se transforme en route, Rivière, et autres mystérieux chemins des songes... Beaucoup donner aussi...

Vous n’avez pas le temps ?? Donc vous ne priez pas ?? ni jamais ne faites l’aumône ??? et vos amours ?? je prends, je jette ?? Alors au moins, généreusement....

Il n’y pas de banque dans l’Autre monde (au singulier pour les enfants...).

Ni d’usine, sauf en Enfer...

Ni de calculs, ni de science (8), demandez au raton laveur...

Au cèdre rouge, au Charme, aux perruches, aux colibris...

A la toute petite souris, pourquoi es-tu oh ! ! ! musaraigne ???

Pourquoi cette profusion, cette luxure, ce délire de formes...

Singées par l’Informe, qui broie tout, te le revend très cher...

Avec un petit clin d’œil en direction des « organisation initiatiques »

« L’œil » chanté par Verlaine, restons polis, une fois ! ! ! !


(1)- les dits « Elus » enfantant Willermoz et Saint Martin ..., nous ne saurions trop recommander aux comparatistes de retrouver dans les authentiques Castaneda **, les passages correspondants aux descriptions de certaine entité du monde intermédiaire - de la fameuse sensation de traction, au coup frappant d’épouvante l’abbé trop gras***.

* - Willermoz, concepteur du "Rite" dit Ecossais Rectifié dit RER, synthétisé vers 1778 - Louis-Claude de saint Martin, enfantant Papus, infusant le Martinisme... Dernière réincarnation connue, la FUDOSI 1934...
.
** citation : « attaquer un esprit allié sans être préparer c’est comme attaque un lion en pétant »... *** de beaucoup plus parlant que l’étude de RG, les pages consacrées par Alexandrian dans sa « petite histoire de l’occultisme », format poche, Payot 1994, chapitre 7 - la poursuite de la « Chose » qualifiée de "céleste" voire "surcéleste" par Pasqually... (question d’échelle...).

(2)- la négation de l’Ange, ou plutôt des hiérarchies Angélique amenant plus d’un « initié » à se représenter le monde subtil a peu près comme un géologue prospectant pour une compagnie pétrolière... ― donc obéissant à des « lois » qu’il suffit de connaître, etc... U-Evola, Ebola * ....

(3)- la mémoire efficace, qui permet le prodige, étant répartie dans tout le corps - a contrario les entraînements spéciaux, de nos jours couverts par les Services, sont assez comparables dans leurs effets aux rats de « Perrine était servante » : ’z’ y avaient rongé l’crâne, bis, et puis tout les doigts d’pieds »...M- quand Dark Vador en trouve Quatre (1)..

(4)- pour un monothéiste, Deutéronome XXX, 11 – sinon, Castaneda, « le Tonal collectif de l’époque ». A propos et au préalable R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???)...

(5)- ch XX Guru et upa-guru, in " initiation et réalisation spirituelle " R. Guénon – en plus Coran « les signes », perçus à l’état de veille ou de rêve... Joli exemple, tel quel très littéraire, dans le Bouvier Irlandais, ou au cheval blanc succède le chat noir, le tout dans un délire de brume …

(6)- De la jolie femme, dont la beauté ou la séduction dissout brusquement les liens de la vie ordinaire, au cas étrange rapporté par Ibn Ærabi de tel « compagnon » du Prophète ― décidant de vomir, pour vérifier la nature du breuvage, dans la coupe présentée par l’Ange …

(7)- de ce point de vue le Zohar mais encore Ezéchiel XVI, usant et abusant du symbolisme sexuel, est encore très « humide », pour ne pas dire mystique … De toute façon, ce à quoi dont allusion Clèbs et Utarid (en charge des données collectées par les Térébinthes...), remonte très précisément à l’épisode de la Pêche miraculeuse (version Jean XXI, 11), à Tibériade...Donc « kabbale » entre guillemets... .

(8)- il y aurait évidement tout « un fil à ouvrir », pour permettre de se représenter comment les œuvres des hommes se résorbent dans l’Autre monde, avant de redescendre (en ærabe, N-Z-L) sous forme de minéraux, végétaux et ma foi, Chat de Pallas... (pour les opticiens, en mouches...).