Accueil > Mira Ceti > Y- Ivresse de Noé, "nudité" et psychotropes...

Y- Ivresse de Noé, "nudité" et psychotropes...

mardi 6 janvier 2015

Très vieux lien, pour poètes...B- les esprits animaux...

Entre deux parties d’échecs (avec les belles pièces façonnées
en Ivoire de phacochère et bois de Teck), Stiopa, de retour d’Afrique,
confie à Clèbs, en avoir définitivement fini avec la Bible...

Motif ?? "l’ivresse de Noé", sa "nudité", Noé maudissant Cham
et tout le tremblement, bref une re écriture qui en dit long, trop long...

Sur la mémoire comme la science des scribes... Comme oublieux de ce que
Vin, en hébreu, se chiffre 70, comme le mystère...(1).

Il est du reste à la portée de n’importe quel suricat d’acquérir "Voir" d’un certain Castaneda, et d’y retrouver le passage où Don Juan, dans l’espoir de convaincre son petit-fils de faire la connaissance de Mescalito, fait communier (2) Eligio...

Mais également l’auteur de tant de livres étranges et toujours incompris...,
de façon à ce que celui-ci soit le témoin de la première rencontre
de l’Ange (Archange...) avec Eligio...

chapitre V- Le lendemain... (c’était hier...), 3 Octobre, 1968...

― cette nuit là Don Juan, ai-je vu ??? ― Presque
― Avez-vous vu que je pouvais voir les mouvements d’Eligio ??
― Oui. J’ai vu que Mescalito t’avait permis de voir une partie de la leçon d’Eligio,
sinon tu n’aurais regardé qu’un homme assis et parfois couché devant toi ...

Il est vrai que dès la "Genèse" le grand tabou est affirmé,
via l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal ou encore,
selon Paul Nothomb, de la Totalité...G- Ève et le serpent... .

Au fait cette totalité ??? Il en reste un petit fragment assez fade..., dans la glose toute grammaticale de la réponse du "Buisson ardent" à Moïse : Je suis celui qui est....
Q -L’Oiseau de Feu - éléments -...(inutile d’appeler saint Elie au secours...)

Bla, bla, bla, passé, présent, futur, interrogations de saint Augustin...

En effet il ne saurait y avoir de discontinuité absolue entre deux instant du Temps,
c’est à dire de configurations de l’Espace... Si tu comprends, le fait de
tourner autour ne modifie rien à la Statue...

A cela près que "la Statue" (le monde objectif...) à son tour danse, tourbillonne...

Disons que les plantes-pouvoir (plantes magique sur la Toile...)
émergeant ça et là, comme le Népenthés de l’Iliade et l’Odyssée...,
te situent toi tu, exactement..., dans ta totalité...

Aurore rêveuse― C’est pourquoi au Paradis tu es nu, de l’exacte nudité...

Clèbs ― Pour l’heure dans ce Temps, cet Espace fait de tout autre chose que d’intervalles, à moins que tu l’entendes en mode musical, tu es comme pris
dans les rapides, toi l’être fait de pierres, de lectures, de devoirs...
avec par moments cette femme qui t’attires...

Pour revenir à Noé, donc l’Ancien, si récent, si confus, bourbeux Testament...,
on pourrait dire à décharge que ses rédacteurs étaient à la rencontre,
ou intersection, des très jeunes, barbares venus du Nord,
et des très vieux (trop vieux ??? ) venus d’Egypte, de Lybie, du Soudan...

A cheval entre les holocaustes de bœufs moutons chèvres, et le Vaudou...
Entre la métallurgie du cuivre donc du bronze et celle du fer...
Déjà connu des Hittites, selon certains, vrais protagonistes de la guerre de Troie...

Au fait ce Svastika ???

De l’Amérique centrale au Indes, voire le Japon, 47 (comme les rônins)
c’est aussi de la Géométrie..., (comme celle des écus Gironnés à Seize rais... )

Si Kali Yuga aidant..., les enfants de hommes ne sont plus que le dixième d’Adam,
ou Eve, le moment est venu de développer l’activité rationnelle,

Ou plutôt d’enter celle-ci sur le nombre, ce substitut du rythme,
comme la raison remplace le "Voir" du Sorcier Yaqui...

Un peut plus Atlante que Platon...(Hérèb, Oreb, Ærabe, tchérez Aïn, 70...)

Au fait demande Chien-Huskie, quelle différence entre
les "esprits" qui chevauchent les extatiques du Vaudou
et "l’esprit allié" des ouvrages de Castaneda ???

Aurore malicieuse ― la jument de Michaut...

Chien Huskie ― pardon ???

Ptah ― le Petit cheval bossu, (koniok gorbunok po-russkiï...)(4)

Chien Huskie se tournant vers Clèbs ― tu, Vous
(elle bafouille, rougit, quand Il ne sourit pas, c’est autre chose...) :
vous pouvez expliquez ???...

Clèbs ― dans le Vaudou tu es chevauché,
dans l’autre cas c’est toi qui chevauches...

Aurore prenant l’air sérieux ― tu oublies l’essentiel... Clèbs ― ???

Aurore, qui en rajoutes avec ses grandes lunettes ― la multiplicité et l’Unité...

Clèbs, toujours aussi abrupt... ― Comme quoi
le songe est le 60 ième de la prophétie...

Chien Huskie ― le Songe ??? (3)

Jurubi (qui jusque là s’était tu) ― de toutes façon au moment de mourir
tout le monde à droit à l’Ibogà, je veux dire la plongée dans le Vortex... (5)

Clèbs ― Mais pour les tarés de la Secrète Défonce
(MK Ultra etc, etc...) c’est plus dur...

suggestion du Chef ... R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???)


(1)- Genèse IX (20-27), avec toute la moraline dont le scribe est capable... Comme les jours de Noé furent de 950 ans il s’agit non point d’un personnage mais d’une tradition..., qui se perpétue moins avec Abraham que Melki-Tsédeq...

Ceci dit pour venir à l"hébreu carré, le Vin, Iod-iod-Nûn- 10+10+50 = 70, les deux iod (conscience du moi, du Soi) aux extrema du Vav, ou encore la semence semée, et celle du Fruit (de l’Arbre) consubstantiel au Soleil...

Sod, le Mystère, (60+6+4) =70. (en arabe on écrirait avec un Çad ≡ tzadé [9, 4, 1] dont la boucle signifie l’intégration du multiple dans l’Unité)

(2) - communion autrement réelle que toutes les eucharisties...
― Ouâne, parce que pour rester dans le dogme, ce n’est évidemment pas le Christ itself qui s’y présente mais à la grande rigueur "ses" "énergies" au sens palamite
― too, because la dite Grâce (à supposer quelle condescende...), s’y trouvera comme une lumière sans chaleur (dans tout les phénomènes à la Thérèse d’Avilla, c’est le corps subtil de la mystique qui fournit le comburant)
― Free..., parce que le dogme chrétien fait d’entrée de jeu asseoir le cavalier sur ses couilles comme dirait ces messieurs....

D’où haine du Blanc, (comme le pain, le sucre, le riz, le Sel...),
guerres contre les Indiens et surtout contre le peyolt (prononciation réelle...)

(3)-théorie de "l’Homme" universel, pour causer koufique...
En plus kabbalistique, le civilisé surtout du genre scientikus* brontojanus **...
ne représente que quelques soixantièmes lesquels, fussent-il dilués
(scuzzi, développés...) à l’Infini..., sont loin de faire le compte...

*passé, futur, milliards d’années, évolution et galaxies... Décidément,
tout ces zéros (symbole du supra sensible...) quelle ressource...

** Bronto-Janus... : mi scientiste, mi occultiste...

(4)-dans la chanson française comme le conte russe il s’agit en fait de la rencontre avec l’esprit allié...

Dans un registre très proche, encore que distinct (l’affaire de "Voir" chapitre VII)
"tous les hommes peuvent voir le gardien, et pour certains il est aussi haut que le ciel... Tu as de la chance, pour toi il n’ a que trente mètres" ―
évoque tout à la fois "le diable", des pères du désert...,
et certains contes où le djinn sort de la bouteille... (kundalînî yoga...)

Il y a dans tout ces thèmes comme le combat délibéré avec l’âme-ancestrale ou âme réservoir des bouddhistes, laquelle privée de nourriture (s..., terrestres...), délaissant le poltergeist et autres " *grapins" finit par se condenser comme en plein jour...
(* cf le saint curé d’Ars)...

(5)-la mort n’étant jamais que le dernier "grain de sable" à franchir le goulot du Sablier...et pourtant interroge le ko-ann : les cornes passent, les sabots, pattes avant, pattes arrière, la queue ― mais pourquoi la petite houppe (qui termine la dite "queue") ne passe pas...