Accueil > Science moderne, seconde Bête : la composante idéologique. > J- atomisme, une secte dure

J- atomisme, une secte dure

spécial, nains...2010

jeudi 11 mai 2006

12-01-2015- Spécial scientikus... Tapez en Majuscules "les atomes existent-ils", (théorie, modélisation mathématique et réalité...) textes de Christian Magnan , Collège de France et Montpellier II..

lien utile L-Catholicisme et Animisme. de quelques paradigmes in K— De « l’Homme Universel » . retour sur A- La religion contre La science...

TEXTE 2010- S’il est bien un domaine de la science profane illustrant avec éclat la confusion (déjà relevée par R.Guénon)(1) entre la science à proprement parler et l’industrie qui en résulte,

c’est bien celui de l’atomisme, dont la dénomination courante de "physique fondamentale", trahit déjà le caractère de secte dure..., mais laissons parler les savants....

En effet pas moins de trois auteurs, éminents physiciens de "la matière première" (2), démontent les prétentions des théoriciens et par la même les méfaits des vulgarisateurs attelés au char de "la Seconde Bête",

dotant la Première (Bête) d’un Feu qui a bien failli avoir raison de LA civilisation,.

****************

Commençons par Lévy Leblond (4), qui dans une perspective linguistique allant des débuts de l’atomisme à nous jours, déplore les dérives d’un vocabulaire certes toujours inspiré du Visible, mais de moins en moins consciencieux,

et par là même savonnant une pente bien plus pernicieuse, que nous découvrons mieux avec Michel Bitbol- bref, le Roi est nu...(5) - retour sur P- Lectures Instructives note(5).

En effet c’est d’entrée de jeu que sont abordée, vu l’abîme qui sépare la physique normale de celles de nos cirons (6) les deux hypothèses ;

Minima - nous modifions dans une proportion peu scientifique ce que nous prétendons observer ;

Maxima - nous appareils génèrent l’essentiel de ce que nous prétendons mesurer- par quoi notre physicien nous amène, avec beaucoup de précautions et cela va s’en dire dans le jargon de la secte, à observer un phénomène de rétroaction hallucinant ....
Nous voulons parler

A- de l’identification d’un phénomène, progrès aidant de plus en plus "évanouissant", avec sa mesure (le Vieux Chat dirait sa quantification, ce qui est plus qu’une nuance...)

B- le remplacement progressifs de la dite mesure par un formalisme algébrique qui ne correspond plus à grand choe...

C- la croyance fanatique, aveugle et bornée, de la plupart des physiciens à des particules ce parfaitement "imaginaires", pour emprunter aux mathématiciens leur idole favorite (7).

*********

Mais le clou arrive avec l’excellent Pablo Jensen - qui compare les explications des atomistes à ceux d’un observateur réduisant une partie de football aux penalties et aux coups francs...,

sans parler de la péroraison où l’Oursin

(ou plutôt ses épines, de magnifiques structures atomiques générées dans des conditions invraisemblables aux yeux de messieurs les savants...),

est à l’honneur....(8)

Mai 2013- Les chercheurs se sont aussi mis à étudier les exploits accomplis par la Nature dans la fabrication de ses propres matériaux. Le bois que nous avons brièvement étudié est un exemple. Mais tous les organismes vivants sont de véritables miracles aux yeux du physicien . Comment les plantes se débrouillent-t-elles sans les hautes températures ni les produits chimiques toxiques ou parfaitement purifiés qui facilitent tellement la tâche des chimistes ou des ingénieurs, pour dissocier la molécule d’eau et récupérer l’indispensable oxygène ? Mystère !! Comment un vulgaire oursin s’y prend-t-il pour fabriquer, dans des conditions « sales » et apparemment peu contrôlées ces magnifiques structures parfaitement ordonnées au niveau atomique que sont ses épines ? Pablo Jensen.

(merci gris souris...).

**************

1-11-2008 Les frappés pourront toujours se remonter le moral avec "même pas fausse" qui, pour démolir la "théorie des cordes"* plus quelques idées intéressées reçues...,

ne dit pas un mot du coût réel de ces recherches, non plus que de la grotesque réduction ad particulum qui signe nos possédés... (Peter Woit- Dunod 2007 trad M. Cassé)*

***************** 11-09-09- ****************

Sur le contraste entre la rigidité théorique des "quantiques" jonglant avec un infiniment petit quelque peu "méta-physique", partant incapable d’expliquer le moindre phénomène "physique" et la plasticité des chimistes obligé de mettre la main à la pâte,

Papillon turquoise nous signale "faut-il avoir peur de la chimie ?" de B.B-Vincent particulièrement philosophal...*

On y relève notamment cette constatation délicieuse, digne d’un Fulcanelli *

"d’après la théorie quantique le carbone devrait être divalent ; comme il s’obstine à être tétravalent, dans la plupart de ses combinaisons, on adjoint l’hypothèse de l’hybridation des orbitales /.../".

*****************

Toujours du point de vue du Sorcier ("darshanâ" proprement extra-terrestre...), tant que ces messieurs sont incapables de réaliser ;

A- que la perception ordinaire est fonction des "fibres de lumière"... nous voulons dire des "nâdis de la forme subtile" inhérentes à toute forme de vie..., donc de conscience...

B- que "les anneaux de pouvoir" de tout les hommes sont accrochés au "faire" du monde de façon à faire le monde...

il est tout à fait inutile de chercher à joindre les Ovnis, les Anges..., ou tout simplement les djinns...R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???).

&&&&&&&&&&&&&&

30 avril 2010- les personnes (ou les nains*) intéressées par le détail de ces questions ont depuis peu, dans le Blog Soral, une rubrique intitulée "sciences modernes ET sciences traditionnelles ".

Dans le rôle de l’affreux, "Spectre"- du gentil, "Abi" et comme toujours, Détritus...(Lufti...)- sabbataïstes s’abstenir...

*en russe "karlik" petit roi, entendons l’atomiste, persuadé d’être un géant de la science ; "karl-an-chèf" : Einsteïn, et avec ça pas honnête...(Poincaré etc...).


(1)- Notamment in mythologie scientifique et vulgarisation ch XVIII du "Régne de la quantité...".

(2)- Sous ce titre Crozon, qui évite curieusement l’étape suivante (la materia secunda, soit les éléments, qui sont déjà tout autre chose que les particules...).

(3)- Dans opération Ryan, Monsieur X nous informe que l’URSS, inquiète des provocations US, à bien failli déclencher la guerre chaude en 1984 (jolie date)... In "rendez-vous avec Monsieur X" chap 15 (joli nombre, pour un kabbaliste...) par P. Pesnot (l’Archipel, france-inter 2005).

(4)- "La pierre de touche", (Folio, essais 1996).

(5)- " Mécanique quantique ",Champs Flammarion 1996.

(6)- C’est un truisme que de rappeler la totale impuissance de l’atomisme au niveau macrophysique, où les propriétés sont situées par rapport à un objet, en physique des particules précisément introuvable...

(7)- Sur cette épineuse question (des "imaginaires ") Clèbs, arithméticien paléolithique, toujours en grande discussion avec Cats, cosmonaute martien...

(8)- "Les atomes expliquent-ils le monde ??" -(écrit en français, un vrai bonheur....). On y apprends entre autres, à propos de la métallurgie de l’acier, qu’on ne serait même pas fichu d’obtenir une lame en inoxydable en se basant sur les présupposés de nos "savants"... Et cela prétends obtenir les Aveux de l’hydrogène...

* 1-11-2008 ces "cordes" n’étant jamais qu’une parodie imbécile des "lignes de force subtile" des cosmogonies traditionnelles...

11-09-2009 * Bernadette Bensaude-Vincent, sSuil 2005 collection, les empêcheurs de danser en rond (page suivante soit 159... ; selon Scerri, un contemporain, orbitales propre aux chimistes donc différentes de celles des physiciens...)

* Fulcanelli "les Demeures/.../" Tome I - chapitre V "chimie et philosophie" (11-09-2009)

* (le Voyage à Ixtlan chapitre 16 paragraphe 15 avril 1962).