Accueil > Mandorle et ovnis > L- les messies Borgnes... Visions...

L- les messies Borgnes... Visions...

samedi 12 novembre 2016

les Messies Borgnes, se pressent au portillon....

Des borgnes et des aveugles le "vieil" Occident déborde...

Borgne en Chef, le messie juif, (enfin, presque *) de la Banque à Monsanto...
copain comme cochon (Clinton...) avec le Borgne arabe... Ou persan, qui lentement grignote, ce que Soral ne voit pas...(1) Entre les deux le Borgne maçonnique, et puis le Marxiste, le sodomo-freudien... Enfin le Grand Papal, tout en reptations...

Mais le portillon ne cède pas... Dans cette mêlée souterraine,
de crânes creux, creusant la Terre pleine..., archivant les phalènes **,
attirés par la Flamme, entre Pétrole et Sang, qui chauffe Froid,
les cervelles vertes, sur prothèses, martelant des béquilles, le transhumain...

Le portillon c’est la Porte, en plus médiéval, l’Huis...

Que traversent sans le savoir les êtres purs ou simples, les laborieux honnêtes,
les poètes qui n’ont pas encore vendu leur rêves... Traversent de part et d’autre,
dans les deux sens, mystère inconcevables aux squelettes...

Tous initiés, tous fourbes, jusqu’au moment où invités par la Camarde,
à une Valse inédite, ils s’essaient gauchement à mentir un peu moins,
dévoiler, leur intime connaissance de la Machine, orgasmes dégoulinant de guerre,
de famines, de régimes policiers, tissés d’Or et de Fer, et surtout de papiers...

Infinie, vorace, la paperasse dévore les Forêts, pendant que les Ondes, Sirènes, susurrent et surtout dénoncent..., les trafiquants de cire, d’Abeille..*** Maudits chiens !! sourds, fidèles à on ne sait plus quelles valeurs, honneur, de ne pas "réussir", porter au poignet une Rolex de foire, comme les monstres à la barre de la Nef des Fous...

Cap sur La Science... Devenez intelligents... Ah ces 95 pour cents de cervelle,
de graisse et de sucre encore inemployés... Comme si la graisse, c’est à dire le fric,
la vaseline...A condition de s’attendrir, de s’indigner, de pleurnicher, de l’émotion
que diable ! ! Pour les brutes, soma suffit..., fourni par le baron Samedi...

Mais au fait où en sont les amours de nos Stryges ??? de nos Traders, de nos Gandhis... Qui passés trente, skient dans la poudre..., la pure, blanche, de Colombie...

La porte c’est aussi le Seuil qui sépare ce monde, du Monde à Venir... en somme
le Jugement...Beaucoup plus solide que celle d’un coffre-fort, et pourtant tissée
de lumière, intelligible, au chien au chat, et bien sur à la Pie, signe des Pôles...

Vision... L’autre soir, en descendant le cours d’un Rêve...,
en réponse à une question muette de N..., l’Ange pose une mince feuille de cristal (mettons de 20 cm sur 40) sur le délicat verrou d’un Château de Fées...

Et N, tout à sa force, de saisir cette mince, vraiment très mince plaque manifestement plastique, d’une traction entre 300 et 500 kg... (de rêve ??? imbécile !! et c’est quoi les forces de liaisons atomiques ??? )...

Et la mince, si fine, si diaphane, plaque de cristal de céder, se décoller
(sans vraiment se décoller) un peu..., mettons sur 20 cm, mais sans plus ...
Et notre héros d’essayer maintes et maintes fois...

Puis le songe se dissipe, mais le souvenir reste, de la leçon de l’Ange...

A chaque Royaume, ses Enfers, ses portes Sçées ****..., ses Paradis...

Mais c’est personnellement que tu rends compte...

* "la mort" en plus cool,"la fin des Nations", "la Bête venue de la Mer" avait déjà beaucoup servi, sinon aux tout premiers chrétiens du moins aux Papes maudissant Frédéric II de Sicile, aux protestants, maudissant les catholiques etc

** Phalènes, papillons de Nuit..., comprendre les écrits des intellos etc

*** pour les nuls, Ulysse, qui ayant obturé les ouïes de ses matelots avec de la cire, veut quand même entendre le chant des Sirènes, mais doutant de ses forces demande à ses braves de le lier...

**** Portes énigmatique de Troie...dite la Sainte Ilion..

Texte B -A propos de mêlée souterraine, nous revient la Vision de Th...

C’est un peu long à taper, et c’est dantesque, sans parler des détails comme
le grand prêtre... entendez "le grand maître"...

Vision 14 Août, 1974. Fragments ;

"Un très beau monastère, très opulent très animé, une très belle chapelle
avec des fresques peintes à l’extérieur et à l’intérieur, des escaliers mènent
à cette chapelle. Ceci dans un pays inconnu où l’on parle une langue
que je ne connais pas, mais je comprends ce qui se dit.

Un grand prêtre est le chef de ce monastère, beau, grand, imposant,
une autorité souriante. Le grand prêtre tombe malade, très gravement malade.
Il est alité et la consternation règne dans le couvent.

Dans le couvent il y une jeune moniale, elle marche, elle est joyeuse elle chante,
et elle se promène parmi les fleurs, de belles fleurs oranges comme des lampes allumées... le grand prêtre souffre atrocement Il voit la jeune moniale :
Tu es jeune forte bien portante... La jeune moniale pleine de compassion...
"

Bref, (le texte est long...) elle est la seule à pouvoir soulager le grand initié,
mais peut à peu elle prend sur elle le mal, à en crever...
Heureusement le grand prêtre, envahi par le doute
crois-tu vraiment que c’est le ciel qui t’envoie" canne, il est damné ...

Dans le couvent, le cloître, la chapelle, vides, abandonnée, plus que
la jeune moniale et une vieille religieuse... Qui ne "voit" rien, mais assiste
de son mieux la petite, maintenant et tous les soirs, hantée...

En effet, et toutes les nuits

"la porte de la cellule s’ouvre, et entrent deux hommes, l’un est le vieux grand prêtre mort et un acolyte. Ils vont vers la jeune fille et une lutte s’engage, ils veulent l’entraîner à tout prix, eux qui sont morts et damnés". (quel manque de nuances ...)

Arrivent au secours trois hommes, ça se passe assez mal :

"On entend monter dans l’escalier et la porte s’ouvre. Arrivent le vieux grand prêtre mort et un acolyte et plusieurs autres formes, un combat affreux s’engage autour de
la moniale qui est dans une sorte de léthargie. Les affreux monstres qui sont entrés écrasent la tête de l’un des jeunes gens sur le sol, la face contre le sol, et il écrase
sa face et son crâne comme un fruit mur
".

Bref, du gorrhe... Mais voici l’Aube, et ceux qui avaient entraîné l’héroïne
dans le jardin, titubent, lâchent prise... Voici le monastère retourné dans sa lumière,
et la jeune moniale comme à l’aube de sa vie, les fleurs oranges, Allélouiah...

Excusez-nous de vous la fourguer aussi rapide, mais avez-vous pigé ??? Car Th
est une vrai voyante, spontanée, et ça se passe en direct..., du monastère de T...

En deux mots ce ne sont pas seulement les Galères Occultistes qui servent de paravent aux Services Spécialisés dans l’Influence, "le plan psychique" et autres explorations des potentialités cachées etc ... mais plus d’un Ordre religieux...

La lutte contre le communisme n’est-ce pas...

N en a connu personnellement un, tenu par des jésuites, la plupart anciens officiers..., sous traitant les petits pensionnaires un peu fragiles, un peu trop jolis... à un grand maître engagé dans la lutte contre le Mal...

Dans la vision qui nous occupe, filtrée par la configuration particulière
de la voyante *, la jeune moniale est une (ou un ...) pure... Le "grand prêtre"
un ecclésiastique tel que les aime Jean Raspail...

A coup sur, les trois (un homme fait et deux jeunes) qui viennent au secours
de la moniale ont subi toutes sortes d’entraînement, d’ascèses, sous psychotropes...

Et pourtant, face à l’assaut des Puissances Infernales, la tête de l’un d’eux éclate, comprenez que le jeune officier, qui a passé brillamment toutes nos épreuves...
est devenu fou à lier..., voir suicidé...**

Maintenant tournez-vous vers les dirigeants des nations dites civilisées,
c’est à dire dégénérés au point de ne pas comprendre ni même se représenter
la différence entre le psychique et le spirituel...

Partant ce que produit, dans l’ambiance subtile, l’usage d’une composante religieuse, ici catholique (La Bas, comme dirait Huysmans..., juive, ou protestante) comme Paravent, dans leurs opérations de.... magie noire, au prétexte de "lutte pour la Démocratie"...(de l’autre côté, "pour la Révolution")

Comprenez-vous que non seulement tout vos mics-macs ne servent à rien mais contribuent à élargir chaque jour davantage, "les fissures de la grande muraille", comme disait feu René Guénon...

* "Le Maître et Marguerite" ??? Arrivé dans la famille de la dame en 1975 si l’on en croit la page de garde...

** Sur les phénomène de hantise dégénérant en vraie épidémie, chez les "Novak" de MK Ultra (et autres Alcachofres), intéressants passages dans "la Guerre de Etoiles" de P & P... En plus américain, "Complots" de Mel Gibson, 1997...(Dommage que l’héroïne se soit fait refaire la bouche).


(1) Enquêtes et Débats ce 12-11-2016, article de Jean, vidéos d’Aquila... Aldo Stérone sans sa barbe...(invité d’un imam tout à fait sympathique, quêtant pour la construction d’un authentique village de vacances, en zone subtropicale humide, autour de son centre culturel...chiite...)...