Accueil > Croissance, Hypnose et Jugement... > W- Petit Dadjjâl cherche Calife...

W- Petit Dadjjâl cherche Calife...

mercredi 14 décembre 2016

lien exquis..., citation de F. Schuon, U- De l’inéluctable désintégration des monothéismes......

TEXTE A- En écoutant la conférence du Père Boulad, prêtre égyptien...(1),
Clèbs relève une donnée qui prêterait à sourire si elle n’était tragique
quand à sa signification (culturelle préciserait ici un Pierre Thuilier....).

En effet une chose est la décision, par Sélim Ier, en 1517 de placer le califat ottoman sous l’égide d’Ibn Arabi... Autre chose que de déterrer cette institution sous la bannière d’un Hassan el-Banna... Dont l’étymologie, rapportée au personnage, a quelque chose de "satanique" aux sens des théologiens...

Mais si nous reprenions, au ralenti... La même année où Luther affiche ses thèses... c’est donc un soufi ― certes controversé, mais tout a fait authentique...―
qui est choisi comme Ange tutélaire d’un califat amené à durer un peu plus que
quatre siècles..., puisque aboli en 1924 par "le Père des Turcs" ...*

Turcs et non ottomans... Puisque l’action culturelle de ce personnage, dans le droit fil de la guerre maçonnique contre nos très catholiques congrégations, va s’étendre à langue même, soigneusement épurée de tous les termes arabes ou persans...

Un peu comme si un nouveau "Père des Francs" décidait, après avoir réduit à l’état de vestige préhistorique l’Eglise de France, de nettoyer le français de tous les termes grecs et latins... Ou encore un pape, acquis au Point Oméga..., décidant de remplacer Thomas d’Aquin par quelque obscur Savonarole, pire, pasteur méthodiste ou anabaptiste, et autres analphabètes du 7 ème jour...

Pour revenir sur la "pensée" de Hassan el-Banna, on jurerait un sobriquet, du genre "Apollon", ou "le Beau Gosse", pour un marlou bigleux, boiteux, bancal...

En effet si Qh / Hassan renvoie à la Beauté, El Banna renvoie à l’Architecture,
ou encore à l’édification, au sens initiatique... ** pour parler Vieux Chat...

Au détail près de la récupération de René Guénon en particulier,
et du soufisme "en général", (ou en Général ***) par les stratèges de
cette Croisade à rebours...

Qui peuvent se recruter aussi bien chez les généraux algériens
que chez quelque prince saoudien. Enfin, "prince", c’est beaucoup dire...

Il arrive même que l’on initie à son petit niveau, outre l’épicier du coin, un caïd de banlieue... En attendant les mères de famille..., retirant benoîtement leurs enfants de l’école à l’approche de Noël, pour leur faire passer les vacances au bled...

Et l’on ne sait trop comment partager son admiration, entre la subtilité
et surtout la volonté sans faille des uns, et l’indécision et surtout l’imbécillité des autres... Notamment dans le détachement en pays d’Islam, de diplomates amoureux des petits garçons... Voire la nomination, à des postes stratégiques...,
des enragés sectateurs d’Uranus, ou de la Joconde...

Il est vrai que l’imbécillité peut se prévaloir de savants calculs, revenant à s’appuyer sur le gros de l’Armée régulière pour modérer les forces spéciales,
voire très spéciales... Si nous comprenons bien les arguments des Obamistes,
copains comme cochons avec la Saoudie et le Qatar...

Partant des milliardaires partisans de la mondialisation, donc de l’émigration, donc de la désintégration des vieilles nations européennes, encore que sous ce rapport les USA semblent bien partis... Vous avez dit architectes ??? ou sapeurs...

Et qu’en pensent ces autres "frères", se réclamant de l’Equerre et du Compas...

Sans parler du Chandelier, aussi tyrannique et susceptible qu’un Croissant,
avec cela plus que jamais Faucille..., Moisson du Jugement Dernier...Vu les ravages anthropologiques comme dirait Pierre Legendre

Niveau stratégie, revenons un peu sur l’histoire occidentale, la misère prolétaire, le Sas que représentait, pour tout un peuple de paysans, d’artisans soumis à la Broyeuse industrielle, l’émigration partant la fameuse colonisation...

Un modèle suivi avec beaucoup d’application, notamment au Magrheb
(les boat-people obéissant déjà à la même logique, passeurs, complicités d’Etat...)

La malédiction du pétrole à bon dos... En effet si dans un premier temps
l’Algérie a suivi aveuglement le modèle industriel soviétique, elle se contente maintenant de ronronner, conjuguant démographie et sous développement...
Bref, la pression migratoire... Dopée à l’islamisation primitive...

Et l’on se prend à rêver, imaginer...― le Califat du Petit Dadjjâl
sinon instauré, du moins suffisamment avancé, sur fonds de banlieues embrasées,
de petits blancs cette fois pour de bon révoltés, donc convenablement armés...
― une grande bourgeoisie affolée, allant faire sa soumission...

Au Tsar de toutes les Russies...

A commencer par cette mystérieuse province, tout à fait informelle...,
que représente si l’on suit bien certains Fils... la gauche "intellectuelle"...
Qui roule à fond pour l’Antéchrist...

En plus islamique le Grand Daddjal, ou Imposteur, maître de la dialectique...

Recoupant curieusement notre symbolisme médiéval,
non plus d’une synagogue coiffée d’un entonnoir et d’un hibou,
mais d’un peuple juif sous sous le signe du Scorpion et du Basilic...****

D’où la nécessité de sa défaite, Яko c нaми Бoг..*****

Car à ce moment là, seul un Tsar orthodoxe pourra
sauver l’Occident de la barbarie...

Ce que n’avait pas du tout envisagé René Guénon...
Ou Corbin, parti juste à temps pour l’Autre monde ...

PS- 21 Décembre - Autre hasard, illustrant dans une sorte de grimace du Destin..., le novlang islamiste, le trop célèbre Sayyed "Qutb", quelque chose comme le maître du "Pôle", ce qui vu le personnage, et le mouvement se réclamant de sa... poésie, évoquerait plutôt une Sapritch en Miss Caire... Comme dirait les groupies du Vieux Chat, il y dans tout ces processus d’inversion, un signe...


(1)-à propos d’un blog "apocalyptique", droit de réponse.

* On passe sur ces nombre, (1517), tout à fait extraordinaires sous le rapport de l’Ælm el-Qhuruf, comme de son équivalent (407, durée du califat ottoman) dans la kabbale...

** Faut-il vraiment se procurer l’étude de Gilis, "Ma el-Banna ??", paru dans le n°1 de la "Règle d’Abraham" ?? Vu la nullité (et surtout l’intox...) des commentaires sur le dérisoire opuscule signé Ibn Arabi ?? pompeusement intitulé le "Livre du Mîm du Wâw et du Nûn" (AlBourak, 2002), on hésite...

Ceci dit si vous voulez commencer de déchiffrer ces "lettres volées" que sont l’hébreu et l’arabe, faites donc un tour sur okopsa.overblog.com ou directement sur K- Jésus Christ, "kabbaliste" ?!, ça vous changera de l’homme qui a vu l’homme, qui a vu l’homme, qui n’a pas vu l’Ourse, encore moins la Queue de la Petite Ourse....

*** "en général", le soufisme confrérique ― (ou en Général), V- Donald Trump versus Mac-Do ??..., à partir de "comme nous le disions en 2010..."

Sur "le plus grand maître" V- Frithjof Schuon, Ibn Arabi, contradictions, vertiges, Reptiles*, désagréable et ... stimulant...

**** remarques par le Vieux Chat in /...//

***** Iako s nami Bog... (car Dieu est avec nous, hymne liturgique...)