Accueil > Croissance, Hypnose et Jugement... > X-Cachez cette gnose que je ne saurais voir...

X-Cachez cette gnose que je ne saurais voir...

(de la part du Chien...)

vendredi 6 janvier 2017

bon lien U- De l’inéluctable désintégration des monothéismes......

Pendant que le père Verlinde explique le Tao...
(et "le révérend" Pierre Hillard, la kabbale...) ―
une certaine Nelly "aux yeux de pistache", est allée
faire sa loutre chez les groupies de Ploncard d’Assac (1)
― sorte de plésiosaure sans moustaches...
à deux doigts de se réclamer de l’infaillibilité pontificale...

Pour ne pas changer l’ennui, avec de tels médecins...
est de voir la maladie avec les yeux d’un Pasteur,
pour qui le bacille est tout...
Et le milieu, c’est à dire le malade, une innocente victime...

En plus ecclésiastique, l’Epouse, blanche hermine...,
n’a rien à voir avec les loups, Garous...
Tout en traitant d’affreuse bâtarde la Prostituée,
sa demi-sœur (à moins que ce ne soit sa fille...) (2).

Mais changeons d’objectif... A strictement parler l’occultisme, qui depuis
la Renaissance fait les délices des bourgeois un peu gras, un peu idéalistes...,
ou tout simplement curieux, est d’abord le symptôme d’une carence...

Carence comme compensée, mettons de 1789 à 1914
par les progrès de LA science et surtout de ses applications,
mais qui revient de plus belle avec la fameuse contre culture américaine...
Qui subitement prend conscience de "la Nature"...,
un peu moins des "esprits de la nature"...ou de la géographie sacrée...

En plus abrupt si intellectuellement l’occultisme
(maçonnique, théosophique, New Age) n’est qu’une caricature de gnose.

devenue entre temps, donc politiquement, le paravent idoine
des Grands Services, section Influence, comme dirait Volkoff ―
qui de façon très inspirée qualifiera, dans son "Métro pour l"Enfer",
ses acteurs, recruteurs, et autres marionnettistes, de "nécrozones"...

Sur le fond, anthropologique, du rapport de l’homme avec la Nature
(en concepts automatiques...) la carence demeure, pire s’amplifie...
au fur et à mesure du perfectionnement des mécaniques
,

Et d’un certain virus ou contre influence... Qui puise aussi bien dans
"la Paix indésirable", que les trop fameux "Protocoles", sans parler de Céline,
le méchant Céline de "Bagatelles pour un massacre" ― qui se poursuit de plus belle, avec les guerres des Bush... Qui ne sont pas seulement militaires...

Puisqu’il s’agit de détruire ; avec le milieu naturel,
(le napalm, et autres round-up, les semences stériles élaborés
par les humanistes de Monsanto..., la ruée sur les savoirs sauvages
à bases de plantes...) les civilisations traditionnelles
adaptées depuis des millénaires a ces climats....

&&&&&&&

Mais revenons un peu sur l’extraordinaire "carence" générée
moins par le christianisme que sa forme latine ― moins sa forme latine,
(cathédrales, crèches... Rois mages...) ― que ses dérives intellectuelles...

(scolastique, nominalisme...) et partant technicistes....
(qui n’a pas lu "la Grande Implosion" de Pierre Thuillier
demeure un écologiste pour industriels ou pour banquiers...
)

Avec cela démesurément amplifiée avec le protestantisme,
comme le montre le triste épisode des bûchers de sorcières,
tel qu’analysé par une Geneviève (Blanche Serpente)...
Beduneau...(Mystères et merveilles de l’Histoire de France)....

Bref, et non sans rapport avec l’obsession sexuelle de clercs
tributaire d’un dogme tout en faux amis...―
l’ignorance orgueilleuse, bientôt phobique,
de cette dimension essentielle du Cosmos
nommée et soulignée par un René Guénon―
lorsqu’il traite du "Monde intermédiaire"
ou encore du "Monde subtil", en plus symbolique de l’Octogone...

D’où, avec Muchenbled, dans son "histoire du Diable",
un développement exorbitant de la figure de l’Adversaire,
dans une sorte de parodie grimaçante des contes de Phées,
ou le Côté obscur ne représente jamais que le nécessaire
"envers" de ce qui au Moyen Age s’appelait la Quête du Graal...

Toutes dérives dont se passait parfaitement l’Islam
et plus encore les spiritualités dites Asiatiques...

comme le notait dans nous ne savons plus quel Blog un, (une ??)
de ces grands érudits, qui font honneur à la science française...

Car non content de postuler,
selon la cosmogonie la plus universellement partagée,
l’existence des "Trois mondes", l’Islam le moins suspect d’hérésies
(au sens des barbus), affirme non seulement leur existence
mais encore leur peuplement ; par Trois formes d’êtres
doués de libre arbitre et d’intelligence...

De bas en haut les hommes, les djinns, et les Anges...

Les djinns par ailleurs classés en fidèles à Dieu et infidèles,
donc relevant d’Ibliss, sorte de Miroir de l’Histoire ; à la fois terrible, ironique et glacé...

Le Nazisme comme révélateur du point Oméga...― le rôle des juifs dans la fameuse révolution "russe" ― "la Shoah comme tombeau de la lutte des classes" ― et autres horreurs dont la petite merde intello se détourne en se pinçant les narines...

N’osant trop se pencher sur l’excision des femmes chère à certaine école juridique...
― les petits petons atrophiés des chinoises― la "noblesse" du militaire nippon..
― enfin la condition féminine chez les Saoud...(vous n’allez quand même pas
nous mettre à dos nos plus gros clients, grogne le grand patron...)

Car là encore la guerre moderne prolonge la phobie et la haine
de la Nature comme des mystères ― héritées d’une Eglise
classant toute tradition autre que la sienne dans les "mystiques naturelles"...

Et les manifestations les plus spontanées du Monde subtil
dans le "préternaturel" quand ce n’est pas le diabolique...

Au prétexte d’une "résurrection" interprétée de la façon
la plus charnelle qui soit, (d’où nos guillemets...)
pour ne pas dire grotesque... ― autre griffe....

Tout en se réclamant a tout bout de champ de l’Ancien Testament...

Comme si le judaïsme tout entier, y compris dans ses aspects les plus mystiques, n’était pas une adaptation ― pour ne pas dire un sous-produit ...― des doctrines de l’Inde et de la Chine ; pour faire simple...

Article de René Guénon sur le Kundalîni Yoga...
Ou Lotus et séphirots, en attendant les Sceaux....

les 7 Sceaux... WWWWW


(1)- site Sombreval (classé webzine catholique par Wiki...)
article "Nelly contre les chasseurs de Gnose"
(Couvert, Ploncard d’Assac, de Lassus) :
Nelly Achlaw 25/09/2004

(2)-PS - Nous parcourons, cela va s’en dire, le Blog de Nelly, comme la revue canadienne "Egards"... Précisons que si nous pouvons trouver matière à réflexion chez de Maistre ― nous n’avons que mépris pour Claudel ("la jeune fille Violaine", "le faux chef d’œuvre, d’un faux génie", pour citer Montherlant...) ― pour Maritain ― enfin le détestable Frank-Duquesne...

Sorte de damné mal converti au catholicisme, éructant des pages de grossièreté inouïe contre René Guénon ― à l’issue d’une polémique qui en dit long sur les œillères du catholicisme, comme la possession d’un personnage qu’aurait d’instinct détesté Dostoïevsky...

Notons encore, a propos du roman du fils de Bernanos, que le thème du monde végétal envahissant tout traduit (à la mesure du romancier) le thème du refoulement
et de la phobie du "Monde subtil" de la part d’une hiérarchie plus que jamais étrangère aux "Clefs de la science" pour citer le Messie...