Accueil > René Guénon et la Nef des Fous ... > Influence *, "gourous", "lamas" et langue de bois...

Influence *, "gourous", "lamas" et langue de bois...

vendredi 6 septembre 2019

Dans sa candeur le petit blanc, désorienté et surtout passablement inculte,
est loin de mesurer le caractère fallacieux, pour ne pas dire plus,
des "gurus" exploitant la naïveté de l’ex-conquérant colonialiste européen...
La triple inculture ... en plus moderne l’absence d’Information...

1° Quand à l’évolution (au sens médical...) de la spiritualité en Europe... occidentale, partant d’une société jadis informée du haut en bas par le christianisme... mais depuis le XVI siècle en proie à une guerre de religions de plus en plus actuelle...

2° l’offensive de la Société Théosophique, (actuellement grimée en New-Age...), initialement pilotée par l’ineffable Blavatsky en direction de ces Indes, quelque peu composites, pour dire le moins, mais encore traditionnel...

3° et dont nos "gurus" , entre guillemets, ne sont jamais que la réplique, en direction d’un Occident en pleine décomposition...

Bref la réponse d’un berger, déguisé en Krishna, à la bergère protestante (donc germaniques et anglo-saxons...). Pour les plus intello dégoulinant d’Advaïta
et autres doctrines métaphysiques, soigneusement revisitées à l’intention du tiers inculte ( "instruit" chez Michel Serres, dont le sourire idiot est déjà tout un programme)...
Il est au demeurant plus d’une signature de cette singerie...

Comme la manie, chez certains "maîtres" (antennes relais...) plus ou moins persuadés de leur mission, de se réclamer du trop célèbre Ramana Maharshi, dont la prétendue réalisation (de l’Identité Suprême), se ramène à une goutte de ripolin tombée dans le pot de ripolin...(portrait dans "le chemin du labyrinthe", Danièlou...)

Côté bouddhiste, la prétendue négation du Soi, mais qui traduit "moi", à partir de l’anglais..., fausse d’entrée de jeu toute la perspective...

Sur ce thème, Coomaraswamy, "Hindouisme et Bouddhisme" (1) (chez Rakuten...), tare fondamentale imbibant la grande offensive du Zenn, qui de D.D. Susuki (fameux renard (2), à Deshimaru (idoine dans le rôle) fait des ravages, nous verrons pourquoi...

Le 1er argument que l’on pourrait suggérer au petit blanc avant qu’il ne tombe
dans la gueule de quelque Makara ** asiatique ― est que, traditionnellement, l’hindouisme n’accepte pas les conversions...

Partant l’absence, en vérité, de tout rattachement rituel, tant de nos prétendus maîtres (se réclamant d’une filiation invérifiable) ― et de toute façon, pour des "maîtres" européens, parfaitement fantasmée ― que dire alors de leurs infortunés disciples...

Rattachement rituel, à la tradition commune, car bien entendu il est impensable
pour un hindou orthodoxe, qu’un parfait barbare puisse prétendre aux formes supérieures de l’ascèse, sans passer par la pratique et les rites inhérents au quotidien de tout un chacun...

Ce qui du reste vaut tant pour le Bouddhisme déjà évoqué, (ouvrages de Bernard Faure, qui arrivent bien tard...), que pour les traditions monothéistes, à commencer par le christianisme...

En effet ce rattachement, qui pour le futur chrétien commence par le baptême, de rite latin ou oriental ― car le protestantisme précisément, du fait de sa suppression du sacerdoce, ne rattache à rien, et pour les innombrables "initiés" (toujours entre guillemets) maçons, rose-croix et autres fadaises à pis que rien...― ce rattachement disions-nous, conditionne tout le reste...

Nous voulons dire ce que l’Eglise, en son langage, appelle la Grâce...
et le monde de l’Islam la Barakah...

Et ce nonobstant l’atrophie conceptuelle résultant de la perte voire
la véhémente négation des Clefs de la science expression évangélique s’il en fut...
― Laquelle toutefois, et dûment entendue, invitera avec encore plus d’insistance que Monsieur le Curé, au dégonflage de l’égo...

Bref, tout le contraire de la psychanalyse ou des innombrables méthodes de développement personnel, par ailleurs ordonnées, en sous-main, au complet abandon du Politique à nos très totalitaires élites ― ce qui est du reste l’une des finalités, avec le Tout culturel, ou Trou culturel...., de l’Art contemporain, autre invraisemblable foutaise...

Mais revenons au petit blanc, dans un boulot qui est avant tout chose une caricature des métiers d’autrefois... Avec une vie affective dont tout sentiment profond est banni...

D’où très vite, famille recomposée, avec des enfants formatés par l’Education Nationale, par ailleurs en butte à l’agressive corrosion des petits copains émigrés, soumis à un autre genre d’Influence, immédiatement la Saoudie et le Qatar...

Petit blanc, auquel on propose ex-abrupto, à l’occasion d’un "cours de yogà" (guillemets), un enseignement oriental qui n’a de sens, donc d’efficacité, que dans un société du genre de notre Moyen Age, ceux qui travaillent, ceux qui combattent, et ceux qui prient...

Avec en place de Matthieu, ou Maître de l’Attelage, la Royauté de droit divin...

Autrement dit et pour la France, un Roi sacré par les évêque, à Reims...
Et un calendrier liturgique, de Fêtes rituelles, dépassant largement les 153 jours chômés que la Révolution française s’empressa d’abolir...avec les dimanches
et les compagnonnages, comprendre les syndicats de l’époque..

Pour dire en bon français la théorie hindoue traditionnelle... Certes et déjà à bien avant Guénon soumise au choc de L’Islam.. Encore que, et sur les grandes lignes, et comparée aux monothéismes, faisant figure d’un Géant mis au défi par des nains...

Nous voulons parler du triple domaine la cosmologie, de la théorie de la connaissance, et de l’eschatologie...

Dont ne subsiste, chez les gurus à la langue de bois, qu’une très vague méthode d’introspection fourguée sous le nom de "méditation", dont par définition toute réflexion est absente...

Puisque pour nos renards déguisés en moine, le premier rempart à détruire est la faculté rationnelle, donc la capacité logique - le deuxième rempart, à détruire... la culture, l’érudition... Après quoi, la perte totale de toute espèce d’autonomie acquise, le petit blanc, qui n’avait que haine et dérision pour les moines d’Occident, se trouve définitivement enchaîne sur sa galère...(1)

Encore que les enquêtes de Marion Dapsance au centre tibétain de Laret...,
fasse l’effet d’un paravent, mieux d’un "rideau de bambous", quand à l’essentiel...

A savoir le complet retournement du ci-devant bouddhisme par le communisme chinois... A commencer par le Dalaï-Lama, délayant à longueur d’interview sa crasse ignorance de toute doctrine...

Comme quoi le "marxisme-culturel" peut emprunter des voies tout Autres que celles des intellos se réclamant du peuple prétendument élu...


* dit encore smart-power... Système de manipulation inhérent à toute diplomatie, notamment culturelle ... Popularisé par Vladimir Volkof...

Soulignons, à l’intention du béotien, que les érudits cornaquant les "gurus" (bientôt les Sauriens, tous "tantriques"...) venus d’Ailleurs, on à peu près toute l’histoire occidentale dans leurs rayons... De Mme Guyon au "Spiritisme" d’un certain René Guénon...

Du "rhyzome" cher à Darius Shayegan à "Brazil", comme de juste célébré par toute une bobitude... Petit aperçu in "le marché du diable", par Roger Faligot & Rémi Kauffer, Fayard 1995.

** Makarà, Chronos, article LIX, Kalà-Mukhà, de RG in "Symboles fondamentaux", consultables en ligne...

(1) par définition (de l’Influence sus-nommée...), absent des rayons "spiritualité", et plus encore des cours / conférences sur un Yogà, qu’un rien suffit à rattacher au balais de la Baba-Yagà (des contes russes...).

(2) Entre autres blandices..., références au nihilistes russes, à Swedenborg,"votre Bouddah du Nord...), ou encore créditant la Blavatsky d’une parfaite compréhension du Maha-Yâna... https://en.wikipedia.org/wiki/The_Voice_of_the_Silence

"Zen Buddhism scholar Dr Daisetz Teitaro Suzuki wrote about the book :

"Undoubtedly Madame Blavatsky had in some way been initiated into the deeper side of Mahayana teaching and then gave out what she deemed wise to the Western world..."

"Sans aucun doute Mme Blavatsky fut initiée d’une manière ou d’une autre aux plus profonds aspects des enseignements Mahayana puis en a rendu ce qu’elle estimait sage au monde occidental..."

He also commented : "Here is the real Mahayana Buddhism." (The Middle Way, August 1965, p. 90.) The 14th Dalai Lama wrote the preface for the centennial edition by Concord Grove Press...