Accueil > René Guénon et la Nef des Fous ... > Coran, dix-neuf ; gnose et turqueries...

Coran, dix-neuf ; gnose et turqueries...

mercredi 8 janvier 2020

Anne Marie, ZOOM sur le Perroquet des contes persans...
https://youtu.be/F78wXoFafPI

Sur le Web on ne compte plus les turqueries numérologiques à base d’ordinateur avec cerise sur le pudding, le nombre dit des gardiens du Feu, soit dix-neuf..., comme s’il s’agissait avant tout de faire baisser le niveau pour recruter les basiques, voire les "intellectuels"... Bref, "Islamite" et langue de Bois....

Le mieux est donc de rétablir la gnose, à partir des Lettres, sans lesquelles le Livre ne serait pas... Les Lettres, donc les nombres, donc le symbolisme.... Dont les principes ont déjà été abordée dans une Video du 5 Mai 2017 sous le titre ;
Basm’Allah ; entre énigme, joyau et propagande.

Donc en résumant, et l’alphabet commençant par Alif, vertical suivi de Bâ, Tâ, Fhâ, horizontales, il vient tout naturellement l’Ordre, ou l’Arbre, ou l’échelle à travers les mondes, ici le Terre la Mer et le Ciel.

Bâ est donc la Terre et son point diacritique sous le trait, signifie la semence ou le germe, au sens végétal, animal enfin et surtout spirituel, nommé grain de sénevé dans l’Évangile, grain de moutarde dans le Coran...

Comme une grain donne un Arbre et celui-ci un fruit, il y donc réapparition de la semence, au sein du fruit... Mystère, qui rattache la fin au commencement, ou dans l’autre sens, l’alpha à l’oméga, la naissance à la mort, le tout symbolisé par 11, total de Bâ, Tâ, Fhâ réduits aux unités (2+4+5).

Puisqu’en prenant les grandes valeurs, unités, dizaines, centaines, nous aurons (2+400+900) = 902 pour le Cosmique et 92 pour le Prophète comme Homme Universel,(40+8+40+2), (on ne shadde pas les lettres, sauf exception).

Le Qoran superposant la Vie ici bas ― dont la Quête sur la Voie ― avec les fins dernières ― le Feu, qui est vertical par rapport à la Terre, la Mer et le Ciel, joue sur ces trois registres... Il est d’abord le destructeur, N-â-r, mais vu autrement, le vivificateur qui conduit vers la lumière, N-û-r, mais avant tout le Feu est énergie...

Sa lettre, eu égard à la langue ærabe, sera le Fâ, comme la jeunesse, la force, la beauté, la dissension ou la discorde...

On place ce Fâ sous le Bâ et on fusionne les points diacritiques...

De façon à ce que les trois traits de Bâ, Tâ, Fhâ soient complété par un demi-trait comme les trois jours et demi que passe le mort, ou l’initié..., dans l’urne funéraire...
ZOOM Planche B, A ce stade, 8 + (2+4+5) = 8 + 11 = 19 .

En élevant au carré nous aurons 8² + (2² + 4² + 5²) = 109... En réintroduisant les Zéros nous aurons 80 + (2+400+500) = 842 = 841 + 1 = 9 x 109 +1 ...

Rappelons que dans tout ce commentaire 1 est le début ― 9 la fin entendue comme comme perfection dans un ordre quelconque ― et dont émergera le 1 du détachement, donc extinction 9 + 1 = 10, de ce qui précède...Qui n’est plus que la matière ― 0― de la forme suivante, 11, comme dirait les grecs. Ou encore du nouveau cycle...Classiquement de 1 à 10 ― de 11 à 100― de 101 à 1000―

Il ne faut donc pas confondre le 0 apophatique, Dieu comme Infini ― avec le 0 d’une création en puissance ― ou encore avec le 0 séparant deux phases cycliques, ― encore moins celui du nihiliste..., ne fut-ce que parce qu’ici le 0 surgit d’un parcours régulier et ordonné (1+2+3+4+5+6+7+8+ 9) + 1 = 10...

En plus laconique si 1 est le germe, 9 est le fruit, 10 le fruit qui se détache de l’Arbre ― en mode involontaire, vieillesse ― ou volontaire, délibérée, l’ascèse... Sous le signe du Feu appliqué à l’âme... Ou contre-Feu aux passions qui dévorent la substance de l’âme... Laquelle à pour nombre 190 = 50 + 80 + 60.

Il y toutefois une grande différence entre refouler, ou faire de nécessité vertu, sans jamais nommer les passions ou les poisons déposée tout au fond de l’âme ― par l’hérédité, par le milieu, ou les circonstances de la vie ― et rechercher, comprendre, affronter, ce que les mystiques en leur langage, qualifient de démons, les psychologues de tropismes ou tendances, les théologiens de péchés....

Autrement dit, un bon croyant fut-il vertueux n’est pas nécessairement un saint, et un simple mystique fut-il reconnu comme saint, est encore très loin de ce qu’on appelle la connaissance...

Qui dans l’Art ou la science des lettres demande de rajouter un Nûn au dessus du Bâ... un Nûn sous forme archaïque... Simple trait point au dessus du trait... De façon à fusionner ce trait avec celui du Bâ. point en dessous du trait...

Celui-là même dont il est question quand le maître demande à l’aspirant d’écrire Mà el Bannâ, soit "Qui est l’Architecte" .... Et dont la forme gnostique donne la clef de certain article de René Guénon... Abordant l’étrange question de la signification première des symboles arithmétiques.. Immédiatement, ici, du symbole de la division...

En effet si, comme rappelé supra, les trois horizontales, Bâ, Tâ, Fhâ, ou cosmiques, total 902, renvoient au quatre lettres nommant le Prophète, total 92 ― si en ajoutant un Fà on décrit à la fois la nécessité, 8, ou 80, et la perfection du processus causal, F-A développé = 80 + 1 donc Alif, Axial par définition ― ne raconte rien de moins que le Voyage Nocturne..., donc la "Descente". précédant la "Remontée".

La descente aux Enfers sous le signe du Fà ... précédant la remontée, sous le signe du Nûn, (développés dans les deux Ouvrages consacré par Nous à l’alphabet arabe).

Questions relatives à la précédente
sur https://youtu.be/hwedtKkNi6I

Questions- 1- Sur ton schéma on lit "Homme Universel", cela donne quoi en arabe ??

En arabe ce sera Insân-el-Kâmil ― déjà rien à voir déjà avec le mâle, Radjûl, opposé à la femelle, et puis Kamil çà veut dire Parfait... Avec cela en mode idéographique nous aurons Insân, anthropos ― procédant de Nissâ les femmes ― ici, le Yang ou le Jour procédant du Yinn ou de la Nuit...

Soit dit en passant, N+S+A = (50 + 60 +1) = 111... nombre Polaire

2- Ça commence bien !! et c’est quoi déjà cet "Homme Universel" ?? un concept, une personne , le Grand Ordinateur ????
Disons que nos mondialistes en sont l’exacte caricature... Gaïa comprise...

3- Gaïa ???
(en grec Pheresbios note de Maistre...). Oui dans le monothéisme, "l’Homme Universel", c’est Jésus-Christ, ou le Prophète comme envoyé d’Allah ― mais Jésus n’est rien sans Marie, ni le Prophète sans Fatima...

4- Là on est dans une autre vidéo... Pour revenir sur cette descente aux Enfers sous le signe du Fà, quelque chose sur cette lettre ???
Oui, Fa en arabe cursif c’est une boucle surmontée d’un point ― mais en hébreu l’amorce d’une grecque rentrante... laquelle grecque étant comme la forme carrée de la spirale indéfinie du disque-mémoire, dont le déroulement préside au Jugement...

5- Pendant les Trois jours et demi pendant laquelle l’âme reste attachée au corps ???
Disons que le principe purement spirituel ne peux pas prendre son envol avant la grande confession ou grande lessive, en d’autres termes l’apocalypse ou révélation personnelle de la signification de tout ses actes instant après instant...

6- Pour certains çà sera vite l"Enfer...
Ou la Purgatoire ou "la Divine Comédie"...De toutes les petites manips, mesquineries, petites ruses ou grande perversité, et pour d’aucuns parfaites saloperies, voire abjecte tyrannie, résumant leur rapports à leur semblables, ici- bas...(on peut ajouter, niveau familial..., grossièreté, vulgarité, brutalité, avarice et despotisme...).

7- On peut à ce propos clore avec Céline ?? ! ! ! ― le Grand Céline...
Tout se paie, le Bien comme le Mal, le Bien forcément.... c’est plus cher...* STOP


Addenda, 7 - 1= 6, comme les 6 Jours, (1² + 2² + 3² + 4² + 5² + 6²) = 91.
(19 –1) =18, comme les Dix-huit mondes, (Qâshânî)
(109 – 1) = 108, comme la Vérité, Qha-Q, (8 +100)...
L"analyse des Hexagonaux fait apparaître au niveau (1009 – 1) = 1008 divisé par 6
le total de la Basm’Allah, soit 168 "se dilatant" au fur et à mesure de l’apparition
des Mondes.

* On oublie toujours qu’avant la Remontée il y la Descente, qui pour les présomptueux, toujours occultistes, revient en fait à la Chute dans le Bourbier... Ne fut-ce qu’un raison du psychanalyste... Je suis fou, sadique, pervers, malade , mais je suis ce que je suis, donc je dois laisser libre cour à toutes mes tendances... Bien entendu c’est exactement le contraire... cf sur Google, les icônes de la psychanalyse (bénéfice du doute)...22-12-2019.