Accueil > René Guénon et la Nef des Fous ... > "Don des langues", Intellect Agent, Monde Subtil, Boissons du (...)

"Don des langues", Intellect Agent, Monde Subtil, Boissons du Paradis

lundi 15 juin 2020

Lien vidéo
https://youtu.be/1WBNlxC12Vg

En parlant avec une amie datant du Hlm des Frères Voisins, Paris XV, devenue artisan à l’ancienne, fer verre ― en causant de cette Pentecôte commentée "Don des langues" par le Vieux Chat, vient la pédagogie au sens noble comme une application de cette descente de l’Esprit Saint..., thèse déjà soutenue par Simone Weil, dans ses pages portant sur la faculté d’Attention...

Faculté entre toutes divine, que ce soit de la part de l’élève ou celui du professeur, puisque faite d’un mouvement réciproque de respect pour l’autre, et amour de l’intelligible ― d’où la question de l’amie, appelons la F..., de l’origine des Idées, au départ simple intuition peu à peu revêtue de formes, à grand ahan, du mineur au tailleur de pierre, du berger dégageant une source..., au départ simple filet d’Eau...

C’est qu’il y a tout un chemin, une cascade, entre l’Idée et le Verbe qui la mettra en vibration, le Moyeu et la Jante, le chemin et la Roue — renvoyant aux saisons de l’âme, puisque l’auteur du texte tant admiré avait peut-être, voire de toute évidence, vingt ans, lorsqu’il noircit telle page, telle phrase, sur laquelle nous restâmes scotchés comme des mouches...

En effet et pour emprunter au langage symbolique l’Eau, de la pure intuition, se transforme naturellement en Lait puis en Miel, en attendant le Vin, voici l’ivresse du mystique ― ou le délire de l’intello, qui ayant tout compris, tourne au cuistre, péremptoire, outrecuidant, en attendant de virer au parfait idéologue, au service de telle ou telle Puissance que l’on voudra...

Puissance, ou Influence, "soft-power", bientôt Soft-Fascism...Toute une tuyauterie, une pompe, qui va de l’instruction obligatoire, pas tout à fait gratuite, au journal, à la radio, à la spiritualité pour tiers inculte ; de l’Express au Point, de France-Likoud, a Paulo Coelho, de Don Ruiz à Dan Brown, indétectable aux cerveaux plats..., gavés de pub, grattez, gratis, toute une vulgarité comme la musique, qualifiée, d’industrielle, "quantitative-easing" du néant, qui pèse lourd...

Car le néant, le vide, sont des forces, qui parfois échappent à l’universel goujat, en plus russe le Kham, tyran, mufle et plus que jamais ivre, saoul..., de ses propres paroles... Du politicien à l’Actionnaire, qui se veut prophète, visionnaire, sans jamais remonter à la source, au canal, proprement Infernal, des Idées qui l’inspirent..., rejetant avec violence tout ce qui peut ressembler à un Miroir...

Au fait ces Idées ?? un médiéval parlerait de l’Intellect Agent, immanent à l’espèce, dont le concept resurgira avec la "Noosphère" d’un Teillard de Chardin, soit dit en passant grand totalitaire, adepte du Big Pharma, de l’ablation de certains organes, ou de l’implantation, des canules, censée accélérer les cervelles frites... En bonne voie d’androgynie bouddhique, pour parler comme la Société Théosophique, hideuse aïeule de tout LGBT...

Pour revenir au Moyen Age, l’Intellect Agent, ressemble beaucoup au Ciel, partant à la Lumière, un peu moins aux objets éclairés par cette Lumière, lesquels sont censées s’imprimer directement dans mon cerveau... ce Chat, cette Rose, ce Château, cette Forêt...

Sur cette folie circulaire, incapable d’expliquer comment un chaton acquiert l’Idée de souris..., Google...d’Aristote à Averroès, Albert le Grand, saint Thomas, sans oublier Maïmonide...

C’est qu’il y a un monde entre les querelles des philosophes et le plus humble des artisans — le broyeur de concepts et le savant — qui tout comme l’homme de métier, sera par définition attentifs à la matière, le bois, le fer, la pierre, L’Eau — au corps enfin, cette merveille, pendant de longs siècles, cultivé par les nobles, méprisé par les clercs, voire systématiquement dégradé par des moines fantasmant "le corps de gloire", en proportion de leur phobie de la femme, et de leur irrémédiable ignorance..., quand aux possibilités du corps subtil....

Dans un registre tout autre L’Eau, comme élément, sera pris comme réservoir des formes... D’où, déjà relevé, dans les langues les plus hétérogènes, le lien entre L’Eau et ce qui demeure indéterminé, donc sujet à interrogation...Par exemple en anglais, what et water, ou en arabe, Ma et man..., enfin en russe Vodà et vodit6 qui veut dire conduire, mais également Vidiét6, voir, car L’Eau brille, même dans l’obscurité...

De sorte que le Ciel sera Bleu comme la Mer est Verte - Façons de parler renvoyant au temps des Mystères, celui ou "la sortie de la Caverne" ne s’obtenait qu’à Eleusis, qu’un gouffre sépare des Dialogues de Platon...

Bleu c’est comprendre, prendre, dans le filet des concepts, les poissons de la mémoire, de plus en plus profonde, abyssale, voici les explorateurs du Rêve jusqu’au sommeil profond, où "je" disparaît et pourtant joue, oubliant tout du "moi"...

Sommeil profond, minéral, où s’accumule toute la mémoire ancestrale, il y a analogie profonde entre les coquillages le calcaire, les nappes phréatiques, filtrant, purifiant l’Eau, dans le silence, la paix, l’Attention, qualifiée de distraite, aux petits riens, en fait autant de Portes...

Dont l’une pourtant, un soir ou un matin que t"importe ?? s’ouvrira, t’engloutira...

T’obligeant à renaître...Sous forme d’oiseau, de Loutre ou encore de serpent... Pour le pervers l’Actionnaire, de bacille ou d’amibe... Car "nous pouvons vous faire passer par des formes que vous ignorez" pour citer le Coran... Comme ce "rien" qui devient Porte demande de citer le Sorcier...

Le vrai Sorcier de l’authentique Castaneda *, qui en réponse au disciple, fasciné par la Mort, fredonne que celle-ci "peut être n’importe quoi, un oiseau une lumière, un buisson, un caillou un lambeau de brouillard, une présence inconnue". Ixtlan, XIV.
Un peu avant dans "Voir" ch XIII...La Mort n’était qu’un petit point perdu dans ton carnet de notes...

Pour revenir à la Pentecôte, aux Langues de Feu de vos Icônes, il est urgent de comprendre, non seulement que tout homme est otage de ses actes, ce qui relève d’un bouddhisme encore très extérieur, mais que ces actes, ces objets, sont doués d’une mystérieuse gravitation...

Que l’héritier qui jette tout par la fenêtre, pour aller se meubler chez Ikéa, se retrouvera dans l’Enfer propre à ce genre d’imbécile, comme l’industriel qui fait dans le plastique, pour une petite éternité dans une plage ad hoc....En vous souhaitant de faire provision de ces "terres rares" que sont la probité, le dévouement, la modestie, le travail bien fait..., mais peut-être quelques questions ??? Oko-Pçà 14-06-2020

Questions - 1° Sur le passage de L’Idée au sens céleste, à l’intuition cherchant à se revêtir d’une forme, bientôt de toute une série de formes ??? ― Que d’aucuns vont chercher dans la nouvelle mystique des quanta, sorte de nouveau prêt-à-penser du tiers inculte...

2°Tu vas te faire des amis .... ― Oui il est bon d’insister sur ce que les Idées au sens humain, terrestre, se forment en nous d’une façon toute autre que les ondes concentriques de la physique, ou la pierre dans l’étang, au sens de liquide parfaitement homogène..., qui passe complètement à côté du mystère de la mémoire...

3°― Cette formation, peut-t-on parler de leur... évolution ?? et quelle image donner de ce processus, qui à chaque instant rajoute une couche de mots ??, sans parler des sentiments ― Pour un poète ce sera une Plante, pour un géomètre...

Autre genre de poète ...― une Spirale, mais celle-ci à tôt fait de se transformer en labyrinthe, de sorte que, du point de vue de l’historien des Idées, on arrive à quelque chose qui ressemble au travail du géologue ou encore de l’archéologue...ce qui demande chaque fois de prendre une très grande distance avec la mince couche de terre arable propre à une génération...

On peu alors, filant la métaphore, comparer les couches sédimentaires ou calcaires
à tout ce qui peut encore être extrait et modifié, donc réutilisé - contrairement au magmatique, mésopotamien égyptien ou encore produit par l’Amérique centrale ou Andine...

De même qu’un archéologue creusant les fondations d’une Ville en tant que type de savoir, est amené à distinguer un certain nombre de niveaux .

L’histoire des machines renvoyant à celle des outils, en plus marxiste de l’expropriation des artisans par les marchands ― comme l’histoire de la philo, renverra à celles des idées et croyances religieuses entre sociologie, et urbanisme, Arts et et sciences ―

Celle de la musique renvoyant à l’histoire des instruments― celle des peuples, à leur Géographie, mère de l’Histoire..., donc de tous les conflits.

4°― Questions de... Maki Mokoko : "Cette notion d’Intellect Agent à quoi correspond-elle vraiment du point de vue traditionnel ?"

Je dirai plutôt historique... disons que cette notion grecque, filtrée par l’arabe, se combine, au Moyen Age juif et surtout chrétien, avec une question de théologie pour le moins paradoxale, à savoir la nécessité pour le croyant de se servir de son intelligence pour mieux adorer Dieu... plus quelques prises de bec sur l’immortalité de l’âme....

5°―Pourquoi paradoxale ???
Parce que si Dieu transcende toute forme de logique (sauf pour René Guénon...), la raison humaine semble fondée sur la logique....

6°― Pourquoi "semble" ???
Parce que la logique, comme l’espace, le temps, le nombre lui même, n’existent que par l’Ontologique, je veux dire ce qui est ; le Cosmos, les êtres, les choses... Et quand bien même ton regard descendrait jusqu’au tas de graines, (le dénombrable des mathématiciens), il demeure que tel nombre de graines peut se diviser en tas égaux, tel autre, non..., pour dire dans la langue de tout le monde l’énigme des nombres "premiers" c’est à dire indivisibles...

Et pour revenir à la 1ère question, sur les fondements traditionnels, entre guillemets
(Karim n’ose pas dire scripturaire), d’Intellect Agent ???

C’est en fait le sujet de la surate 96 —suratu Ælaq— faussée par des siècles de théologie obtuse... L’homme est cet animal redressé par l’intelligence — un trait horizontal devenu Alif, trait vertical — puisque sa bouche sert à parler non à prendre , et ses mains à façonner... D’où l’homophonie entre le lacet du piège, et l’intelligence el-Æql, faculté par laquelle l’homme tout à la fois s’attache et se détache de Dieu.

Question déjà abordée mais on peut enfoncer le clou... A preuve dans ce très bref chapitre, les thèmes du Qalam, du savoir qui en découle, de la transgression, qui n’ont aucun rapport avec une quelconque "adhérence" ou "sang coagulé"..., par lesquelles sont traduit le titre de cette surate, témoignant surtout d’une perte de l’Esprit...

Enfin l’homophonie entre l’intelligence, el-Æql, et la résine Ækl avec un Kaf, prononcé Ikl. laquelle résine s’accroche aux dents symbole classique de Furqan ou discernement, du rat des égyptiens *** à sainte Apolline..., comme ladite Résine l’est de tout "baume d’incorruptibilité"...

Mais en fait cette notion toute philosophique, nous renvoie à la Création de L’homme...à commencer par cet Adam rendu capable de nommer les choses les êtres voir davantage, ce qui implique que cette argile pétrie de sang, a été rattachée à ses modèles antérieurs, fait d’énergie et de psychisme... Bref des djinns...

7°―"Fidèles" ou "infidèles" ??
En tout les cas très humains, puisque de simples animaux ne peuvent pas désobéir à Allah, de sorte que cette capacité de transgression fait en quelque sorte partie de l’humaine nature...

8°―Au fait cette immortalité de l’âme, quel rapport avec l’Intellect Agent ???.
Disons que pour des scolastiques piqués au radjadjaï, (cf Tintin...), Dieu n’a que faire de ce qui fait la vie de l’âme — sensations, émotions, sacrifices, engagements — les Anges se préoccupant uniquement de récolter et filtrer le jus de cervelle, du plus théologique au plus scientifique...

9°―Un mot sur ces Anges ???
Ou ces Animaux psychopompes. Disons que c’est l’âme tout entière qui est pesée, filtrée, dirigée vers tel ou tel lieu de l’Invisible, du plus céleste au plus Infernal...

10°―Lieux psychiques ou physiques ???
A voir certains paysages géologiques, méditer sur les bacilles de la peste et du choléra, on se demande...

11°―Question de Catherine B ....
"Tout homme est otage de ses actes, mais ces actes, ces objets
sont doués d’une mystérieuse gravitation", pouvez-vous développer ?

Toute activité humaine génère des agrégats psychiques susceptibles de réagir à certaines formes, couleurs, odeurs etc d’où les évènements particuliers à la vie mystique au sens large.

D’où encore, les distorsions sensorielles chez les pratiquants des psychotropes, certaines purement naturelles, le son modifiant la vue, d’autres fonctions de l’histoire personnelle du sujet, demandant de ce fait à être décodées.

12°―Mais.... et le labeur humain ???, après tout il y a bien une surate appelée l’Abeille
Où apparaissent les Quatre boissons du Paradis ???

Surate XVI, l’Abeille, versets 68... Pas exactement, Il y a toute une périphrase qui évite le mot Vin, et encore tout un détour pour éviter le mot Miel..., qui n’apparaissent tels quels que dans Surate XLVII dite Muqhammad, en tant que boissons du Paradis..

Mais cela n’a rien a voir avec l’activité philosophique au sens propre du terme... Comme nous l’esquissions au tout début, le corps, quantité négligeable pour ces parfaits profanes que sont les gens dit cultivés, est tout autre chose pour un savant ou encore un mystique au sens large.

13°―Précise tes catégories...
Disons que le philosophe, le théologien, le moine du genre intellectuel, Thomas, Eckhart, Bonaventure, auront beaucoup de mal à réaliser que le corps, ce prodige, est en fait la mère ou la matrice de l’âme..., qui n’est rationnelle qu’en surface... et en plus grâce au corps....

14°―grâce au corps....???
— Que je vois un objet plus grand ou plus petit voici la théorie de la Similitude
— que je chante le même air plus haut ou plus bas voici l’algèbre de la Transposition — que je regarde un couvercle posé sur une table, je ne vois plus un disque mais une ellipse, voici la géométrie Projective...

— qu’un médecin enfin, vidéos à l’appui, expose à ses élèves le prodige de l’oreille interne, les canaux semi-circulaires disposés selon les trois Axes du plan orthonormé, les très grandes Orgues de la membrane dite très justement basilaire, ce qui veut dire Impériale

et, comme dirait Revel, dans "Pourquoi des philosophes", des siècles de philosophie, de théologie même, partent en Poussière...

15°―Mais là tu parles du corps tel que révélé par la science moderne...
Certes, mais concomitante à la redécouverte en toute Fin du cycle, de ces psychotropes à peu près perdus de vue pour la petite Antiquité dite classique..., dont se nourriront les monothéismes historiques...

Qui n’ayant plus aucune idée des plantes-pouvoirs, pour parler comme le Sorcier, vont raisonner c’est à dire déraisonner à plein tube... sur l’âme, l’intellect agent, la théologie mystique et les sorcières...

16°―Mais alors ces boissons du Paradis ??? un rapport avec les plantes-pouvoirs
―et même ce "corps de gloire" dont la théologie mystique assourdit ses fidèles...

17°―Développe voir mais pas trop vite
Les prophètes de l"ancien" testament, les "dieux" de la mythologie grecque, étaient comme les taoïstes, entre le chamane et le yogi... mais cela a vite dégénéré en Magie noire, africaine, ou tibétaine, (les débuts de Milarépa.. tout à fait édifiants...), et c’est cela "le péché originel"...

IL demeure pourtant dans le corps lui-même une échelle pour accéder à d’autres degrés de réalité, et cela devient les 7 sceaux répartis en 4 niveaux d’où Yavhé, Allah en 4 lettres... Mais ce mystère est en lui même indépendant des filtres de la culture ...

18°―Même de la culture religieuse ???
Je dirait, surtout de la culture religieuse, les Passions sanguinolentes des espagnols seront toujours, pour un grec-orthodoxe, de l’idolâtrie mêlée de quelque diablerie...

Mais ce n’est pas si simple... Ce n’est pas parce qu’une bergère voit un Ange avec des plumes que ce n’est pas un Ange, et comme remarquait je ne sais plus quel anthropologue, le fait que les Indiens de l’Amazonie récupèrent à fins décoratives des fils et des ampoules électriques, ne prouve rien contre l’existence de l’électricité... ;

19°―On était partis du Don des langues
et j’ai vu que tu as noirci quelques pages sur la façon dont le tradition aurait pu nommer, chiffrer, ranger, ces boissons du Paradis...

Disons que les nombres suivent la complexité :

on part donc de l’Eau, el-M-A donc (40+1)=41 qu’il suffit de doubler pour avoir le Lait, via L-B-N =30+2+50 = 82, après quoi on se contente de la valeur 40, qui est celle de la lettre M, qu’il faut maintenant quadrupler pour arriver au Miel, Æ-Sa-L, 70+60+30 =160, qui a son tour se transforme en Vin, Kha-M-R, 600+40+200 = 840...(ici, caché, réservé, scellé, bref, interdit..

On a donc, question proportion, quelque chose comme 1,2,4, qui subitement passe à 21, que l’on peut toujours mettre en rapport avec les 4 niveaux de notre Trait du Point...

Et comme 1+2+4 = A-Ba-Da, l’éternité et que 1+2+4 = 7, le nombre 21 donc 3x7, sera comme un Triple temps mais devenu espace comme dirait le Vieux Chat ****, où les élus pourront pêcher, se promener, et développer à loisir... en moins anthropomorphe, nager comme des dauphins, jouer comme des loutres, voler comme des Oiseaux...

Il y a comme un reflet de tout cela dans notre fin de Cycle, mais qui dit reflet dit absence de volume et en même temps inversion... Okopsa, 14 Juin, 2020.


* R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???)

** cf Lewis Mumford,"la Cité à travers l’Histoire" ) 1961, Seuil,1964, du temps où il y avait encore des américains civilisés, il taille même un short à Platon, voire Socrate, puisque personne ne sait ce que Socrate à vraiment dit.

*** le Rat qui choisissant toujours les les épis plus plus murs relève de ce fait même de L’Intellect Agent...Apolinne comme Apollon ??? sur cette sainte, "la légende dorée" plus que jamais rouillée...

**** (3)-ch XXIII,le temps changé en espace,
in "le Règne de la Quantité et les Signes des temps", 1936...