Accueil > le Monde subtil > C- Jade et tourmaline

C- Jade et tourmaline

du Paradis et de l’enfer

lundi 5 juin 2006

liens internes, notes ce 21 Mai 2011-

Le Paradis est Jade, l’enfer - Tourmaline (1). Le paradis est Vert ou Blanc ; l’Orange est tout à la fois Enfer, Ascèse, Purgatoire, car il n’a pas atteint encore la perfection du Rouge (ou du Rubis...)(2)

L’érudit blanchi sous le harnais s’irritera (ou s’attendrira...) de ces Couleurs, sans penser à ce qu’elles peuvent provoquer dans l’enfance, encore moins songer au rapport objectif qui sous-tend la sensation de Beauté, le rêve, l’interaction et la présence des Temps (3), partant des Autres mondes, Achevés ou inachevés, dont il brûle de compléter le nombre ....

Evoquons sans plus le jade Blanc, avec la pointe de Rouge des prophètes, Au delà des paradis, au sens d’au delà du " je ", d’où le « nous » - par ailleurs immanent au jugement collectif du peuple (4), du métier, de l’artisan jugeant, jaugeant - y compris son propre travail, à partir des critères de l’Art.

En effet le paradis des croyants, des ascètes..., encore ignorants du moi, est Vert, comme l’amande, les yeux des chats, la tendresse et la volupté - car est encore sous le signe du Féminin, l’ignorance des causes générant l’écheveau Noué en forme de moi, ou subjectivité relative...

S’ensuivrait-il, pensera le singe (bleu de science, jaune de malice, vert d’astuces, rouge de combativité) une subjectivité absolue ??

Immanente..., comme l’enfant apprends tout à tour à compter, mais aussi à se tenir en Equilibre, ou encore à danser, c’est à dire transformer le corps en rythme ..., activités distinctes, témoignant parfaitement de l’Objectivité du subjectif ...

Car encore une fois le mystère est totalement présent en toute chose, le Tao ou J.Christ dirait dans « le moindre de ces petits ... »,

et c’est en somme de part une Attraction inverse du « siècle à venir », qu’une pédagogie imbécile, agressivement ignorante de tout mystère, que dis-je de toute Profondeur...,

bave et liquéfie l’enfance, l’adolescence..., sous la menteuse caresse des artefacts, des modes - générées par le Croissance des uns, l’Infernale science des autres....

*****************

La Mort est donc avant tout la sortie du port, du cabotage, le long d’une côte à portée de réveil matin ...

Car maintenant voici la Haute mer, et c’est Navire hauturier qu’une Voie digne de ce nom...(5). Encore qu’amorcée par la perte de l’être aimé, la mort murmure, musicale..., « seul, pendant une instant ».

Le temps de visiter le disque dur, dont les éléments, les engrammes (6), peu à peu déchaînés, vous propulseront tel bolide, dans l’Aventure avec un grand Aïn ....

Car il y a de l’enfer dans cet Arbre, qui est ici la Somme, devenue analytique..., de tout les embranchements, de tout les choix :

pour les uns de tous les sacrifices, pour les autres du moi d’abord... C’est ici la croix, la Poix, les foies , l’épouvante des égoïstes, ou encore du super-égo, super-moi ...

Etalé comme une crêpe..., entre le niveau du nous, et le fil à plomb du Soi ... (7)

******************

Car de même que les corps s’attirent en fonction directe de leur masses, en fonction inverse dit-on.... du « carré » des distances (8) - ainsi les morts, emportés par les brouillard, les Vents, les courants, les Marées, se retrouvent...

Fragrances et parfums, " restons face à face..., tandis que sous le pont de nos bras passent ", les menteurs, les avares, les putrides, les sanglants...," à grand Ahan " ramant dans un magma de souffre...

Car pour l’honnête, l’exploité, le massacré..., le déroulement de la bande mémoire se fait, cela va s’en dire, dans de tout autres conditions que celle du financier, du politicien, de l’industriel,

enfin de l’intello, du prétendu « artiste »...(9) au service de l’imposture, de la folie, et de la mort...

**************

Il s’en faut toutefois de beaucoup que ces événements (post-mortem pour le croyant, l‘agnostique, le laïcard, le profane...- terriblement présents pour celui qui entreprends la traversée du Miroir), soient sans aucun effets sur la nature « physique » ...

Dont les lois, pour un esprit suffisamment instruit, curieux, audacieux..., peuvent apparaître fort éloignées de celles sélectionnées à partir des instruments ad hoc ...

Nous voulons dire acquis ; Foie, (l‘imaginaire béton), Tripes (industrielles), et Rognons (dividendes), aux présupposés de LA science, donc et par la même aux postulats, dogmes, fatwahs, oh combien plus pernicieuses, Invisibles, chères au Roux dragon ...

Mais ceci est un autre histoire, Fantastique, improbable, imaginaire...

Bref, sans aucun effet, n’est-il pas ??? ???

Sur le cours des Actions, transactions et autres Obligations, liant le crétin, fait de viande..., à toutes les boucheries, charcuteries du corps et de l’âme...

A commencer par l’enfantine, tout en Iris et glycines....

04-02-2009


(1) Semi précieuse, taillée en triangle, de façon à obtenir le fléau de la Balance...

(2) Le rouge peux être sous-tendu de Blanc ou encore de Noir (les lasers de supermarché), nuance ici visée...

(3) En ce monde comme en l’Autre, LE temps n’est jamais qu’une mesure très superficielle DES temps propres à chaque règne ou créature.

(4) Le peuple demande la Justice - impossible dans un monde devenu le Théâtre des ambitions propres aux pseudo-castes dont le dopage, activisme, optimisme, dissimule plus ou moins bien la profonde dégénérescence....

(5) Navire, « nef », racine sémitique pour dire l’âme vitale, intellectuelle etc... Par ailleurs Navire implique équipage etc.

(6) le mot (très herr doktor des années folles), récupéré par Scientologie, qu‘on ne présente plus..., ne fut-ce que parce qu’exemplaire du " /le/ rendez-vous avec Rama"...A.Clarke- sinon D- Les Neuf Inconnus ...."

A remarquer techniquement que le visuel du Rêve est généré soit par les mots, soit par sons à différents niveaux de réalité *

(dont la théorie échappe par définition aux spécialistes en métapsychique de ce cher Occident, A- singes et guenons.

* propres aux nâdis de la forme subtile (R.Guénon- Kundalînî Yoga, 1937)et ici même,F- Kundalîni ou kandalà ??? ???? (1), et G- Crosses d’abbalat - .

(7) En effet si le Aïn hébraÏque stylise la très égyptienne gazelle allaitant son faon, au point de se confondre avec la forme d’un arbuste -

le Aïn arabique (notre chiffre trois), de conception géométrique..., représente de ce fait l’objectivité de la conscience, ses objets, ses actes, au plus profond de la mémoire... Art des lettres, science des "nombres" ....

Et comment le mort échapperait il à ce Lait ou à ce Feu, puisque tout en lui est désir ??? Ignorance, passion et mouvement ...

(8) le Carré (comme élévation) ; en symbolique le passage du mondes des objets ou substantifs, à celui des interactions ou énergies....

(9) Toujours engagé « l’artiste » (tel que conçu, formé, et généré par le monde industriel comme par l’avarice, la fatuité et les sinécures post-industrielles chères aux grands bourgeois), noie le monde, détruit l’imaginaire et empoisonne l’intelligence, à jets continus de laideur, indigence et autres pauvretés-

Tout cela à un coût, et pas seulement financier...

Dernière trouvaille, l’Eurovision, où des allantoïdes en rut éructent en anglais..., ce qui est un comble pour des gens dénonçant à chaque instant les valeurs marchandes...