Accueil > MOC ou la maçonnerie entre Occultisme et Cécité > C- Protestantisme : vous avez dit initiés ?

C- Protestantisme : vous avez dit initiés ?

lundi 14 novembre 2005

Vous venez de D- franc maçonnerie ; mythe et réalité.877 visites -25-01-11-

TEXTE du 14 Novembre 2005. revu ce 21-02-2017 en vue lien C- René Guénon ou le Triangle des Bermudes....

Nous reviendrons dans la rubrique Dogme sur l’atrophie progressive de l’ésotérisme sous forme latine-

En effet le sous-bassement nécessaire de ce qui va suivre n’est autre que cette fameuse Réforme- selon la correspondance D. Roman / Guénon- Réforme mise en œuvre par des initiés réchappés du très politique procès fait aux templiers-

A preuve le sceau, on jurerait ésotérique..., de Luther, ou encore les infructueux essais d’un Descartes pour rentrer en contact avec les auteurs des manifestes, dits un peu trop vite « rose croix »...

Disposant toutefois et depuis peu d’ouvrages impossibles à l’époque de Guénon
(qui donne le branle), nous sommes mieux à même, avec F.Yates, Vanloo, Edhighoffer, sans parler du très précieux Kervella, grâce enfin au très parlant " dictionnaire thématique illustré de la FM " (soldé pour trois sous pour échapper au pilon...),

d’envisager tout autrement les « traditions » maçonniques,
qui ont toutes les vertus du monde à l’ésotérisme près.., que dire alors de la Voie,
telle qu’évoquée par notre Vénérable Chat à la dialectique Merveilleuse ...

Le Premier défaut (à vrai dire plus que souligné par Herr-Gé lui même) tient à
cet incroyable sans gêne avec lequel Luther, Calvin, et quelques autres,
balaient sinon quinze siècles de christianisme, du moins les onze siècles séparant
leur trop fameuse Réforme de ce quatrième siècle..., qui vit le christianisme
se muer très progressivement en religion-

Le Deuxième défaut et non des moindres, se trouve dans leur réduction
des siècles qui précèdent leur « Réforme » à la seule église de Rome
(un orthodoxe dirait au seul évêque romain).

L’église celtique, dite culdéènne par des « initiés » qui s’y croient..., l’orthodoxie,
les rites vraiment archaïques, tels les coptes, les melkites, les nestoriens,
nos réformateurs n’en ont cure - tout à leur Obsession, à vrai dire des plus singulières..., et qui va maintenant retenir notre attention ...

En effet ce qui signe le protestantisme c’est le prétendu retour à "l’Ecriture",
avec une curieuse préférence pour l’Ancien testament...

Noble attitude mais que ruine immédiatement le « principe » du libre examen,
principe ésotérique, mais qu’on jurerait ici inspiré par un rabbin bien décidé
une fois pour toutes..., à se payer la tête des imbéciles...

A moins que nos « initiés », dominant l’herméneutique supérieure..., se soient crus capables (à la façon des « druides » commanditant la matière de Bretagne), de téléguider ces brutes intellectuelles que furent les docteurs de la prétendue Réforme

Nous reviendrons dans un instant sur un précieux " détail ",
très propre à nous éclairer sur les capacités kabbalistiques de ces messieurs....

Quatrième défaut- les Obédiences les plus spiritualistes font grand usage d’un vocabulaire ecclésiastique- on chercherait toutefois en vain une connaissance supérieure à celle des théologiens en matière de dogme -

Or celui-ci est essentiel, d’une part pour couper court d’une part aux illusions d’une société qui veut « retirer le religion de la sphère publique » - d’autre part pour remédier aux détraquements générés dans la psyché collective par tout un ensemble de Parodies, particulièrement grotesques..., des "petits mystères"..., recherchés dans des cénacles (pas nécessairement maçonniques) faisant le grand écart entre " les pouvoirs psychiques " et les progrès de LA science -

En effet et brochant sur le tout voici le Cinquième défaut, à vrai dire inhérent
à la perspective exotérique et déjà considérablement amplifié par l’église
« catholique », au fur et à mesure des péripéties opposant le Pape à l’Empereur...

Nous avons nommé la prétention à une différence de nature entre le christianisme et l’ensemble des traditions ayant façonné l’humanité, à une petite exception près en faveur du judaïsme, auquel on veut bien concéder une antériorité toute relative, dans une « histoire du salut » qui à tôt fait de se confondre avec celle d’une Barbarie armée, celle de l’Europe « évoluée », apportant en Vérité la mauvaise nouvelle à tout le peuples de la Terre....

Mais au fait et ce " détail " ??? chapitre II « le mythe... » de l’ouvrage de Vanloo
sur l’utopie rose-croix- (Dervy 2001), sinon I- Chanson de Gnou * pour le Fun......

Il tient en un mot, ou plutôt les multiples « rectifications » auquel donne lieu la graphie latine d’un hébraïsme utilisé pour faire croire à un contact avec l’Islam ésotérique, (qui est peut-être tout simplement le ghetto de quelque port sur la Baltique), soit la ville de Damcar censée se trouver au Yémen, chez la reine de Saba, et qui de fil en aiguille se trouve être " dam-car " * comme de juste utilisé à contre-sens ...

En effet Dam-qhar soit dalèth-mèm /qhaph-resh pour " le sang de l’agneau ",
s’entend de l’animal de boucherie...

et point du tout de « l’agneau » idéographique, soit la racine Tèth-Lamèd dont la Toison, assimilé au Nuages..., renvoie à l’idée de " Rosée "...

Symbolisme Zoomorphe ; langage et parodie ... ; retour surD- le symbolisme du Bélier  ;

On voit d’ici le sourire des contre-initiés, pour qui les guerres de religion
ne font que préparer la place aux perfections futures...

Mais au fait ces contre-initiés, juifs ou goys ???

La distinction ne semble pertinente que pour une certaine sensibilité..., située entre 1870 et 1940, sensibilité comme hypnotisée par la composante Juive de la Barbarie allemande- ou encore la composante Maçonnique et par la même Socialiste de l’Impérialisme anglais...

Sensibilité qui veut oublier l’alliance de Richelieu avec tous les adversaires de la maison d’Autriche, partant la collusion profonde entre la France et les états protestants
(pour qui la destruction de l’Europe catholique - et cela va s’en dire orthodoxe- fera nécessairement place aux perfections à venir).

la composante Fasciste au sens historique semble à cette échelle négligeable,
elle est assez curieuse pour la considérez à part (1)

Ceci dit et en remontant avant 1789 on trouve des choses plus étranges encore comme le Frankisme, lui même sous produit de la distillation du Sabattaïsme (2),
sans parler du célèbre Martinès de Pasqually, mais il y a mieux...

Il appert en effet, toujours selon Vanloo, que nos prétendus rose-croix,
tout barbouillés d’encre, de calculs et de « kabbale », chantres énamourés de certaine « vierge royale... » en tenaient surtout pour la pacifique Germanie, dont la « destinée manifeste » était de rénover le monde par une alchimie des plus physiques...

Nous voulons dire une « science » reposant désormais sur paradigme déjà avancé
par le sieur Galiléo, (insupportable diva, dans sa stupidité traitant de nain le pape,
et dans sa suffisance toisant le grand Kepler ...)

Nous avons nommé une autre « perle » pour ne pas dire un « bronze »
avec cela des plus fétide, et comme directement issue des entrailles
du Roux Dragon comme dirait le populaire-..

En clair le déchiffrage du très médiéval " livre de la Nature " à partir des mathématiques les plus grossièrement profanes qui soient, vouées entièrement à la quantification des phénomènes, l’exploitation marchande, la mise au pas des rythmes qui pourtant chantent Sa louange ...

Et certes il y a bien une composante « hollandaise » du délire marchand
(comme dirait Pauwels toujours très diplomate) mais le Rationalisme ?? que le même auteur qualifie très justement de « marxisme de la bourgeoisie »- la pléthore de savants que l’Eglise à généré en faveur de La science ?? donc de la seconde Bête...

Nous entendons bien, il n’était plus possible de maintenir les anathèmes du XIII siècle, dans lesquels Rome comme la synagogue se retrouvaient ensemble contre Averroès¨
et Aristote (passe encore) mais encore contre leurs plus grands docteur comme Maïmonide, Thomas d’Aquin (certes réhabilité au XIV)....

Mais en admettant la légitimité de la machine, de nos monstrueux calculs, de notre terrifiante science, des plus qu’ignobles Profits..., ne reste-t-il pas une évidence,

un Mystère..., à portée du « moindre de ces petits » comme dirait ici le Divin maître -

Il n’y pas de machines dans l’Univers....


* Qh- comme de juste transcrit à la française qui ignore le Qh (doux) comme le Kh (rapeux) des langues vraiment évoluées...

(1) dans G. de Giorgio, la fonction de l’école (Arché 1987-une note de trois pages sur Léone Caétani, éclaire d’un jour singulier ce que peut recouvrir un certain laïcisme.

(2) Dans ses "... origines religieuses du judaïsme laïque " (C-Levy 2000) Gershom Sholem tente, de façon très germanique, d’éclairer cette étrange aventure...