Accueil > MOC ou la maçonnerie entre Occultisme et Cécité > F- la Franc maçonnerie- Mythe et réalité

F- la Franc maçonnerie- Mythe et réalité

mercredi 6 mai 2009

Pour des raison de cohérence nous reproduisons ici D- franc maçonnerie ; mythe et réalité, portant sur les conditions sociologiques nécessaires à l’éclosion de LA science - suite Science moderne, seconde Bête : la composante idéologique.. *** vous veniez de B- Les peintres italiens soit deL- comme EL, ou quand Guénon ne voit pas ....

27-05-2009― Rappel - la Maçonnerie proprement dite résultant d’une sorte de comité de sortie de crise, à l’issue des guerres civiles déchirant le sein de la perfide Albion...il est pour le moins ambigu de renvoyer à tout propos, comme le fait notre Tigre Borgne... à une prétendue « franc-maçonnerie » Opérative...

Amalgame capiteux... désignant en réalité ces corporations de métier...qui depuis des siècles n’ont plus rien de commun avec les bâtisseurs de cathédrales...Que dire alors des traditions plus orientales, sans lesquelles les latins en seraient restés aux « mottes » fortifiées des premiers féodaux .... beau texte in « la vie de voyage », « nouvelles asiatiques », Gobineau..

TEXTE 2006- Si un regard un peu plus lointain que celui de Guénon nous à guidé dans la lecture du " (le) secret de la chevalerie " de Michelet...― si nous avons remisé à la rubrique érudition " le temps et l’éternité " de Coomaraswamy, sur lequel notre maître Chat ne tarit pas d’éloges...― on comprendra sans peine que nous portions un jugement très différent sur la franc-maçonnerie...

Non pas même moderne, spéculative, mais bien ancienne, « opérative », nous voulons dire créditée d’une « initiation virtuelle » à propos de laquelle un admirateur d’Evola avait déjà exercé, en son temps, toute sa sagacité...(1)

En effet, si nul ne conteste à la civilisation chrétienne un Art de bâtir spécifique (ou plutôt la spécification d’un Art venu de la Nuit des temps...) la vraisemblance, sinon la Vérité, nous fait plutôt voir dans la " tradition " maçonnique, une sorte de projection Anachronique...

Affirmation paradoxale, mais qui s’éclaire non seulement à la lumière des travaux de Paul Naudon, et surtout Kervella (2) ― mais plus encore à celle des " sources intellectuelles du léninisme "..., telles que décryptées par Besançon ...

Où nous voyons les slavophiles mettre la main à la plus grande mystification que l’on puisse mener en toute Ignorance de cause (3) ― via l’amalgame d’un certain nombres de courants on ne peut plus « occidentaux » (pour ne pas dire allemands...), avec une patristique grecque revue et corrigée de façon à obtenir une soit disant tradition orthodoxe slave, c’est à dire russe...

En effet que voyons-nous à l’origine de cet Art(de Bâtir) en Europe occidentale ???

D’abord des byzantins, auxquels s’adresse un Charlemagne pour édifier Aix la Chapelle...(les grecs occupant encore tout le sud de l’Italie...) ― et dont la science, après avoir essaimé au Caucase, sera reprise et amplifiée par les musulmans (qui eux, sont en Espagne )― les dits musulmans amenant dans leurs bagages une Géométrie que les latins ne découvriront vraiment qu’à partir de XII siècle...― avec, en profondeur..., quelque chose de complètement absent des traités grecs déjà passablement « profanes » parvenus à la postérité...

Nous avons nommé les principes même d‘une Mesure « solide » fondant toute objet sur les entiers, à commencer par les trop fameuses « irrationnelles », qui avant d’être une grandeur sont par définition une genre de " direction de l’espace "...

Toutes choses à propos desquelles les soit-disant « traditions » maçonniques racontent tout et n’importe quoi ― à quelques exceptions près, transmises vraisemblablement à l’époque des rois normands de Sicile mieux, du très controversé Frédéric II....(4)

Nous pensons au plus que tardif personnage (comme il se doit biblique...) d’Hiram Abif qui n’est jamais que le " substitué " du Lam Alif, soit ce 29 caractère dont le rang initie la série 29,73,137,221, 325...(si vous calculez bien vous aurez 941 donc un tzadé Chaldéen en neuvième itération )-

Trait, comme nous le disions, à l’origine de la base Vingt, mais dont la signification première est Astronomique...(5)

§ ― en Amont de ce peu compréhensible paragraphe A ― l’expression "Dieu et l’Équerre", + texte de Reyor (Marcel Clavel) FΔM = Basm’Allah, "sur la route des maîtres maçons"... B ― la remarque du célèbre shéikh comme quoi "si les franc-maçons connaissaient la signification de leurs symboles ils se feraient tous musulmans..."

Enfin et surtout une connaissance de la géométrie profonde qui passe totalement au dessus de la tête du Vieux Chat comme de ses informateurs, « remontant à l’époque artisanale de FM française » selon la formule de de Vreede qui à elle seule est un petit bijou de désinformation... - 17-12-2012 Clèbs, Stop.

En effet on veut oublier que l’intermédiaire providentiel entre l’occident et les civilisations métaphysiques de l’Orient véritable (qui commence là ou finit Jérusalem...) n’était autre que l’Islam...

Et à vrai dire il suffit de considérer attentivement certains alphabets indiens, pour comprendre que l’idéogramme de base en forme de potence ou Équerre d’où sourd l’astre du Jour, n’est jamais que la trace transparente d’une géométrie des plus savantes, permettant de « compter et ranger les rayons du Soleil »...

Enfin, et à condition de savoir tracer l’Arcane, on pourrait aller plus loin encore, c’est à dire entendre pourquoi Guénon en parlant du Ming Tang (6) dit que le prototype idéal ou abstrait en neuf carrés pontés de même, est remplacé par une série de rectangles en rapport avec les proportions cycliques, donc musicales...

Tout cela n’a évidemment aucun rapport avec la Bible, encore moins avec Abraham, à moins d’entendre sous ce nom le maillon entre le sacerdoce Chaldéen, et ce banc d’essai vite avorté décorée du nom de tradition " hébraïque "...― laquelle ne prend corps qu’avec un alphabet dont la conception, toute géométrique, évidemment échappe à ses utilisateurs...

&&&&&&&

Une autre perle au demeurant signe une Maçonnerie dont la kabbale
ne dépasse pas le niveau « Renaissance », à savoir l’identification
plus qu’artificielle de El-Shaddaï, soit (31 + 314) selon les lettres avec le célèbre triangle 3,4,5... qui signe une double et incurable ignorance...

De la grande " Croix de Lettres ", dite grecque, plus tard Templière..., dont les quartiers, à commencer par le quartier N-Est totalisent 35, 33, 34 au sens des lettres...
K- Jésus Christ, "kabbaliste" ?! (7) ― comme des principes musicaux commandant l’Archétype géométrique de certains totaux inhérents à cette "architecture" idéographique...

Bref une double et incurable ignorance de l’ésotérisme des " lettres " comme de la Géométrie proprement sacerdotale, qui commence là ou finit le nombre d’or...

&&&&&&&

Vient alors, à l’encontre de toute une propagande présentant la Maçonnerie
comme la dépositaire, voire l’Arche ! ! !, où se sont réfugiées au cours des siècles toutes les initiations qui.... etc (8), la possibilité d’interpréter tout autrement
une « tradition » qu’un vrai lettré entendrait plutôt comme une sorte de Musée, où quelques pièces rares se trouvent comme noyées dans un invraisemblable capharnaüm, de valeur à peu près nulle ...

Spirituellement le musée prend des allures de Cimetière..., où l’honnête homme voisine avec de gras blaireaux...., et le gentleman (on ne peut plus au courant des affaires de ce monde...) avec des personnages plus étranges, affairés à ce qui ressemble bien à une formidable affaire de Nécromancie...

En effet non contente de se présenter comme une société de pensée ésotérique, il n’est question ici que de « rites » on ne peut plus controuvés, qui pour les plus « qualifiés » produit une sorte de curieuse « œuvre au marron » (9)...

Car c’est précisément " l’Œuvre au Noir " (10) qui échappes par définition à l’humaniste, c’est à dire au monsieur qui pas une seconde ne songe
à ce qu’implique le dogme, la mort, l’Eschatologie, le jugement...

Et le moindre que l’on puisse souhaiter à ce genre d’initiés, s’il veulent encore
servir à quelque chose..., est de renoncer une fois pour toutes au label « initiatique »...

C’est que par les temps qui courent, tout en courants souterrains..., former de véritables citoyens, capables d’une vraie culture ― (sinon d’une véritable réflexion
sur la nature, le sens, et la finalité d’une civilisation, qui dans ses moutures les plus avancées, n’a jamais renoncé à l’arsenal biblique...) ― demande autre chose
que des grimaces, ou les regrets d’un grand maître trop tôt disparu... (11)

liens ; C- Protestantisme : vous avez dit initiés ? et D- un lézard parmi les ruines ― erreur note, 137 " écorché " 37 ! !

23-02-09- le curieux, fut-il maçon..., tenté de voir clair dans ce Montage,ayant déjà parcouru les ouvrages de Frances Amélie Yates- d’André Kervella (Dervy 2002/5)- enfin de Roger Dachez (Véga 2008) mais hésitant encore à conclure au caractère irrémédiablement profane des « traditions » véhiculées par l’Honorable Société, peux se reporter page 233 « René-Guénon, les enjeux d’une lecture » Dervy 2006...

où il est fait état d’une correspondance entre René Guénon et Tourniac portant sur certaine invocation du nom du Tout Puissant /.../ « essentielle dans la restauration d’une transmission spirituelle effective » écrit, suave J-P-L

Décidément le Vieux Chat à du trop abuser du portable, et de toute façons E- les sept sceaux ...

avis parution "livre de Ptah" www.okopsa.com K- avis de parution- Livre de Ptah -


(1) En introduction aux " écrits sur la F-M " de Evola - (Pardès 1987) R. del Ponte, féroce..., et ma foi très solidement argumenté...

(2) Paul Naudon- " la franc-maçonnerie chrétienne " Kervella- " la passion écossaise " et " F-M légende des fondations "(Dervy 2002 et 05)- idéologues s’abstenir...

(3) Les philosophes et théologiens russes du XIX siècle semble très vite s‘être convaincus de leur Forgerie... A. Besançon " les sources intellectuelles du léninisme "- C L 1977 Gallimard -1996

(4) On peut tempérer Benoit-Méchin en notant que le Grand Fréderic non seulement semble avoir institutionnalisé le bûcher pour hérésie (R. Pernoud), mais qui plus est avoir répandu toutes les calomnies reprises plus tard par Philippe le Bel pour accabler les templiers ...

(5) Arithmétiquement (le "père" du Trait), le total des sept premiers Arcanes est divisible par 29, (trace dans le béreshit selon les lettres ; 7 x 29 égal 203 ou beth-resh-aleph (2+200+1)

29-73-137-221-325-449-593- total 1827 divisible par sept soit 261- différences premières 44-64-84-104-124-14- Différence seconde Vingt ou Vin ...(Ptah)

(6) " La Grande Triade " chapitre XVI le Ming Tang- Guénon s’y réfère à Granet, lequel selon Ptah n’excipe que de données moins occultées que dégénérées
(" la pensée chinoise " - ch " les nombres ") ; Pour qui entend l’Arcane les rectangles, pour symboliser l’enchaînement cyclique, auraient pu tout simplement mesurer
- 3x4 - 5x7 - 7x10 - 9x13 - à charge du singe de remonter aux aux " Carrés Longs ",
et par là même aux cycles « musicaux » correspondants...

Mais au fait, que valait vraiment le discours de Guénon en matière de Géométrie sacrée ??? suite en bibliographie ou les rats Bleus décortiquerons la bio par J. P. Laurant...

(7) H- des Quatre Gamma de la Croix du Verbe..., Rubrique sciences des nombres, Art des lettres...

(8) In "René Guénon et les destins de la F-M"- Denis Roman, si lucide quand à la signification de certains intersignes, est ici pathétique d’auto-suggestion ...

(9)(juillet 2008)- D’où, à terme, ce visage chevalin pseudo-sémitique, id est comme vidé, creusé par les interminables spéculations signant ce genre d’idéalistes- que l’on retrouve au demeurant chez un certain genre de moines « nouveau style », ou encore de scientifiques rongés par « le nain bleu » (au sens taoïste) article /.../

(10) expression alchimique, équivalente au " martyr ", à la rigueur à " la nuit obscure ", au sens ésotérique...― Sur les trois martyrs de Montmartre cf " l’ésotérisme de Dante " ch III note 2 " le ciel de Mars " par le Vieux Chat of course...

(10) Offert par Citrouille à Voilettes ("Vénérable" s’il en fut...), nous parcourons les "Ecrits maçonniques" de Tort-Nouguès (GLF 1986,) préfacés par le redoutable Jean Verdun (Le coup du petit homme..., admirable, tout à fait admirable, If...)*

6-4-2008- Citrouille veut bien concéder à Clèbs l’inadéquation d "initiatique" en ce qui concerne l’Honorable Société...

Comment nommer la Chose... Clèbs suggère "Ecole" (mais alors comment rebaptiser les Obédiences ?? Ecole du RER, des Ponts Déchaussés...- dont la prochaine "salle de classe" portera le nom d’un général fort mal noté par Napoléon (chronique du rat Mordoré...)

* toujours selon ce rongeur, une étude de beaucoup plus récente du sieur Bauer, continue de gémir sur le sous-niveau des "frères" et ce nonobstant les pavés censés remonter le moral des troupes... (Ptah ; " trup " cadavre, po-russki...)