Accueil > Croissance, Hypnose et Jugement... > U- Humus, racines et courtilières. A, B

U- Humus, racines et courtilières. A, B

vendredi 4 novembre 2016

Texte A- En visite au Mont Saint Michel (on passe sur l’aménagement de la Zone commerciale, d’une muflerie sans nom...), et devant le look comme le physique de français très vaguement de souche, cette réflexion de Ptah ;
"ça doit pas être la même race...".

De retour par Fort La Latte et surtout l’extraordinaire cathédrale de Dol-en-Bretagne, on croise trois bedeaux, manifestement marqués au groin par quelque initiation maçonnique... Mais grâce à la légende, ou plutôt la forgerie "opérative" discutant ferme sur la façon d’améliorer la visite de ce Haut lieu...

On hésite à les interpeller sur le désastreux "cathédraloscope", défigurant la place, avec cela pas même fichu de nous proposer des reproduction des Vitraux, tout spécialement celui du Chevet, admirable, sommé d’un personnage mi dévêtu, pour le reste tout de blanc et de vert ― en plus ésotérique d’Argent et de Sinople flottant au vent de l’Esprit, qui en ces temps soufflait encore sur l’architecture...

En ce qui concerne le Mont, compliquée à plaisir, en somme à l’image des mille et un détours que l’âme (encore qu’intoxiquée de scolastique...), emprunte... pour avoir quelque lueurs sur le divin séjour...

Curieux contraste, quand même entre un Art de bâtir éblouissant, sorti on jurerait tout armé, du front de Jupiter..., et l’inculture mathématique de moines que devront attendre début du XII siècle, les traductions d’Euclide par la gent abhorrée...

Revenu au logis on se drogue, plus que jamais "addicts", aux nouvelles comme aux articles savants proposés par la Toile... Sur "Polémia" on découvre un Alain de Libera contrastant péniblement avec l’image du clerc soucieux de vérité historique, mieux philosophique...

Mais voici qu’emporté par son élan, l’auteur de ce billet s’en prends à "la science arabe", au point de traiter de "rudiments d’algèbre" les principes d’une discipline dont nos médiévaux ne s’étaient jamais avisés... Dans la foulée, si l’on enlève Aristote des textes rédigés en arabe, il ne resterait à peu près rien des... centaines de traités de mathématique, d’astronomie, d’optique, de médecine, sans parler de la géographie et de la sociologie, du à la plume des sarrasins...(1)

Ceci dit, s’il est difficile de nier le rôle de précurseur, pour ne pas dire plus, de "la science arabe", dans l’élaboration de la science européenne, il demeure que cet Humus (ou ce catalyseur) n’est pas la même chose qu’une Racine, qui suppose un Entité autonome, se nourrissant précisément de tout les apports, pour persister dans son être propre...

Maintenant si on s’interroge sur l’essence de l’Europe, il demeure difficile de la réduire au christianisme, dont toute la théologie resterait à l’état de borborygme sans les grecs (remarque qu’un F. Schuon étend aux musulmans, soufisme compris, et quelque part G. Sholem aux kabbalistes...) sans parler du droit, qui lui est romain..., pour résumer (à la serpe), les travaux d’un Pierre Legendre.

Vient enfin le climat et les races avec une espèce de front d’Orage séparant les méditerranéens des danubiens comme l’expose G. Béduneau... Que dire alors des peuples ayant adopté l’Islam...

Sur cette autre...Entité..., tout aussi clivée, (et clivante...) il est intéressant de remarquer, dans la contre-offensive "savante", l’argument réduisant cette tradition à un projet purement politique ― un peu comme les juifs (ces idéalistes forcenés...) seraient entièrement tournés vers les choses matérielles...

Comme si l’acte fondateur de Constantin, mieux le dogme dit de la Trinité (tout en faux ami du fait de ce nombre même...ad intra ad extra, cela fait Six...) ― la laborieuse et tenace restauration de "l’Empire d’occident", dans un rapport direct avec l’hybris d’une papauté, acharnée à détruire mille ans d’ecclésiologie synodale (3), allant jusqu’à se prendre pour l’unique représentant de Dieu sur terre, relevaient du spirituel.... (derechef Geneviève B..."Mystères et merveilles de l’histoire de France).

Et ne parlons même pas de l’alchimie, dont le symbolisme, aussi excitant que fallacieux..., trouvera sa conclusion dans la découverte, l’exploitation, et le pillage des "Indes occidentales"...

Partant du massacre des indigènes, en butte à la cupidité comme à l’atrophie spirituelle de ces "blancs", nés (comme ne dirait pas Bernanos...), de la boue du Déluge..., (pour les Nordiques, de la Raspoutitsa...), (sang A, paupières creuses...) envers des peuples autrement anciens (sang O...) que tout les délires européens, voire sémitiques... (sang O..., mais avec des cases en moins...).

V- "initiés" et mystiques... , (férocités...)

19-11..."En trois décennies cette école française [Guénon, Massignon, Corbin, supra], a fait pour l’islam, ce que des milliers de volumes apologétiques, qui manquent de la plus élémentaire distance critique, n’ont jamais obtenu en mille ans de récits, de narrations et de réitérations", dixit, pg 124,25 Malek Chabel, in "comprendre le Coran" Payot 2015 .

Plus douloureuse encore les mises au point d’un autre européen devenu shéikh, et qui, au bout de quarante ans d’apostolat, n’en peux plus, et va chercher un peu d’air frais chez les Indiens d’Amérique... V- Frithjof Schuon, Ibn Arabi, contradictions, vertiges, Reptiles*.

&&&&&&&

Bien entendu à une époque de l’empoisonnement de l’Humus, de dessouchage accéléré, ces nuances sembleront peu utiles... A moins de retrouver ces processus (au "grand remplacement" près) à une époque on jurerait chrétienne, mais déjà en butte aux guerres de religion... Résultant, si l’on va au fond des choses, de la perte en quelque sorte définitive... des Clefs de saint Pierre...

Bref au XIV siècle, pour citer René Guénon... Sur ces "Clefs" notamment celles commandant la genèse et la structure cachée des alphabets en lesquels furent rédigés le Premier et ... le troisième Testament... le dernier ouvrage proposé par ceux que Camille (dite La Frousse), appelle les Masques... va tellement plus loin que tout ce ce qu’à pu comprendre "le maître du Caire" .... (2)

Qui en somme sert de "loup" à une communauté bien décidée à libérer la France des "talmudo-sionistes" comme dirait Soral... Aussi borgne en matière d’islamisme que le Vieux Chat en maçonnerie, cette... Institution, (comme la musique dite "classique"), exactement proportionnée à la psyché bourgeoise... Miroir magique sur le Mur ...

Resterait le thème des courtilières, en plus kabbalistique les personnages ou courants visant à couper éradiquer, désintégrer...les racines des plantes... Avec pour la période contemporaine, palme de la nuisance pour les juifs, façon Ecole de Frankfort et autres Libertadors... (avortement conseillé, sodomie obligatoire, "érotisme" à tout les étages, et puis "musique", "murs de son", "art contemporain", bandes dessinées, "heroic fantasy" (4), E. T (un test...) et autres déjections verdâtres...(5).

TEXTE B A propos d’Entité...

Traditionnellement rattachée au transcendant, via une ritualisation des fêtes, costumes, Arts et métiers, l’identité collective est d’abord et avant tout une une Tradition, au sens religieux du terme, qui précisément fait le Lien ou le liant entres les activités les plus hétérogènes, en imposant un style... A la naissance, la mort, le mariage et l’Adoration...(1)

Lorsque tous les liens se défont, ne reste plus, psychologiquement, qu’un potentiel émotionnel, cet oxygène du désir.. que le Politique tente de canaliser à la mesure de ses très imparfaites lumières...

En effet et nonobstant tout un occultisme tâtonnant, touillant au petit bonheur dans l’Invisible..., les "adeptes" du GADLU ou autres Rose-Croix de pacotille, ont le plus grand mal à se représenter le lien entre le dit Egrégore et le climat, ou encore la fertilité, la ... beauté féminine, la virilité..., enfin les pandémies avertissant de l’imbécillité matérialiste, qu’elle soit marxisante ou "libérale"...

Disons, pour conjuguer le commentaire de Guénon sur les directions structurant l’espace psychique (1) et le Tonal collectif de l’époque du Sorcier yaqui..., que chaque décision, jugement, recul, hésitation, loin d’être un acte isolé ne concernant que le sujet, s’aligne instantanément sur des lignes de force...

Qui sont aux évènements (ou à la somatisation...) ce que le Son ou l’Echo,
est aux Avalanches, et ce que le sujet soit seul ou au milieu d’une foule ...

Un joli exemple tiré d’une invraisemblable vieillerie, "Voyage au pays russe " 1895... (Jules Legras, Armand Colin, 1910) Deux années de suite, la terre pourtant si riche se refuse aux semences qui pourrissent...

En remontant le fil des causes, "pas de forêts ici, cela fait longtemps qu’on les a déracinées pour couvrir de seigle la bonne Terre Noire"(3), sans parler de l’arrivée des chemins de fer, dès 1830 pour l’Europe développée, et de façon générale le rugissant Avènement de l’Ere Industrielle : ***

Et puis ce typhus, ce choléra..., heureusement voici Pasteur...
Minute, scolopendre ! ! ! Relis ton Sorcier yaqui...
Ne vois-tu pas que ton Pasteur à peut-être tout simplement cassé le thermomètre...
Non, tu ne vois pas ???

Tu es capable de te farcir Kant ou Deleuze, (au niveau où nous nous situons, une seule et même cécité...) mais tu ne comprends pas, tu ne veux pas...

Tu devrais lâcher prise, arrêter de briller, pérorer, reluquer le jean outrageusement moulant..., de ta voisine. Qui a tout de suite, (même sans en être consciente...) instantanément..., réalisé..., que tu voulais la baiser, mais surtout ne pas l’aimer, pas d’émotions... Soyons rentables, "efficaces" comme dirait Sciento...

De proche en proche les femmes ont tout compris, la poire devient pomme et le fruit d’Eve, coing... le Roseau, si souple, vire au Bambou, Taquara...

Les plus jolies, durcies..., n’ont pas une expression très agréable... les moins féroces tournent à la bintje, sacs de farine... Patate triste, romantique, un peu obèse, cherche poireau... Grandissant troupeau des idiotes se faisant refaire les seins, la bouche...(4)

Tout cela pour avorter grave, surcharger les cliniques... On cicatrice à la coke et surtout à l’Alcool...On se console entre copines..., et puis on s’engage, "Femen"...

Les amateurs de femmes gémissent... Où sont les fleurs, les pétales, toutes mouillées de rosée... Bref où sont passées les femmes... rien que des "vierges" (brut de cul, avec cela abominablement fringuées), ou des putains...

Au fait, et l’enfant conçu dans ces "contrats de mariage"..., ce champ de forces évoquées plus haut...Travaillant pas moins neuf Lunes la matière vivante en gestation...

Enfant à la fois trop durs et trop mous, si fragiles... bientôt insupportables...

Surtout la minette, gambettes..., vicieusement exposées... Par la mère qui sans le savoir se venge, de ce "mariage temporaire", comme diraient les islamologues, penchés sur les tares des musulmans...


A-(1)- site Polemia, Les racines européennes ne sont pas musulmanes. extrait ;

"Evidemment, si l’on veut nous trouver une dette envers les Arabes ou les musulmans en général, une fois reconnu qu’ils nous ont donné les rudiments de l’algèbre et les chiffres « arabes » (qu’ils ont d’ailleurs empruntés aux hindous), il faut admettre que pour l’essentiel, il nous ont transmis des traductions d’Aristote, des adaptations d’Aristote et des commentaires d’Aristote… Si l’on retranche Aristote, il ne reste plus grand-chose de l’héritage oublié. L’opération idéologique est donc claire."

En examinant cet argumentaire, pour ne pas dire cette "opération" I° pourquoi traduire Aristote de l’arabe si nous le possédions directement traduit du grec ??? 2° Et si l’occident chrétien était capable de dépasser la physique d’Aristote pour quoi cette ruée vers l’Or non pas des simples traductions mais de tout les commentaires partant les innovations de "la science arabe" ... 3) et, à part Aristote ???...

Sur cette science, MetaTv, Nas Boutammina - l’histoire a-t-elle été falsifiée, 1/3, 12 Février 2016. Le personnage, pour le moins perturbé..., vaut surtout pour sa documentation, (Ibn Ishaq transformé en Johannitius..., père de la médecine arabe, traduit ; Platon, Aristote, Hippocrate, Ptolémee, Galien, Porphyre Rufus d’Ephèse...), à partir de la minute 47 pour le 1er épisode... Autre démolisseur, mais historiquement tout à fait lisible..., François Reynaert, "l’orient mystérieux et autres fadaises...", Fayard, 2013.

(2)- Croix Longue et croix de lettres de Tibériade aux nestoriens...(pour l’alphabet hébreu comme les paraboles dites des Poissons et de Pains...) La VI partie intéressera les théologiens voire les guénoniens de stricte observance...
K- Jésus Christ, "kabbaliste" ?!.

(3)- Louis Ellies Du Pin (1657-1719), historien de Byzance :
Cet intérêt pour le monde byzantin n’est pas dénué de paradoxes. La période proto-byzantine, de Constantin à Justinien, trouve évidemment grâce aux yeux des spécialistes de l’Empire romain et des débuts du christianisme : l’époque des premiers conciles constitue en effet la référence par excellence de tous ceux qui s’attachent à l’histoire ecclésiastique, tel Le Nain de Tillemont par exemple. Il n’en va pas de même de la période postérieure :

à partir de la querelle iconoclaste, et plus encore lorsque le schisme vient séparer définitivement les deux moitiés de la chrétienté, Byzance devient pour la plupart des catholiques un véritable repoussoir. Rares sont donc les auteurs français qui s’intéressent réellement à l’histoire religieuse byzantine au-delà du VIIe siècle : la tradition orthodoxe n’est bien souvent invoquée qu’à titre de comparaison avec les pratiques protestantes, dans un esprit tout à fait polémique.

(4) - ladite "heroic fantasy" curieusement soutenue par de sites comme Metapo Infos ("de mythe et de fureur," 29/10/2016), ou il y a de cela quelques années, par Valeurs Actuelles, s’extasiant sur Bilbo le Hobbit, sans voir dans ce genre la dissolution de toute mémoire historique dénoncée fort pertinemment par ailleurs... (Hélène et les garçons...).

(5)- sur le marxisme culturel, T- politiquement correct ou marxisme culturel ? , en plus ciblé..., sur la Toile, " le règne de la minorité juive"... Bref de l’envers de "la mission des juifs" (R.G à propos de l’ouvrage de Saint Yves d’Alveydre...), qui après avoir fourni à la culture des légions de sauterelles, abattu toutes les murailles pour faire entrer un destrier, ou plutôt un hippopotame d’Enfer..., pressent nos héros de faire la guerre aux sarrasins...

Texte B-*** 27-11- Autre coïncidences... ; La découvert des Amériques, le lent calvaire de l’homme rouge, et les guerres de religion dévastant l’Europe... plus la mutation d’un virus provoquant tout au plus chez les Indiens une sorte d’acné juvénile, devenu le redoutable tréponème pâle...— L’extermination du bison américain (doc et photos hallucinantes sur la Toile et... la guerre de Sécession 1861-65 —en pleine Guerre mondiale donc Révolution "russe", grippe espagnole qui, détail étrange, avait fait un passage par l’Amérique à seule fin de devenir trente fois plus agressive... avant de revenir en Europe...(Wiki) — Plus Loin de 1930 à 1936 toujours aux USA coïncidant avec la Grande Dépression, le "Dust Bowl", colossal nuage de poussière, due au "progrès" agronomique, qui sévira pendant six années consécutives..

(1)- ’Et à la question qu’est-ce que L’Art, nous serions tentés de répondre,
ce par quoi les formes deviennent style. Malraux.

(2)- (commentaire sur la "Fatiqhah").Théorie des Trois gunas, géométriquement de l’espace orthonormé, physiologiquement, les canaux semi circulaires de l’oreille interne, (sonos, mur de sons..., un secteur qui explose...)

(3)- Le Bois se vend ici devinez comment ? au poids ! Oui dans cette Russie qui nous apparait comme hérissée de forêts vierges,voici qu’à 300 km au sud de Moscou, on est réduit à achetez son bois par kilogramme *. Ce fait qui ressemble à une mystification pour touristes... // etc pg 186..." * exactement au poude, poids de 16 kg

(4) - On visionne, entre civilisés..., "Complots", de Mel Gibson, 1997. Julia Roberts est merveilleuse, mais que s’est-il passé avec sa bouche ??? pourquoi ce désastre ??? Pour plaire aux homos ou à quelque Novak de L’Ombre...