Accueil > Le coin du Serpent....(Jararàca) > S- meurtre rituel ...

S- meurtre rituel ...

faîtes entrer l’ Accusée...

dimanche 4 mars 2012

repassé mars 2012.

Kidnapper un petit chrétien, par exemple un petit teuton ressemblant comme un frère à un petit ashkénaze (non encore formaté...)(1),dérober une hostie afin de la poignarder, histoire de montrer l’inanité de "la présence réelle"- bref, mettre sur le dos du « peuple élu », des moeurs de sorcier nègre (on ne va pas jusqu’à l’anthropophagie, c’est illogique...)(2)- fait partie de ces rumeurs « savantes » qu’il serait bien injuste de mettre sur le dos du populaire...

En effet et quand bien même les "contes pour enfants", tout spécialement en Europe occidentale..., reflèteraient-ils à leur manière, un curieux mélange de contestation, d’obsession et autres refoulements..., ils demeurent, surtout lorsque décapés des impurs ajouts de "la culture", des petits joyaux d’hermétisme, voire d’ "Histoires de Pouvoir" quasiment antédiluviens...R- vrais et faux toltèques... (You said Castaneda ???).

Non, ce qu’il convient de voir, en ces charmantes rumeurs, mais s’alimentant de tous les désordres, massacres, accompagnant la montée de la (Déesse) Raison..., c’est le résultat, sur la psyché populaire, d’une Théologie parfaitement Dévoyée...

Ou encore une sorte de parodie, d’Inversion,

A ―immédiatement du "massacre des saints innocents" mais ça c’est de de la kabbale, de "la droite" et de "la gauche" au sens d’Ebenezer, de l’alchimie, bref tout comme le "martyre", façon Grand Guignol, un sous-produit psychologique du tantrisme tibétain...

B ― plus profondément du thème de saints céphalophores...(3)

Car le Grand Secret sur lequel les prétendues apparitions (mariales)
se gardent de moufter..., est celui d’une tradition proprement décapitée...,
vouée à prêcher par le Fer et par le Feu une sorte de schizophrénie-

Capable de toutes les "complications", comme diraient les disciples d’Esculape...

Mais tâchons d’abord de rassurer le simple croyant qui à bien du mérite, entre le bureau et l’usine, les impôts et les enfants..., à encore trouver le temps d’aller à la messe...

La "présence réelle", n’implique nullement celle de son Prophète -
juste des ses "énergies" comme aurait dit un Grégoire Palamas,
comme chacun sait grand théoricien de L’hésychasme...

Donc de cette théo-Gnosis qui, précisément, depuis des siècles,
a déserté l’église catholique et peut-être bien « l’orthodoxie »...

****************** II partie

Mais si nous rentrions plus avant dans le gras de nos cadavres ...

"Le divin époux", ésotériquement parlant, n’est qu’une formule "réaliste"
remontant à saint Paul, d’une certaine façon grand initié...(4).

Formule prenant en compte cet "état de fait", que chez la plupart des êtres
(tout spécialement ceux prisonniers des grandes civilisations sédentaires...) -
le Soi est comme jamais séparé du moi, l‘Esprit de l’âme...

sur ce thème traité selon les Lettres (arabes...),G- Idéo-Graphie ou des Abstractions Transcendantales.

D’où mystère du corps, ou encore de l’Arbre, où cohabitent
un mortel et un immortel, un Noir et un Blanc, enfin d’une Coupe -
dont le breuvage est, de prime abord, infiniment Amer...

Certes il arrive que le mystique, au sens dégénéré (demeurant de ce fait,
sous le rapport de la doctrine, un simple croyant)- ait la vision de son propre Soi
(en termes plus guénoniens des "états supérieurs de l’être"...)

et à vrai dire, cela peut arriver même à quelqu’un de parfaitement indifférent
à ce qui n’est plus en occident, et ce depuis des siècles, que le "phénomène religieux" chers aux sociologues...

************* bon lien B- Mysticisme latin entre possession et spiritisme ....

Mais ce qui importe içi c’est de sçavoir...

Que cette vision prend souvent la forme d’un "enfant", ou encore d’un "dieu"(5)-
qui est alors un Ange prenant appui sur le corps subtil du mystique, ou de l’initié (moine, pèlerin ou chevalier...) pour lui communiquer quelque chose qu’il ne saurait atteindre par lui-même -

Car l’Ange comme le corps subtil (amené à devenir "corps de gloire"...),
ont en partage la légèreté, la luminosité, la joie et la vie...

Ergo une certaine Insolence envers ces bouffeurs de cadavre
que sont les intégristes diplômés..., partant, maqués avec le politique...(6)

Hors Qui stérilise, qui avorte à perpétuité les âmes
capables de Dieu (théotokos...)(7) c’est à dire d’Esprit..., sinon l’Eglise...

Et que représentent vus du Ciel (donc de la Terre...) les séminaires, les monastères sinon... : des centres de Planning familial du "Grand Inquisiteur"...

et du point de vue de l’Or Fin de la vraie doctrine, des instituts de faux-monnayage...

du point de vue concentrationnaire..., des centres de formation des
spécialistes de "la double contrainte"... Acculant les plus fortes têtes
à un Irrationnel particulièrement coton...

*****************

Certes on serait tenté d’inclure dans cette exécration mosquées et synagogues...

A cela près que juifs comme musulmans, et quelle que soit la méfiance des simples théologiens pour tout ce qui dépasse (et même transcende) leur horizon intellectuel - n’ont jamais nié sérieusement l’ésotérisme (8)

Donc la possibilité pour certains (qui seuls méritent alors le nom d’ "élus") de connaître, ce que les simples "appelés" ne peuvent que croire...(9)

Ce qui explique le dépit du catholique comme du protestant, enfin du franc-maçon
et du Communiste, héritiers naturels de nos Furieux...

Héritiers..., en quelque sorte..., légitimes...

***********

Aurore fait remarquer l’absence de conclusion explicite - mais Gonde s’en mêlant vient la nécessité de « traduire »

A savoir que dans toute cette affaire que c’est la "femme" à jamais "stérile" qui accuse "l’étrangère" de lui voler, tuer "l’enfant" quelle est incapable d’avoir, ou "concevoir"...

On pourrait empoisonner un peu plus le débat en usant d’images "kabbalistiques",
mais foin d’anthropomorphisme larvaire...

Comme dit (c’est très actuel ce débat...) Jésus-Christ, opposant la gnose
(donc le "Vin") à sa parodie mi-philosophique mi, comment dire..."gnostique" ;

"vaste est la route, spacieuse..., qui mène à la perdition ; étroit et resserré
le chemin qui mène à la Vie et peu qui le trouve" (10)

***** plouf...retour sur G- (Palingenius, René ou) le Guénon Ovale....

 


(1) Nos amis se rendant chez "princesse aux yeux bleus", mais "das mais légitimas" comme dirait Jurubi) il vient, dans l’impossibilité de faire marcher le code *, la nécessité de faire appel aux populations -

on frappe à la première fenêtre, au ras du sol..., ouvre un petit blond, suivi d’une cohorte, couvée par un rabbin déjà inquiet... En grimpant les étages, Ptah à Aurore ; non mais tu as vu, un vrai petit européen, comme on les aime. Clèbs sourit, çà va pas durer - Aurore à cause du père ??

Clèbs ; Rappelle toi notre discussion, lorsque Ptah, découvrant de Gaulle, sur une photo, enfant..., se demanda comment un joli petit nez peut donner lieu, adulte, à une telle trompe... Aurore ; mais enfin il peut rester beau garçon... Clèbs ; bien sûr, l’ennui c’est élephant-man, dans la tête...

* Le HLM grand machin jaunâtre, allées zenn... a, comme de juste, ses premiers étages au ras du sol (histoire de faciliter la communication entre les loubards et les grands mères...)- mais nous avons un code, et même un ascenseur de taille normale (a contrario Issy-les-Moulineaux...) - qui fait successivement le juif, le turc, le pakistanais, le cambodgien et les chinetoques bref, l’assimilation et l’ascenseur social à la française...

(2)- la grand-mère de Ptah : mais enfin comment tu expliques cela ;
le corps et le sang du Christ c’est de l’anthropophagie.... Ptah, féroce :
tu sais bien qu’il y avait un Noir parmi les Mages..

(3)- le thème renvoie à "l’Oeil du cœur", au "renoncement au mental" (le Vieux Chat in "Aperçus" sans doute...)- bref à la Voie dans sa plénitude, et dont le mysticisme n’est qu’un sous produit, attestant de la "corruption" au sens de Dante ...

(4)- avec un zest de "Souffre Rouge" dirait Ibn Arabi-(la vision de la Nappe,
"tues et manges"...).

A contrario Augustin, ce "repenti" beau parleur, dévoré d’ambition intellectuelle....

(5) Sur ce type de Forme, Gonde elle même découvrira, non sans ravissement, "l’écriture de Kobodaïshi" par Lafcadio Hearn- "écrits sur le bouddhisme japonais" - Minerve 1993-

(6)- de ce point de vue ; Ramadan le salafiste et ses grotesques saoudiens ; le colon kacher avec sa Thorah et son fusil, acharné à détruire les Oliviers du palestinien pauvre et sans défense (autre qu’un Hamas qui doit son essort à Israël) ; Mgr Escriva et les très frenchies tenants du prétendu catholicisme "intégral", c’est du kif...

(7) Pour Ptah "qui Tisses dieu" (racine TK en russe), iconographie byzantine, la vierge dans une grotte, étendue et, sur la poitrine, comme une étoile d’or - Aurore ; en français "concevoir..." - mais Gonde s’en mêlant (et c’est toujours très stimulant, quand un vieux fidèle défends bec et ongles le "dogme")- on remettra ça à Hypostase...).

(8) on emploie ce terme faute de mieux- libre aux imbéciles (ou aux ambitieux, on en oublierait les sincères...) de se croire "initiés" dans quelque Rôtisserie (maçonnique, rose-croix, templière en attendant le néo-zenn, le néo-soufisme et le néo-tao).

(9) ce qui est au demeurant, la justification quasi technique des pèlerinages...
qui tant chagrine l’ignorant... - des interférences entre les Mondes ...

(10) gnoses déchues à l’Antique, sang, sexe et vidéo... - roués,
entre sensations et sadisme, homos voire hétéros, fanas du trou-du-cul...

Centres spécialisé dans le parapsychologique, couverts ou non par le secret défense (autres officines plus occultes), Symbolisme Zoomorphe ; langage et parodie ...,(déconseillés au moins de douze ans...)